LE RONRON DU V-STROM

Avec la V-Strom 250, le gen­til pe­tit twin en ligne simple ACT, Su­zu­ki vient de trou­ver un nou­vel abri pour la ba­lade. Sim­pli­ci­té et hu­mi­li­té sont au pro­gramme.

Moto Revue - - Essai Modele A2 - Par Ber­trand Gold. Pho­tos DR.

Les seules pré­ten­tions avan­cées par la V-Strom 250 se ré­sument en une vo­lon­té simple de fa­ci­li­té et de fia­bi­li­té. On pour­rait ai­sé­ment ajou­ter de fru­ga­li­té étant don­né la faible consom­ma­tion consta­tée lors de cet es­sai. Sur une boucle d’en­vi­ron 100 km me­née avec les pa­pillons d’ad­mis­sion ou­verts à fond 95 % du temps de par­cours, l’in­di­ca­teur nu­mé­rique nous si­gna­lait une moyenne si­tuée à 3,6 litres/100 km. Et avec 17 litres de car­bu­rant em­bar­qués, ça laisse en­tre­voir une belle étape d’en­vi­ron 500 ki­lo­mètres avant ra­vi­taille­ment, c’est énorme ! Ce­ci étant, avec 248 cm3 et 25 che­vaux, une si petite conso s’ex­plique as­sez fa­ci­le­ment... Le twin en ligne re­te­nu pour dé­pla­cer la V-Strom 250 nous était dé­jà ap­pa­ru il y a quelques an­nées entre les tubes du cadre de l’Ina­zu­ma 250. De mé­moire d’es­sayeur, nous avons ra­re­ment eu af­faire à une ma­chine aus­si peu en­thou­sias­mante. Il faut dire que les so­lu­tions tech­niques re­te­nues pour cette mé­ca­nique sentent un peu le for­mol... Pre­nons les cotes in­ternes re­le­vées à 53,5 x 55,2 mm. Cel­les­ci ins­crivent le bloc dans la ca­té­go­rie « longue course », sy­no­nyme de mé­ca­nique sage de chez sage, ab­so­lu­ment in­ap­pro­priée pour al­ler cher­cher de la puis­sance. À l’in­verse, cette ca­rac­té­ris­tique est cen­sée of­frir une bonne dis­po­ni­bi­li­té dès les plus basses ré­vo­lu­tions mo­teur. Main­te­nant, quand on n’a que 2,4 mkg de couple à pro­po­ser pour presque 200 kg, hors pi­lote, il ne faut pas ima­gi­ner pou­voir faire éta­lage de ces bonnes théo­ries. À no­ter que ce même twin en ligne se charge éga­le­ment de mo­to­ri­ser la nou­velle petite spor­tive de la marque, la GSX-R 250. Qui for­cé­ment ne re­ven­dique rien de plus qu’un simple pou­voir d’ini­tia­tion. Vieillis­sant, ce mo­teur ? Oui, puis­qu’avec sa cu­lasse simple arbre com­man­dant seule­ment deux sou­papes par cy­lindre et avec bou­gie dé­cen­trée dans la chambre de com­bus­tion, il se po­si­tionne loin des stan­dards ac­tuels. Avec un peu de tra­vail ef­fec­tué sur les tiges de sou­papes (di­mi­nu­tion du dia­mètre avant tu­lipe), les rou­leaux de culbu­teurs, le ca­ta­ly­seur et la ges­tion de l’ali­men­ta­tion, il ré­pond tou­te­fois à Eu­ro 4. Et puis on dé­cou­vri­ra du­rant l’es­sai que ce bon vieux mou­lin tourne comme une horloge, al­lant jus­qu’à se mon­trer ca­pable de nous dé­po­ser à l’heure de­vant le comp­toir de l’hô­tel. Au rayon des bonnes in­ten­tions en­core, la V-Strom 250 pro­pose quelques me­nus dé­tails in­té­res­sants comme une prise 12 Volts, un porte-pa­quet, des fixa­tions de va­lises (elles-mêmes dis­po­nibles en op­tion), une bulle non ré­glable mais op­ti­mi­sée, un af­fi­cheur mul­ti­fonc­tions full LCD, ain­si que des feux ar­rière à Leds et un ABS Bosch. Elle dis­pose éga­le­ment d’un an­crage in­fé­rieur pré­vu pour re­ce­voir une bé­quille cen­trale dis­po­nible au ca­ta­logue d’ac­ces­soires Su­zu­ki.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.