Le MXMK 2017 en chiffres

MX Magazine - - Evenement -

737 : le nombre de pi­lotes pré­sents cette an­née 27 : le nombre de na­tions re­pré­sen­tées 10 : le nombre de ca­té­go­ries, du 50 cm3 6-7 ans à la ca­té­go­rie Pa­pas. À no­ter que cer­taines ca­té­go­ries comptent jus­qu’à trois sé­ries! 63 : le nombre de séances d’es­sais & manches qua­lif’ le ven­dre­di, la jour­née la plus char­gée. Ça roule presque non-stop de 8 heures à 21 heures! 200 : le nombre de bé­né­voles qui oeuvrent au­jourd’hui à la réus­site du MX Mas­ter Kids

ne­ment comme ce­lui-ci aux ga­mins. Rien que ça, voi­là qui crée une belle his­toire. » La ma­chine est en marche, avec le sou­tien D’MX Ma­ga­zine, tout le monde consi­dère alors que l’évé­ne­ment se­ra une réus­site et les pi­lotes com­mencent à s’ins­crire en masse. La pe­tite équipe d’une di­zaine de bé­né­voles prend alors la me­sure de l’évé­ne­ment. « On s’est dit là, main­te­nant, il va fal­loir as­su­rer !, se sou­vient Mi­chel Cos­tich. Les gens nous pre­naient pour des pros alors qu’on était juste une bande de co­pains pas­sion­nés. Je leur di­sais, vous al­lez voir les gars, on va avoir 400 pi­lotes. “Ar­rête tes conne- ries” qu’ils me ré­pon­daient… » Fi­na­le­ment 430 pi­lotes ont dé­bar­qué de quinze pays dif­fé­rents et la pre­mière édi­tion du MX Mas­ter Kids a été une réus­site ! Qua­torze ans plus tard, le suc­cès est tou­jours au ren­dez-vous. L’idée de base de course par équipes est tou­jours res­tée et res­te­ra la même mais il a fal­lu faire évo­luer l’évé­ne­ment pour ré­pondre aux at­tentes des par­ti­ci­pants. Si les pre­miers dé­fi­lés d’équipes étaient très pro­to­co­laires et avaient un air de Jeux Olympiques, l’am­biance est au­jourd’hui moins stricte et les ins­crip­tions sont main­te­nant ou­vertes non plus uni­que­ment à des équipes na­tio­nales mais éga­le­ment à des écoles de pi­lo­tage ou à des clubs. On a éga­le­ment créé des fi­nales à l’is­sue du week-end. Grâce à un sys­tème de fi­nales bronze, argent et or, chaque pi­lote ins­crit au­ra la chance d’ac­cé­der à une fi­nale. « On

430 pi­lotes dé­barquent la pre­mière an­née pour fê­ter les kids. Ils sont plus de 700 au­jourd’hui. Un suc­cès fou!

m’a par­fois de­man­dé de faire des sé­lec­tions des meilleurs pi­lotes uni­que­ment mais j’ai re­fu­sé. Ce n’est pas l’es­prit du Mas­ter Kids. Je tiens à ce que chaque pi­lote, quel que soit son ni­veau, puisse rou­ler », sou­ligne l’or­ga­ni­sa­teur. Des di­zaines de mil­liers de pi­lotes qui ont fait la réus­site du MX Mas­ter Kids et par­mi eux cer­tains des meilleurs pi­lotes de la pla­nète. Roc­zen, Febvre, Folk­ner, Pa­tu­rel, Pour­cel, Ans­tie, Craig, Pleis­sin­ger, Tixier, Fer­ran­dis, Ga­j­ser, Pra­do, etc. Tous sont mon­tés sur l’énorme po­dium du MX Mas­ter Kids, lui aus­si ima­gi­né par Mi­chel Cos­tich : « Dès la pre­mière édi­tion, on avait mon­té un énorme po­dium en dur qui pe­sait des tonnes, on avait mon­té un

Une 15 édi­tion avor­tée

Cer­tains en rê­vaient pro­ba­ble­ment, no­tam­ment l’équipe amé­ri­caine qui s’était vue chi­per la vic­toire par la Tché­quie d’un point seule­ment en 2016. Mal­heu­reu­se­ment, per­sonne ne gra­vi­ra les marches de ce po­dium en 2017. Le jeune Ma­thieu Seb­ben-pro­tin ayant chu­té lour­de­ment du­rant les es­sais libres du di­manche ma­tin et se trou­vant dans un état cri­tique, la dé­ci­sion fut prise d’en res­ter là mal­gré le sou­hait des pa­rents de Ma­thieu que

La 15e édi­tion a fi­na­le­ment tour­né court suite à un ac­ci­dent sé­rieux mais cha­cun se penche vers 2018…

Il n’y a pas d’âge pour ap­prendre à faire une trace der­rière la grille, sur­tout quand on ar­bore dé­jà un tee-shirt « rea­dy to race »!

Comme sur chaque épreuve du Mi­ni­vert, la com­mu­nion entre pe­tits et grands, pa­rents et mi­nots est l’une des forces du Mas­ter Kids qui fi­na­le­ment com­pose une grande fa­mille.

La fer­veur du pu­blic n’a d’égal que l’en­thou­siasme des pi­lotes sur la piste. Dis­pu­té sur deux jours, le MXMK per­met de mê­ler sport et fête…

Toutes les ca­té­go­ries sont re­pré­sen­tées avec dé­sor­mais une place éga­le­ment faite aux vé­té­rans.

Sé­rieux en pré­grille, dé­ten­du et mo­ti­vé au bord de la piste ou car­ré­ment ta­toué, on trouve de tout à Ver­dun!

Jante tu­née, équi­pe­ment Fox, masque 100% et Go Pro sur le casque… What else?

mur en planches et peint un grand da­mier à la main. Le po­dium fait par­tie de l’évé­ne­ment, c’est un peu notre si­gna­ture. »

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.