Test trail

Hon­da 250 Crf/ral­ly…

Moto Verte - - Sommaire - Par Oli­vier de Vaulx

Re­pre­nant les cou­leurs et les gra­phismes de la CRF 450 de Ken Roc­zen, la CRF 250L joue à fond une carte spor­tive et off road. Vi­sant les jeunes ti­tu­laires du per­mis A2, la pe­tite 250 fait le grand écart entre éco­no­mies et per­for­mances en usage tout­ter­rain tan­dis que la ver­sion Ral­ly est cen­sée sé­duire les qua­dra­gé­naires nos­tal­giques du Da­kar, le ca­ré­nage fai­sant rê­ver d’afrique et de grands es­paces. En vi­site chez le conces­sion­naire, on en vien­drait presque à bou­der la ver­sion L tant la nou­velle ve­nue en met plein la vue. Un coup d’oeil au ta­rif freine tou­te­fois les ar­deurs. Où se trouvent les 1 200 eu­ros d’écart ? Les deux mo­tos par­tagent en ef­fet la même base tech­nique. Le mo­teur est tou­jours un mo­no­cy­lindre 4-temps de 249 cm3, mais re­vu pour pas­ser la norme Eu­ro 4. L’in­jec­tion élec­tro­nique PGM-FI a été adap­tée en consé­quence, mais une fois n’est pas cou­tume, sans nuire à la puis­sance. Le conduit d’ad­mis­sion étant plus large de 2 mm, on gagne en ef­fet 2 che­vaux, soit 7 % de mieux que sur le mo­dèle 2016. La puis­sance culmine dé­sor­mais à 24,8 ch à 8,500 tr/min, com­bi­née à un couple de 22,6 Nm à 6 750 tr/min, 300 tr/min plus bas que l’an pas­sé. L’échap­pe­ment a été re­tra­vaillé avec, là en­core, un sou­ci d’op­ti­mi­sa­tion : gain de poids de 500 g et nou­veau si­len­cieux in­té­grant le ca­ta­ly­seur et deux chambres de tran­quilli­sa­tion. La boîte de vi­tesses est à 6 rap­ports et les deux mo­dèles se contentent d’un em­brayage à câble. Le dé­mar­reur est tou­jours de la par­tie, mais il n’y a pas de kick. At­ten­tion à gar­der la bat­te­rie bien char­gée en cas d’in­uti­li­sa­tion pro­lon­gée ! Le cadre à simple ber­ceau dé­dou­blé, de sec­tion ovale, est pro­té­gé sur la Ral­ly par un sa­bot en plas­tique. Sur la L, seuls les car­ters mo­teur sont pro­té­gés. La Ral­ly bé­né­fi­cie aus­si d’une pein­ture noir mat sur les cadres, ce qui ren­force le cô­té classe de la mo­to. Les sus­pen­sions en re­vanche dif­fèrent sen­si­ble­ment. Si les élé­ments sont dans les deux cas des Sho­wa non ré­glables, avec des fourches in­ver­sées de 43 mm de dia­mètre aux tubes ano­di­sés par­ti­ci­pant au look très ra­cing, le dé­bat­te­ment est plus im­por­tant de 30 mm sur la ver­sion avec ca­ré­nage. Une bonne nou­velle pour le tout-ter­rain mais pas pour les ci­ta­dins, la hau­teur de selle étant éga­le­ment re­vue à la hausse. Rien de rédhi­bi­toire, les deux CRF 250 res­tent ac­ces­sibles à un large pu­blic. Cette aug­men­ta­tion de dé­bat­te­ment en­traîne une autre mo­di­fi­ca­tion plus sub­tile : L’angle de chasse est en ef­fet 0,5° plus éle­vé et l’em­pat­te­ment ral­lon­gé de 10 mm, ce qui de­vrait bé­né­fi­cier à la sta­bi­li­té. Un coup d’oeil sur les roues ré­vèle d’autres dif­fé­rences. Si les jantes noires n’ont d’autre in­té­rêt que l’es­thé­tique, les freins sont en re­vanche de plus gros dia­mètre sur la Ral­ly, pas­sant de 256 mm à 296 mm, une aug­men­ta­tion non né­gli­geable ! Sur les deux ver­sions, L’ABS est dé­con­nec­table à l’ar­rière. Le ca­ré­nage masque un ré­ser­voir de conte­nance ac­crue, pas­sant de 7,8 litres à 10 litres. La pe­tite boîte de ran­ge­ment si­tuée sur le flanc gauche, der­rière les plaques la­té­rales, est éga­le­ment plus grosse sur la ver­sion ca­ré­née. Mais l’ob­jet de tous les re­gards est la bulle avec sa double op­tique asy­mé­trique à LED. L’ins­tru­men­ta­tion est iden­tique, mais pla­cée en hau­teur der­rière la bulle. L’écran LCD très li­sible sert de comp­te­tours, de comp­teur de vi­tesse, de trip et de jauge d’es­sence. Dif­fi­cile de faire plus com­plet ! Si l’on ajoute en­fin les pro­tège-mains mon­tés d’ori­gine, on se rend compte que la dif­fé­rence de prix entre les deux ver­sions est en bonne par­tie jus­ti­fiée par l’équi­pe­ment su­pé­rieur.

Mo­teur ef­fi­cace

Une simple pres­sion sur le bou­ton du dé­mar­reur donne vie au mo­teur. Sur les deux mo­tos, la so­no­ri­té est agréable, dis­crète mais pas trop étouf­fée. Mi­racle de l’in­jec­tion, nul be­soin de ti­rer un quel­conque star­ter… Pre­mière en­clen­chée, on note la dou­ceur ex­trême de l’em­brayage, plus souple que sur une mo­to de trial ! Évo­luer à basse vi­tesse ne pose au­cun pro­blème, la sou­plesse du mo­no­cy­lindre évo­quant une mo­to­ri­sa­tion

élec­trique. Par contre, les mon­tées en ré­gime sont as­sez pa­res­seuses en des­sous des 4 500 tours. Au­cun risque de se faire dé­bor­der par la puis­sance. Pas­sé 5 000 tours/min, le pe­tit 250 cm3 de­vient sou­dai­ne­ment ra­geur. Le bruit change, les mon­tées en ré­gime se font plus ra­pides et la vi­tesse aug­mente ra­pi­de­ment. Ouf, la puis­sance est suf­fi­sante pour s’amu­ser ! Sur les pistes, il est donc pos­sible de s’ap­puyer sur ces deux as­pects de la mo­to­ri­sa­tion : gaz en grand pour se faire plai­sir dans les mon­tées, sans se pri­ver d’en­rou­ler en troi­sième dans les par­ties si­nueuses. La boîte, pré­cise, ac­cepte bien les chan­ge­ments de rap­port à la vo­lée, mais le couple suf­fi­sant, la sou­plesse à bas ré­gimes et la dé­mul­ti­pli­ca­tion longue per­mettent de ne pas chan­ger de rap­port trop sou­vent dans les che­mins. Si ques­tion mo­to­ri­sa­tion les deux mo­tos sont stric­te­ment iden­tiques, il n’en va pas de même au ni­veau de la par­tie-cycle. Les po­si­tions de conduite sont par­faites, comme tou­jours chez Hon­da. Le gui­don plus haut sur la Ral­ly n’em­pêche pas la bulle de pro­té­ger ef­fi­ca­ce­ment lors des liai­sons à vi­tesse sou­te­nue sur la route. De­bout, la po­si­tion reste agréable pour des pi­lotes jus­qu’à 1,85 m. Le poids en hausse par rap­port à la L se sent en pas­sant d’une mo­to à l’autre. La CRF 250L, plus lé­gère de 11 kg tous pleins faits, se montre plus joueuse. Elle donne en­vie d’at­ta­quer dans les che­mins, voire de ten­ter du pe­tit fran­chis­se­ment tech­nique. Sur la Ral­ly, poids en lé­gère hausse, angle de chasse plus ou­vert et em­pat­te­ment al­lon­gé concourent à en faire une mo­to plus stable que ma­niable. At­ta­quer dans les single tracks ou pas­ser de grosses marches avec la L se­ra plus ins­tinc­tif, même si la garde au sol est 20 mm plus faible. Les deux mo­tos ont des sus­pen­sions ef­fi­caces of­frant un maxi­mum de dou­ceur et de confort. Les biel­lettes Pro-link pro­curent même une ex­cel­lente mo­tri­ci­té sur ter­rain cas­sant. Mais cette sou­plesse en­traîne des ta­lon­nages sur les ré­cep­tions de sauts à plat, même sans prendre trop de hau­teur. Mal­gré le look, la CRF n’est pas des­ti­née à la com­pé­ti­tion mais plu­tôt à la ba­lade – un peu – spor­tive ! Ques­tion frei­nage, au­cun sou­ci, les disques avant as­surent avec puis­sance et pro­gres­si­vi­té. Pour dé­con­nec­ter L’ABS afin de pou­voir blo­quer l’ar­rière en vi­rage, il faut préa­la­ble­ment s’ar­rê­ter, exer­cer une pres­sion pro­lon­gée sur le bou­ton, et re­par­tir. Ce­ci dit, dans les pistes ra­pides de notre ter­rain d’es­sai, la terre dure et gra­villon­neuse n’a ja­mais pris en dé­faut la monte pneu­ma­tique d’ori­gine. En­quiller des ki­lo­mètres le nez au vent est fa­cile ! Pour preuve, nous nous sommes re­trou­vés à rou­ler de nuit dans les che­mins, le phare de la ver­sion L dif­fu­sant une lu­mière pa­ra­doxa­le­ment bien plus uni­forme que celle des LED de la ver­sion ca­ré­née.

Jo­lies, lu­diques et fiables

La CRF 250L/ral­ly est une mo­to po­ly­va­lente, aus­si à l’aise en ville qu’en ba­lade tout-ter­rain. La base est tel­le­ment bonne que cer­tains se­ront ten­tés de réel­le­ment par­tir à l’aven­ture avec ces Hon­da à l’ap­pé­tit de cha­meau, of­frant d’après notre usage in­ten­sif en tout-ter­rain une au­to­no­mie d’en­vi­ron 200 km. Ces reines des villes et des champs ne de­mandent qu’une pe­tite pré­pa­ra­tion sus­pen­sions pour don­ner leur pleine me­sure en off-road. La ver­sion L plai­ra à ceux qui roulent dans les bois et en centre-ville, tan­dis que la ver­sion Ral­ly sé­dui­ra les adeptes des tra­jets rou­tiers ou les amou­reux de grands es­paces pour qui le look Da­kar, la bulle pro­tec­trice et l’au­to­no­mie amé­lio­rée jus­ti­fie­ront les 1 200 eu­ros d’écart. Dans les deux cas, une cer­ti­tude : ces trails re­nouent avec les ori­gines de la mo­to tout­ter­rain jo­lie, lu­dique et fiable. Que de­man­der de plus ?

Ré­plique mi­nia­ture des mo­tos of­fi­cielles du Da­kar, la CRF 250 Ral­ly vous em­mène sur les pistes du rêve avec ses freins sur­di­men­sion­nés, son grand ré­ser­voir et sa bulle très pro­tec­trice…

Mal­gré ses sus­pen­sions souples, la joueuse CRF 250L s’en sort bien dans les sec­tions tech­niques

Un gui­don gal­bé pour une ex­cel­lente po­si­tion, un comp­teur in­té­gré der­rière la plaque-phare, c'est presque une en­du­ro !

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.