L’out­door dans le ré­tro!

Le cham­pion­nat US s’est ache­vé il y a un mois sur la piste d’iron­man. Zach Os­borne et Eli To­mac ont suc­cé­dé au duo Webb/ Roc­zen vain­queur la sai­son der­nière. Re­tour sur une an­née qui n’a pas man­qué de pi­quant lors de la­quelle nos Fran­çais Mar­vin Mus­quin e

MX Magazine - - Championnat Mx Us -

Pour com­men­cer, nous al­lons re­mettre les ré­com­penses de la ca­té­go­rie 250 qui a vu la vic­toire fi­nale de Zach Os­borne. Onze ans après sa pre­mière course chez les pros du cross US, c’était le 11 juin 2006 à Sou­th­wick, l’of­fi­ciel HVA Rocks­tar s’est of­fert une an­née qua­si-par­faite. Il de­vance sur le podium fi­nal Je­re­my Martin, double cham­pion 2014/15 qui n’a ja­mais re­trou­vé sa vi­tesse de pointe de l’époque. Au­teur d’une belle fin d’an­née avec no­tam­ment un pre­mier suc­cès en car­rière dé­cro­ché à Budds Creek, Adam Cian­cia­ru­lo prend la troi­sième place du cham­pion­nat, après avoir ter­mi­né deuxième en SX 250 sur la côte Est.

> Meilleur per­for­mer de la sai­son Zach Os­borne

Vain­queur de cinq épreuves et dix manches en 250, au­teur de six po­diums sup­plé­men­taires, cham­pion avec un to­tal de 501 points, soit une moyenne de 42 points par course, Zach Os­borne est le meilleur per­for­mer de la sai­son US, 250 et 450 com­pris. Après son titre SX Lites East coast ar­ra­ché à Las Ve­gas dans l’ul­time vi­rage de la fi­nale, « Za­cho » a do­mi­né sa sai­son MX de la tête et des épaules. Il suf­fit de je­ter un oeil sur ses sta­tis­tiques pour mieux com­prendre. Onze fois sur le podium en douze courses, l’of­fi­ciel HVA Rocks­tar va quit­ter la ca­té­go­rie avec le sen­ti­ment du de­voir ac­com­pli. Cham­pion pour la pre­mière fois de sa car­rière avec 81 points d’avance, il mé­rite lar­ge­ment son award de meilleur per­for­mer 2017.

> Roo­kie of the year Dy­lan Fer­ran­dis

Sixième du cham­pion­nat 250 MX pour ses dé­buts US après avoir man­qué l’ou­ver­ture de la sai­son (trau­ma­tisme crâ­nien) puis les deux der­nières

Zach Os­borne s’est of­fert la sai­son par­faite en 250 out­door…

épreuves (poi­gnet), Dy­lan Fer­ran­dis n’a pas tar­dé a dé­mon­tré son po­ten­tiel. Après une bonne pre­mière par­tie d’an­née en SX à l’est, DF108 a confir­mé tout son po­ten­tiel. Vain­queur de deux manches, la pre­mière à Glen He­len, la se­conde dans les sables de Sou­th­wick, trois fois sur le podium, l’of­fi­ciel Ya­ma­ha Star­ra­cing ter­mine meilleur new­co­mer du cham­pion­nat 2017. Si l’on peut bien évi­dem­ment re­gret­ter sa nou­velle bles­sure au poi­gnet, cette der­nière ne l’em­pê­che­ra pas de ra­pi­de­ment re­trou­ver le che­min de l’en­traî­ne­ment avec en ligne de mire no­tam­ment, le SX de Pa­ris. En douze pe­tits mois seule­ment, Dy­lan s’est fait une place dans la hié­rar­chie US et se­ra l’un des hommes ca­pables de jouer les titres SX et MX 250 en 2018.

> Award de la dé­ter­mi­na­tion Adam Cian­cia­ru­lo

Pour la pre­mière fois de­puis ses dé­buts of­fi­ciels chez les pros en 2016, Adam Cian­cia­ru­lo s’est of­fert une sai­son complète en évi­tant les bles­sures qui avaient jus­qu’alors plom­bé sa jeune car­rière. Ré­cem­ment pro­lon­gé chez Ka­wa­sa­ki Mons­ter Pro Cir­cuit, le Flo­ri­dien a tou­jours cru en lui en dé­pit de pé­pins phy­siques à ré­pé­ti­tion. Vi­ce­cham­pion SX à l’est pour deux pe­tits points, le Flo­ri­dien s’est mon­tré so­lide toute l’an­née en cross en dé­pit d’un pe­tit pas­sage à vide en mi­lieu de sai­son. Il s’est of­fert huit po­diums de manches et sur­tout, une pre­mière vic­toire au gé­né­ral à Budds Creek (1/2). Ex­cellent éga­le­ment lors de la fi­nale d’iron­man (2/2), le jeune pi­lote Ka­wa­sa­ki a re­trou­vé tout son cré­dit. Meilleur pi­lote du team PC de­vant ses team­mates Sa­vat­gy, Fork­ner et Hill, AC compte de nou­veau par­mi les hommes forts de la ca­té­go­rie. Mitch Pay­ton qui a tou­jours cru en lui ne s’est pas trom­pé et se voit lui aus­si ré­com­pen­sé par les per­for­mances de son jeune pro­té­gé.

> Dé­ce­vant AF Aus­tin Fork­ner

Qua­trième l’an der­nier pour ses dé­buts chez les pros, vain­queur de la fi­nale du cham­pion­nat 2016, tout le monde at­ten­dait avec im­pa­tience de re­trou­ver le jeune Aus­tin Fork­ner. Après une pre­mière an­née de SX cor­recte à l’ouest ( 6e avec deux po­diums), tous les voyants sem­blaient au vert pour le voir confir­mer en out­door. Fork­ner est fi­na­le­ment pas­sé au tra­vers. Sur le podium de Ten­nes­see, son seul du cham­pion­nat, il s’est bles­sé quelques jours plus tard et n’a pu

ter­mi­ner l’an­née. Trei­zième du clas­se­ment fi­nal, il n’a donc pas confir­mé les pro­messes de 2016. À 19 ans, il reste mal­gré tout l’un des meilleurs jeunes ri­ders US du mo­ment. On le re­trou­ve­ra l’an pro­chain tou­jours en­ga­gé en 250 au gui­don de sa KX-F PC.

> His­toires de fa­mille For­tunes di­verses pour les frères Martin

Vice-cham­pion l’an pas­sé au gui­don de sa Ya­ma­ha Star­ra­cing, pas­sé chez KTM TLD et bles­sé en SX, Alex Martin s’est mon­tré à la hau­teur jus­qu’à sa bles­sure à la cla­vi­cule sur­ve­nue après Mill­ville, hui­tième round du cham­pion­nat. Jus­qu’alors, l’aî­né de la fa­mille s’était of­fert trois po­diums ove­rall, une vic­toire de manche et poin­tait à la deuxième place du pro­vi­soire à 43 points d’os­borne. Ab­sent sur les quatre der­niers rounds, il ter­mine fi­na­le­ment en hui­tième po­si­tion. Cette an­née, c’est fi­na­le­ment son jeune frère Je­re­my qui a ob­te­nu les meilleurs ré­sul­tats de la fa­mille. Cham­pion en 2014 et 2015, bles­sé l’an pas­sé et fi­na­le­ment sixième du cham­pion­nat 2016, JM6 a bou­clé sa pre­mière sai­son chez Gei­co Hon­da sur la deuxième marche du podium. Vain­queur à Mount Mor­ris et Una­dilla, l’amé­ri­cain n’a ce­pen­dant ja­mais été en me­sure d’in­quié­ter Os­borne pour le titre. Après une sai­son SX to­ta­le­ment lou­pée, hor­mis son podium à Day­to­na lors de sa pige en 450, Martin s’est re­lan­cé en out­door sans pour au­tant vrai­ment convaincre. Il se­ra tou­jours chez Gei­co Hon­da en 2018.

> meilleur jeune Chase Sex­ton

Of­fi­ciel Gei­co pour com­men­cer sa car­rière pro, Chase Sex­ton s’est gra­ve­ment bles­sé en dé­but de sai­son et n’a pu dis­pu­ter le cham­pion­nat SX 250. De re­tour puis de nou­veau bles­sé en dé­but d’out­door, le roo­kie a fi­na­le­ment dé­mar­ré son an­née le 17 juin à Mount Mor­ris lors du 4e round. Dans les points de toutes les manches jus­qu’à la fi­nale, il s’est of­fert cinq top dix à Red Bud (9e), Sou­th­wick (8e), Una­dilla (9e), Budds Creek (8e) et Iron­man (6e). Trei­zième du clas­se­ment fi­nal, Sex­ton a dé­mon­tré qu’en dé­pit de ses pé­pins phy­siques, son po­ten­tiel n’a qua­si­ment pas été al­té­ré. Il se­ra bien évi­dem­ment l’un des jeunes à suivre la sai­son pro­chaine.

Eli To­mac a en­fin dé­cro­ché son pre­mier titre 450 en out­door!

Pro­mo­to­cross 450

Du cô­té des gros bras de l’out­door US, le podium se com­pose d’eli To­mac, Mar­vin Mus­quin et Blake Bag­gett. Ces trois hommes ont lar­ge­ment do­mi­né les débats, évo­luant deux crans au-des­sus du reste du pla­teau. Du cô­té des sa­tis­fac­tions, on no­te­ra les bonnes perfs d’en­semble de Wil­son et See­ly, ain­si que celles de Jus­tin Bogle, vain­queur de sa pre­mière course dans la ca­té­go­rie à Budds Creek. At­ten­du au tour­nant pour ses dé­buts en 450, Coo­per Webb n’a pas été à la hau­teur en ne ter­mi­nant que sep­tième du clas­se­ment fi­nal.

> Award du cham­pion Eli To­mac

Quatre sai­sons, c’est le temps qu’il au­ra fal­lu à Eli To­mac pour s’of­frir une pre­mière cou­ronne en 450. Cin­quième en 2014, qua­tor­zième en 2015 à la suite d’une bles­sure sur­ve­nue très ra­pi­de­ment après un dé­but de cham- pion­nat ca­non au gui­don de sa Hon­da Gei­co, vice- cham­pion l’an der­nier après avoir su­bi la do­mi­na­tion de Ken Roc­zen, l’of­fi­ciel Ka­wa­sa­ki Mons­ter Ener­gy a en­fin dé­blo­qué son comp­teur, non sans mal. Avec quatre suc­cès cette an­née qui viennent s’ajou­ter à ses cinq vic­toires pré­cé­dentes, ET3 en compte dé­sor­mais neuf à son pal­ma­rès. En 2017, To­mac a fait le job, rem­por­té neuf manches, ce qui fait de lui le meilleur per­for­mer du cham­pion­nat à ce ni­veau-là. Il a aus­si com­mis pas mal de fautes et s’est mon­tré as­sez moyen en fin d’exer­cice. Il n’en reste pas moins un beau cham­pion qui a éga­le­ment pro­fi­té des pé­pins phy­siques de ses deux prin­ci­paux ri­vaux Mar­vin Mus­quin et Blake Bag­gett. To­mac a en outre per­mis à Ka­wa­sa­ki de re­trou­ver la plus haute marche d’un cham­pion­nat 450 ou­treAt­lan­tique, ce qui n’était plus ar­ri­vé aux verts de­puis la sai­son 2014 et le titre Su­per­cross de Ryan Villo­po­to.

> Award de la mon­tée en puis­sance Mar­vin Mus­quin

Troi­sième du cham­pion­nat 2016 pour ses dé­buts dans la ca­té­go­rie der­rière Roc­zen et To­mac, cinq fois sur le podium, Mar­vin Mus­quin a fait bien mieux cette sai­son, dans la fou­lée de sa sai­son SX ter­mi­née sur le podium fi­nal. Dau­phin de To­mac à l’is­sue de cet exer­cice 2017, l’of­fi­ciel KTM Red Bull a ga­gné sa pre­mière épreuve à Glen He­len avant de prendre la plaque rouge de lea­der au soir du troi­sième round. Tou­ché au ge­nou par la suite, en dif­fi­cul­té à Mount Mor­ris et Ten­nes­see, il s’est en­suite complète- ment re­lan­cé en rem­por­tant no­tam­ment trois épreuves consé­cu­tives du cô­té de Mill­ville, Wa­shou­gal et Una­dilla. Au som­met de son art, le Fran­çais ter­mine à seule­ment 17 pe­tits points de To­mac. 7e du SX et 3e du MX 2016, 3e et 2e cette an­née, sa mon­tée en puis­sance est in­con­tes­table. Au- jourd’hui, il semble prêt pour de­ve­nir le se­cond ri­der fran­çais après JeanMi­chel Bayle à s’of­frir un titre chez les gros bras des cham­pion­nats SX et MX US!

> LE pi­lote sur­prise Martin Da­va­los

Grand spé­cia­liste de la ca­té­go­rie 250, et plus par­ti­cu­liè­re­ment du su­per­cross (4e à l’ouest cette sai­son), Martin Da­va­los s’est vu of­frir par le team HVA Rocks­tar Ener­gy la pos­si­bi­li­té de faire ses pre­miers pas en cham­pion­nat MX 450. Après des dé­buts re­la­ti­ve­ment moyens, l’équa­to­rien a com­men­cé à trou­ver ses marques en s’of­frant un pre­mier top cinq dans les sables de Sou­th­wick (7/4). Une per­for­mance qui va to­ta­le­ment le dé­com­plexer. Der­rière, l’of­fi­ciel Hus­ky va en­chaî­ner les très belles perfs. Sep­tième à Mill­ville, il va s’of­frir son tout pre­mier podium (3e) sur les terres de Wa­shou­gal (4/3) avant d’en­chaî­ner quelques jours plus tard en pre­nant la se­conde place (8/2) à Una­dilla. Bles­sé en­suite et ab­sent des deux der­niers rounds, Martin Da­va­los a prou­vé qu’il avait la car­rure pour rou­ler de­vant avec les meilleurs ri­ders 450, ce qui de­vrait être le cas dans quelques mois en 2018.

Vice-cham­pion 450, Mar­vin Mus­quin a ga­gné quatre courses!

> Le come-back au pre­mier plan Dean Wil­son

Re­de­ve­nu pi­lote pri­vé en dé­but de sai­son, Dean Wil­son a fi­na­le­ment vé­cu une an­née 2017 as­sez in­croyable. Pro­fi­tant du dé­part de Pour­cel au Canada, le cham­pion MX Lites 2011 a ré­cu­pé­ré une 450 HVA fac­to­ry pour ter­mi­ner la sai­son SX et en­chaî­né avec le MX. Hui­tième en su­per­cross, son meilleur ré­sul­tat dans la ca­té­go­rie de­puis trois ans, l’écos­sais s’est en­suite of­fert une sai­son d’out­door pleine, mar­quée no­tam­ment par ses deux pre­miers po­diums ob­te­nus à Sou­th­wick et Mill­ville. Qua­trième du clas­se­ment fi­nal, il a fait preuve d’une belle ré­gu­la­ri­té, re­lan­çant to­ta­le­ment sa car­rière au pas­sage. Bonne nou­velle, les fans fran­çais pour­ront le re­trou­ver en no­vembre lors du Su­per­cross de Pa­ris.

> Le mé­tro­nome Blake Bag­gett

Pour sa troi­sième sai­son en 450 out­door, la pre­mière au gui­don de la KTM d’usine du team Ro­cky Moun­tain, Blake Bag­gett a fait preuve d’une ré­gu­la­ri­té im­pla­cable en dé­pit d’une petite bles­sure qui l’a han­di­ca­pé à par­tir de la mi-cham­pion­nat. Qua­trième de l’out­door en 2015, bles­sé l’an pas­sé, le Ca­li­for­nien a clai­re­ment pas­sé un cap cette sai­son. Avec deux vic­toires plus quatre po­diums, une troi­sième place fi­nale après une belle lutte face à Mus­quin pour la place de vice-cham­pion (2 points entre les deux hommes), BB4 s’est im­po­sé comme l’un des hommes forts de cette sai­son 2017. En vingt-quatre manches dis­pu­tées, il est mon­té quinze fois sur le podium, preuve de sa constance. Bag­gett fait bien par­tie des stars US.

> La dé­cep­tion Coo­per Webb

Cham­pion 250 en titre, dé­jà au­teur de plu­sieurs ex­cel­lentes sor­ties en 450 dans le pas­sé (MXGP des USA, MX des Na­tions, SX de Lille), Coo­per Webb était l’un des roo­kies tout par­ti­cu­liè­re­ment at­ten­dus cette sai­son. Comme lors du cham­pion­nat SX, l’of­fi­ciel Yam est pas­sé à cô­té. Sep­tième

du clas­se­ment fi­nal avec deux pe­tits po­diums de manche seule­ment à son ac­tif et au­cun au gé­né­ral, Mini Co­op’ s’im­pose comme la grosse dé­cep­tion de cette sai­son de MX 450. Confir­mé chez les bleus en 2018, il de­vra faire beau­coup mieux compte te­nu des at­tentes pla­cées en lui. A prio­ri peu en phase avec son YZ-F, sou­hai­tons-lui de re­trou­ver ses marques au gui­don du nou­veau mo­dèle.

> On at­ten­dait mieux An­der­son, Craig, Bar­cia

Dixième du clas­se­ment, Ja­son An­der­son avait dé­bu­té le cham­pion­nat en trombe en s’of­frant cinq po­diums en six courses. Troi­sième du cham­pion­nat au soir de Red Bud, vain­queur de deux manches, l’of­fi­ciel HVA Rocks­tar s’est mal­heu­reu­se­ment bles­sé à Sou­th­wick et a dû met- tre un terme pré­ma­tu­ré­ment à sa sai­son. Dom­mage, il fai­sait clai­re­ment par­tie des hommes forts du cham­pion­nat. On re­trou­ve­ra le ri­der US en 2018 tou­jours au gui­don de son Hus­ky #21. Juste der­rière lui au clas­se­ment pro­vi­soire, on trouve Ch­ris­tian Craig. En­ga­gé par Hon­da US pour pi­lo­ter la 450 HRC du cham­pion en titre bles­sé Ken Roc­zen, le ri­der ca­li­for­nien s’est bles­sé à Glen He­len après une très belle pre­mière manche (4e). De re­tour quelques se­maines plus tard à Red Bud, il s’est mon­tré très ré­gu­lier jus­qu’à la fi­nale d’iron­man en rou­lant très sou­vent entre cinq et dix. Le po­ten­tiel est là, mais sa bles­sure l’a em­pê­ché de jouer le top dix fi­nal. Trei­zième du clas­se­ment fi­nal sans le moindre podium de manche et quatre courses man­quées sur bles­sure, Jus­tin Bar­cia s’est en­li­sé au gui­don de sa 450 RM-Z du team JGR. On ima­gine dé­sor­mais mal Bam Bam re­trou­ver un jour une vi­tesse de pointe lui per­met­tant de jouer les tout pre­miers rôles. No­tez éga­le­ment qu’après un bon dé­but de sai­son, Josh Grant sur le podium à Sa­cra­men­to pour dé­bu­ter le cham­pion­nat (3/3) et Brock Ti­ckle se sont bles­sés et n’ont pas ter­mi­né l’an­née. Pour fi­nir sur une touche po­si­tive, See­ly (5e) ob­tient son meilleur ré­sul­tat en MX (5e).

Zach Os­borne a ter­mi­né son cham­pion­nat 250 comme il l’avait dé­bu­té, par un dou­blé!

Dy­lan Fer­ran­dis (#108) a bien né­go­cié son pre­mier cham­pion­nat MX US en ga­gnant deux manches et en si­gnant plu­sieurs po­diums. Cian­cia­ru­lo (#36) est, de son cô­té, re­de­ve­nu l’une des ve­dettes du cham­pion­nat 250 !

Bles­sé en MX, Aus­tin Fork­ner n’a pas confir­mé sa sai­son 2016.

Dé­part d’une manche 450, Craig (#48), Bogle (#19), Webb (#2) et Bag­gett (#4) sont en tête!

Je­re­my Martin (#6 ci-des­sus) ter­mine vice-cham­pion 250 sans ja­mais avoir in­quié­té Os­borne. Se­cond du pro­vi­soire avant de se bles­ser, son frère Alex (ci-des­sous) n’a pas ter­mi­né l’an­née.

Vice-cham­pion SX, cham­pion MX, Eli To­mac est le nou­veau num­ber one amé­ri­cain et vi­se­ra le dou­blé en 2018.

MM25 dans ses oeuvres, le Fran­çais s’est mon­tré re­dou­table!

Martin Da­va­los a dé­mon­tré qu’il pou­vait être ex­cellent en out­door au gui­don d’une 450 ! Bag­gett s’est in­vi­té dans la lutte pour le titre face à To­mac et Mus­quin.

Qua­trième du clas­se­ment fi­nal, Dean Wil­son s’est of­fert ses pre­miers po­diums.

Coo­per Webb a man­qué ses dé­buts en 450, en SX comme en MX.

Ch­ris­tian Craig s’est bles­sé avant de si­gner une fin de cham­pion­nat ré­gu­lière.

Ja­son An­der­son s’est of­fert cinq po­diums et une bles­sure.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.