Lo­ris Baz va faire ses va­lises

Moto Revue - - Sport Grand Prix D’aragon -

Après trois sai­sons en Mo­toGP, Lo­ris Baz (n° 76) va donc de­voir se ré­soudre à faire ses va­lises en fin d’an­née. Pous­sé hors des murs du team Avin­tia par Xa­vier Siméon, le Sa­voyard es­père dé­sor­mais pou­voir re­trou­ver un gui­don en Mon­dial Su­per­bike. « C’est ma prio­ri­té, dit-il. J’ai quelques pistes sé­rieuses,la plus in­té­res­sante étant bien évi­dem­ment celle du team Hon­daTen Kate.» Son évic­tion de l’équipe Avin­tia ne l’a pas éton­né plus que ça. « Je connais­sais la ru­meur,ça n’a pas été une sur­prise, as­sure-t-il. On s’y at­ten­dait.J’ai tout fait pour gar­der ma place,mais ça n’a pas mar­ché.» Fa­ta­liste, le Fran­çais n’en­tend pas crier à l’in­jus­tice : « Je ne suis pas stu­pide.Tout ça n’est pas nou­veau.Avant d’être du sport,la course est un bu­si­ness.Le team n’a pas bou­clé son bud­get pour l’an pro­chain,il avait be­soin de pi­lotes payants.Hec­tor et moi en avons fait les frais,mais je com­prends la si­tua­tion.Si c’est ça plu­tôt que de mettre tout le monde au chô­mage...» S’il ad­met avoir été mal­adroit en se ré­jouis­sant l’été der­nier de la mort d’un to­re­ro es­pa­gnol, Lo­ris es­time que ses dé­cla­ra­tions sur la tau­ro­ma­chie n’ont rien chan­gé au sort qui l’at­ten­dait compte te­nu de la si­tua­tion fi­nan­cière de l’équipe Avin­tia. « Il faut dé­sor­mais re­gar­der de­vant et es­sayer de fi­nir au mieux la sai­son, lâche-t-il. Je me ré­gale sur cette mo­to,à moi de don­ner le meilleur de moi-même lors des der­nières courses.» À Ara­gon, le Sa­voyard n’a pas vrai­ment réus­si à se mettre en évi­dence. « J’ai ga­lé­ré du pre­mier au der­nier tour, confiait-il après avoir fran­chi la ligne d’ar­ri­vée en 21e po­si­tion. Je pen­sais pou­voir me battre avec le groupe qui jouait une place pour leTop 10 mais dès le troi­sième tour,je n’ar­ri­vais plus à suivre.La mo­to bou­geait énor­mé­ment,l’ar­rière pous­sait l’avant en en­trée de vi­rage et je pa­ti­nais à la sor­tie.J’ai ten­té de res­ter au contact de ceux qui me dé­pas­saient,mais je n’y suis pas par­ve­nu.»

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.