Cham­pion­nat US de Su­per­cross Voyage dans le temps!

MX Magazine - - Story -

De­puis trente ans et la sai­son 1987 de su­per­cross US, les trois cham­pions des an­nées se ter­mi­nant par un sept par­tagent un point com­mun. Ils pi­lo­taient tous une Ka­wa­sa­ki d’usine. C’est le cas de Jeff Ward ( 1987), Jeff Emig ( 1997) et James Ste­wart (2007). Se­rait-ce un bon pré­sage pour Eli To­mac cette an­née? Nous en re­par­le­rons dé­but mai. Mais au­jourd’hui, les su­per­sti­tieux et les fans D’ET3 peuvent abor­der cette nou­velle an­née avec op­ti­misme. Main­te­nant, avant de vous re­par­ler de la sai­son en cours, nous al­lons dé­bu­ter im­mé­dia­te­ment notre voyage dans le temps en pla­çant notre cur­seur sur 1987…

> 1987 : Et de deux pour War­dy !

En 1987, Jeff Ward a 26 ans. Of­fi­ciel Ka­wa­sa­ki USA de­puis ses dé­buts pros, dé­jà cham­pion deux ans plus tôt au gui­don de sa 250 KX fac­to­ry, le na­tif de Glas­gow s’offre un se­cond titre mé­ri­té. Deuxième pi­lote de l’his­toire du SX US à of­frir un titre à Ka­wa­sa­ki après Jim Wei­nert en 1976, Jeff Ward est une lé­gende vi­vante du su­per­cross. Cham­pion pour la pre­mière fois de sa car­rière en 1985 de­vant O’ma­ra et John­son, War­dy ré­ci­dive deux ans plus tard. Cette an­née-là, ses prin­ci­paux ad­ver­saires se nomment Ron Le­chien, son team­mate chez les verts, et Ri­cky John­son, of­fi­ciel Ame­ri­can Hon­da cham­pion en titre. À l’époque, le cham­pion­nat 250 SX compte qua­torze épreuves ca­lées entre le 31 jan­vier et le 27 juin. Et Jeff Ward va faire par­ler la ré­gu­la­ri­té pour fi­na­le­ment s’im­po­ser. Vainqueur de cinq fi­nales dont les deux pre­miers rounds d’ana­heim et Hous­ton, il s’offre cinq po­diums sup­plé­men­taires. Hor­mis un aban­don à Day­to­na, son plus mau­vais ré­sul­tat est une sep­tième place à San Die­go. Avec 34 points d’avance sur RJ en fin de sai­son, le Nain Vert est certes moins flam­boyant que son ri­val triom­pha­teur à sept re­prises, mais le titre est pour lui. Cette sai­son- là, les deux hommes ne lâchent rien et seuls Ri­cky Ryan à Day­to­na et Ron Le­chien du cô­té de Pon­tiac réus­sissent éga­le­ment à rem­por­ter une finale. En 1987, War­dy per­met donc à l’usine Ka­wa­sa­ki de s’oc­troyer le troi­sième titre SX de son his­toire, le dernier dans la ca­té­go­rie pour le ri­der amé­ri­cain qui

Il y a dé­jà 20 ans que Jeff Emig met­tait un terme à la sé­rie de Je­re­my Mc­grath…

sa 250 YZ fac­to­ry, Emig a ter­mi­né vice-cham­pion 1996 au gui­don de sa nou­velle Ka­wa­sa­ki d’usine. Pour sa se­conde an­née en vert, il dé­bute son cham­pion­nat très moyen­ne­ment en ter­mi­nant seule­ment 6e et 14e de deux pre­mières fi­nales dis­pu­tées à LA. Vainqueur quelques jours plus tard à Tempe, Jef­fro lance en­fin sa sai­son. Dans le même temps, après une ou­ver­ture man­quée (15e) et mar­quée par plu­sieurs chutes, le couple Mc­grath/suz pa­tiente jus­qu’au hui­tième round de Minneapolis pour s’of­frir un pre­mier suc­cès. Dans un cham- pion­nat ou­vert lors du­quel sept ri­ders rem­portent des fi­nales, Emig im­prime mal­gré tout le rythme en étant le meilleur per­for­mer de la sai­son (5 suc­cès) de­vant Doug Hen­ry ( 3), Je­re­my Mc­grath (2), Ez­ra Lusk (2), Greg Al­ber­tyn (1), Da­mon Huff­man (1) et Ke­vin Wind­ham (1). Avec cinq pe­tites uni­tés de plus que le Mac, il dé­croche le titre avant d’en­chaî­ner avec un dou­blé en outdoor 250. Dix ans après Ward, il re­donne la plaque de nu­mé­ro un à l’usine Ka­wa­sa­ki et fait tom­ber l’icône du SX amé­ri­cain. Quelques mois plus tard, Show­time signe chez Ya­ma­ha et claque les trois titres 1998, 1999 et 2000.

> 2007 : JS7 ouvre son comp­teur !

Dix ans ont pas­sé de­puis le sacre d’emig. Vice-cham­pion SX 2006 pour ses dé­buts au gui­don de la nou­velle 450 KX-F 4T, James Ste­wart va tout em­por­ter sur son pas­sage douze mois plus tard. En 2007, Bub­ba a 21 ans et s’offre son pre­mier titre chez les gros bras du SX US. Cham­pion 125 West et East coast en 2003 et 2004, James Ste­wart at­taque chez les gros bras en 2005 au gui­don d’une 250 KX d’usine. Très vite bles­sé, il re­vient en fin de cham­pion­nat pour rem­por­ter ses trois pre­mières fi­nales. Un an plus tard, il est de re­tour au gui­don de la nou­velle 450 KX-F. Vainqueur de huit main events, il ter­mine

Do­mi­na­teur en 2007, James Ste­wart s’offre le pre­mier de

ses deux titres Su­per­cross!

Jeff Emig en 1997 à Day­to­na, l’of­fi­ciel Ka­wa­sa­ki s’était im­po­sé en finale de­vant Al­ber­tyn et le Mac.

Troi­sième et vainqueur du cham­pion­nat en 1987, Ron Le­chien et Jeff Ward, éga­le­ment en ac­tion à droite (#3), avaient pla­cé les deux KX of­fi­celles sur le po­dium fi­nal.

Il y a dix ans, James Ste­wart dis­pu­tait sa troi­sième sai­son chez les gros bras, avec un pre­mier titre 450 à la clé !

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.