Test pro­duit

Les sus­pen­sions WP à l’es­sai…

Moto Verte - - Sommaire - Par Fred Rom­baut

WP est au­jourd’hui un ac­teur ma­jeur de la sus­pen­sion TT, dé­jà bien connu des pos­ses­seurs de KTM et Hus­q­var­na. La firme au­tri­chienne dé­ve­loppe éga­le­ment de­puis une di­zaine d’an­nées une gamme de sus­pen­sions « ra­cing » pour toutes les mo­tos du mar­ché. On a tes­té un en­semble Cone Valve/trax pour Ka­wa­sa­ki 450 KX-F.

In­con­tour­nable sur le mar­ché de la sus­pen­sion dans les an­nées 80, la marque au res­sort blanc fon­dée par Wim Pe­ters a connu un gros pas­sage à vide dans les an­nées 90 avant d’être ra­che­tée par le groupe KTM en 1999. De­puis, tout en conti­nuant sa pro­duc­tion « OEM » pour équi­per entre autre les KTM et Hus­q­var­na d’ori­gine, WP s’est éga­le­ment ré­orien­té sur le mar­ché de la sus­pen­sion ra­cing avec no­tam­ment deux produits phares, l’amor­tis­seur WP Trax et la fourche WP Cone Valve. Lan­cé en 2010, le Trax est au­jourd’hui de­ve­nu une vé­ri­table ré­fé­rence aus­si bien en MX qu’en en­du­ro ou en ral­lye. L’ob­jec­tif est simple, évi­ter la perte de mo­tri­ci­té en ré­dui­sant au maxi­mum le temps que met­tra la roue ar­rière (plus ou moins frei­née par le ré­glage de dé­tente) pour re­ve­nir au sol après une bosse. Re­la­ti­ve­ment ba­sique mais sa­cré­ment in­gé­nieux, le sys­tème Trax est consti­tué d’une pièce mo­bile mon­tée sur de pe­tits res­sorts qui, lors­qu’elle n’est plus sou­mise à la force exer­cée par le poids de la mo­to sur le sol, per­met d’ou­vrir le cir­cuit hy­drau­lique de dé­tente de l’amor­tis­seur. La roue ar­rière re­tombe alors ins­tan­ta­né­ment au sol. Cô­té fourche, WP a choi­si de conser­ver un res­sort en acier sur la ver­sion 2017 (une ver­sion à air est dis­po­nible mais uni­que­ment pour KTM et Hus­q­var­na). Comme son nom l’in­dique, le se­cret de la Cone Valve ré­side dans un cla­pet co­nique en deux par­ties, l’une concave et l’autre convexe, mon­té sur un res­sort. Par­fai­te­ment her­mé­tique lorsque les deux par­ties sont en contact, ce sys­tème per­met en s’ou­vrant de faire cir­cu­ler un flux d’huile plus ou moins im­por­tant se­lon la pres­sion exer­cée, évi­tant aux cla­pets de sa­tu­rer. La pa­lette de ré­glage de la Cone Valve est qua­si in­fi­nie puisque, en plus des ré­glages de pré­con­trainte, com­pres­sion et dé­tente, vous pour­rez éga­le­ment choi­sir des cônes de dif­fé­rents angles et des res­sorts de cône de dif­fé­rents ta­rages.

Ef­fi­ca­ci­té bluf­fante

Pour ce test, di­rec­tion la piste de Paillard en Pi­car­die, sur une tex­ture chan­geante craie/terre, des sauts de dif­fé­rentes tailles, des dé­vers glis­sants, des mon­tées et des­centes dé­fon­cées bref, tout ce qu’il faut pour tes­ter des sus­pen­sions. On dis­pose pour l’oc­ca­sion d’une 450 KX-F 2017 d’ori­gine et de la pré­sence de Jé­rôme He­me­ry (HRS Sus­pen­sions) qui nous ai­de­ra à ré­gler les sus­pen­sions. On com­mence par tes­ter les sus­pen­sions Sho­wa d’ori­gine de la KX-F. L’amor­tis­seur montre ra­pi­de­ment des ré­sul­tats sa­tis­fai­sants. Sé­cu­ri­sant, le Sho­wa fait le job et la 450 ré­agit sai­ne­ment et file droit. En ce qui concerne la fourche, c’est plus com­pli­qué. La SFF Air manque clai­re­ment de pro­gres­si­vi­té. Après plu­sieurs ajus­te­ments de pres­sion d’air, il y a du mieux mais dif­fi­cile d’ob­te­nir un ré­sul­tat plei­ne­ment sa­tis­fai­sant. De l’aveu de Jé­rôme He­me­ry, la SFF Air, ef­fi­cace sur des ter­rains meubles, est dif­fi­cile à ré­gler sur des ter­rains secs et durs. Place main­te­nant aux sus­pen­sions WP. Tout est pré­vu pour s’adap­ter par­fai­te­ment sur la Ka­wa. Du même dia­mètre que la Sho­wa d’ori­gine, la Cone Valve per­met de conser­ver les tés d’ori­gine, les pro­tè­ge­fourche, l’étrier et l’axe de roue. L’amor­tis­seur prend lui aus­si par­fai­te­ment place dans le cadre de la Ka­wa. Seul bé­mol, le plas­tique de la KX-F ne com­porte qu’un trou pour le ré­glage de com­pres­sion de l’amor­tis­seur. Il de­vra être dé­cou­pé pour ac­cé­der fa­ci­le­ment aux deux mol­lettes de ré­glage de com­pres­sion du Trax. Rien de grave. Cô­té look, la nou­velle ano­di­sa­tion noir qu’a re­çue la gamme 2017 est du plus bel ef­fet et se ma­rie à mer­veille avec la 450 Ka­wa. Look fac­to­ry as­su­ré ! En piste ! Dès les pre­miers tours de roues, le poids de la Cone Valve se fait sen­tir alors qu’on agite le gui­don mais il ne gêne en rien la prise en main de la mo­to. On re­trouve sur­tout vite la pro­gres­si­vi­té qui man­quait à la SFF Air et l’on se sent im­mé­dia­te­ment en confiance. Le gain en confort est évident et même dans les dé­vers pous­sié­reux, on res­sent un cer­tain fee­ling qui in­cite à pas­ser de plus en plus vite. On note du mieux éga­le­ment sur les gros chocs. Sé­cu­ri­sante, la Cone Valve ré­agit par­fai­te­ment et tape moins fort dans les bras. Une mon­tée en craie dé­fon­cée sur­plom­bée d’une table d’une ving­taine de mètres, le tout

en sor­tie de vi­rage. Pour la 450 Ka­wa qui mo­trice plu­tôt bien, avec le Sho­wa d’ori­gine, ce n’est pas vrai­ment un pro­blème à condi­tion tout de même de ne pas se ra­ter et gar­der de la vi­tesse dans le vi­rage du bas, et en­core, ça passe tout juste. Le Trax en place, la KX-F semble avoir ga­gné 10 che­vaux et me pro­pulse der­rière la table en haut de la mon­tée sans for­cer, bluf­fant ! Après plu­sieurs pas­sages dans dif­fé­rentes traces, plus de doute, la roue est bien col­lée au sol et tracte tout du long, la to­ta­li­té de la puis­sance de la 450 passe au sol. Pour le reste, pas de mau­vaise sur­prise, l’amor­tis­seur WP est agréable et peut être ajus­té avec pré­ci­sion grâce aux ré­glages de com­pres­sion sé­pa­rés haute et basse vi­tesse. La pa­lette de ré­glage est im­mense et vous per­met­tra sans au­cun doute de trou­ver votre bon­heur. L’en­semble Trax/cone Valve fonc­tionne à mer­veille et amé­lio­re­ra les per­for­mances de votre ma­chine plus qu’une ligne d’échap­pe­ment ou une pré­pa­ra­tion mo­teur. Il vous en coû­te­ra 2 800 € pour la fourche et 1 800 € pour l’amor­tis­seur.

Amor­tis­seur et fourche WP, le gain en confort est évident et ses sus­pen­sions in­citent à pas­ser de plus en plus vite. Pro­gres­sives et sé­cu­ri­santes, ça at­taque !

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.