Der­nières in­fos !

Le plus beau su­per­cross d’eu­rope se­ra de re­tour à Pa­ris les 18 et 19 no­vembre pro­chains dans une nou­velle « arène » ul­tra-mo­derne, vous le sa­vez dé­sor­mais. À quoi s’at­tendre ? On fait le point.

Moto Verte - - Sommaire - Par la ré­dac­tion

Le fa­meux « Bon­soir Pa­ris » ré­son­ne­ra de nou­veau lors de la cé­ré­mo­nie d’ou­ver­ture du pre­mier SX à l’u Are­na. Après trois belles édi­tions au stade Pierre Mau­roy de Lille, le su­per­cross mis en place de­puis 1984 par La­ri­vière Or­ga­ni­sa­tion est de re­tour dans la ca­pi­tale au coeur d’un nou­veau stade fraî­che­ment bâ­ti aux portes de Pa­ris, entre les buil­dings de la Dé­fense. Plus qu’un stade, cette nou­velle salle de spec­tacle pos­sède tous les atouts né­ces­saires pour ac­cueillir le plus beau SX or­ga­ni­sé sur le vieux conti­nent. La taille dis­po­nible pour le cir­cuit est net­te­ment plus im­por­tante que celle de Lille. Elle a per­mis à Jean-luc Fou­chet et son équipe de tra­cer une piste plus tech­nique, plus longue et plus ra­pide. Pour les ama­teurs de chiffres, la salle du POPB fai­sait 3 750 m2 et celle de Lille 5 184 m2. À l’u Are­na, on au­ra droit à 8 800 m2 ! De quoi se lâ­cher sur la piste avec trois sec­tions ryth­miques d’en­vi­ron 100 m de lon­gueur, un dé­part de 80 m, une énorme sé­rie de whoops, un gros saut d’ar­ri­vée et des vi­rages re­le­vés à 180° qui fa­vo­ri­se­ront le spec­tacle et les dé­pas­se­ments en course. Cô­té pu­blic, tout est pen­sé pour vous ac­cueillir dans les meilleures condi­tions. Les places sont confor­tables dans ces gra­dins ca­pables d’ac­cueillir 24 000 spec­ta­teurs éche­lon­nés sur deux ni­veaux pen­tus, donc très proches de la piste même dans les hau­teurs. La salle est chauf­fée.

Un toit pro­tège des in­tem­pé­ries et un écran géant dif­fu­se­ra les courses pour que vous ne lou­piez rien ! Ajou­tez à ce­la un dis­po­si­tif high­tech de 42 pro­jec­teurs ca­pables de dif­fu­ser des images en HD sur les murs et sur la piste pour des ef­fets spé­ciaux nou­velle gé­né­ra­tion, du gros son, du feu et de la lu­mière, l’u Are­na va faire trem­bler le sol pa­ri­sien !

200 % show !

À six mois du grand ren­dez-vous, Xa­vier Au­douard, le di­rec­teur spor­tif de l’épreuve, est en plein bou­lot afin d’en­ga­ger les meilleurs pi­lotes. Il est en­core trop tôt pour of­fi­cia­li­ser le pla­teau mais c’est bien en­ten­du sur la scène du SX US qu’il se concentre, avec pour ob­jec­tif le haut du clas­se­ment SX 450, mais pas seule­ment. Le SX de Pa­ris a tou­jours été le théâtre d’une op­po­si­tion mus­clée entre les pi­lotes amé­ri­cains et les pi­lotes de GP, mais éga­le­ment une oc­ca­sion en or pour les pi­lotes fran­çais de prou­ver leur po­ten­tiel. Et du ta­lent, en France, on n’en manque pas. Le SX Tour réunit les meilleurs pi­lotes fran­çais, mais at­tire éga­le­ment quelques-unes des fines lames eu­ro­péennes qui se­ront pré­sentes pour ten­ter d’ar­ra­cher ce titre de cham­pion de France tant convoi­té. Cô­té SX1, le pla­teau se­ra com­po­sé d’une quin­zaine de pi­lotes. L’ob­jec­tif avoué est d’avoir au dé­part 50 % de pi­lotes en pro­ve­nance des USA. Cô­té SX2, on re­trou­ve­ra bien en­ten­du les ani­ma­teurs du cham­pion­nat SX Tour et quatre Wild

Cards pour ve­nir ap­por­ter en­core plus de chal­len­gers à la course au titre de Prince of Pa­ris ! Ce re­tour à la ca­pi­tale se­ra éga­le­ment l’oc­ca­sion de ren­con­trer de nom­breuses Guest Stars tou­jours pré­sentes au ren­dez­vous. Cette toute nou­velle ver­sion du Su­per­cross de Pa­ris se­ra éga­le­ment mar­quée par un for­mat de course re­pen­sé pour plus d’ac­tion. Alors qu’aux USA, le for­mat des courses est sur le point de chan­ger pour une feuille de route proche de celle de la Mons­ter Cup, à Pa­ris, on lance une for­mule qui mo­ti­ve­ra les pi­lotes à tout don­ner tout au long de la soi­rée. Pour les SX1, la soi­rée dé­bu­te­ra avec la fa­meuse su­per­pôle qui per­met­tra au pu­blic de faire « connais­sance » avec les ri­ders. En­suite, les pi­lotes pren­dront le dé­part de deux « sprints » de 7 min+1 tour dans les­quels ils mar­que­ront des points avant de s’af­fron­ter pour une fi­nale de 15 min+1 tour dans la­quelle les points comp­te­ront double ! Le vain­queur de la soi­rée se­ra ce­lui qui au­ra mar­qué le plus de points dans la soi­rée, et le King of Pa­ris se­ra ce­lui qui au­ra ob­te­nu le plus de points sur les deux jours de com­pé­ti­tion. Deux soi­rées sont au pro­gramme. Le sa­me­di 18 no­vembre à par­tir de 20 heures pé­tantes et le di­manche 19 no­vembre à par­tir de 15 heures. Chez les SX2, le pro­gramme se­ra ce­lui du SX Tour avec des heat races et une grande fi­nale. Le tout, pour plus de 3 h 30 de show non-stop ! Il n’était pas ques­tion de re­ve­nir à Pa­ris et d’ou­blier ce qui a aus­si fait les heures de gloire du SX, le free­style. Comme un clin d’oeil à ce qui a lan­cé la dis­ci­pline au POPB avec les concours de sauts, le free­style se­ra cette an­née pré­sen­té sous forme d’un « contest » qui ré­com­pen­se­ra la meilleure fi­gure de la soi­rée. Une nou­veau­té qui vien­dra pi­men­ter en­core plus le show, tout en conser­vant l’am­biance bon en­fant qui règne entre les pi­lotes. Pas de juge, pas de points, c’est le pu­blic qui choi­si­ra son vain­queur à l’ap­plau­di­mètre. Ajou­tez à ce­la les nom­breuses ani­ma­tions, les ca­deaux, les dé­di­caces, les ex­po­sants, et vous ob­te­nez un pro­gramme im­man­quable !

Le SX de Pa­ris pro­met un pla­teau de qua­li­té qui de­vrait une fois en­core mettre face à face France et USA avec, on l’es­père, la pré­sence de Marvin Musquin.

La taille de la piste n’au­ra plus rien à voir avec celles de Ber­cy puis de Lille puisque la sur­face au sol se­ra deux fois plus grande qu’à Lille no­tam­ment.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.