Jor­da­nie : un vio­leur n’est plus un ma­ri

Moyen-Orient - - ORIENT -

Dans plu­sieurs pays ara­bo-mu­sul­mans, un vio­leur pou­vait échap­per à la pri­son en épou­sant pu­re­ment et sim­ple­ment sa vic­time. Cette norme, ba­sée sur des pra­tiques tra­di­tion­nelles, n’est plus en vi­gueur en Jor­da­nie de­puis août 2017, le Par­le­ment ayant aman­dé le Code pé­nal, sup­pri­mant cette pos­si­bi­li­té pour l’au­teur d’un viol. Les as­so­cia­tions de dé­fense des droits de la femme se sont ré­jouies d’une telle décision, ap­pe­lant les autres pays de la ré­gion à faire de même. Fin juillet 2017, la Tu­ni­sie avait adop­té une me­sure si­mi­laire, en al­lant même plus loin dans la li­bé­ra­li­sa­tion des moeurs : do­ré­na­vant, une mu­sul­mane pour­ra épou­ser un non-mu­sul­man.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.