Tho­mas Co­ving­ton

MX Magazine - - Portrait -

Le 1er mars 2014, quand il pose ses roues der­rière la grille de la qua­lif MX2 du GP du Qa­tar, Tho­mas Co­ving­ton a fê­té ses dix- huit ans quelques se­maines plus tôt. To­ta­le­ment in­con­nu du grand pu­blic, le jeune Amé­ri­cain dé­barque des US après une der­nière sai­son ama­teur plu­tôt cor­recte. Cin­quième en ca­té­go­rie Open Pro Sport 250 (6/5/4) et qua­trième en 250 A (5/4/9) du cô­té de Lor­re­ta Lynn’s, le ri­der Ka­wa af­fronte à l’époque des gar­çons comme Matt Bis­ce­glia, Shane Mcel­rath, Luke Renz­land et RJ Hamp­shire. Plus tôt dans sa car­rière, chez les jeunes pi­lotes US, notez qu’il s’est éga­le­ment of­fert trois titres, le pre­mier en 2003 (51 cm3 stock), le se­cond en 2008 (85 9-11 ans stock) et le der­nier en 2011 (250 B mo­di­fied). Ce 1er mars, Tho­mas est donc équi­pé d’une 250 KX-F usine pla­cée sous l’auvent du team KRT qui compte alors dans ses rangs Gau­tier Pau­lin et Ste­ven Fros­sard ali­gnés en MXGP. Fils de Mitch Co­ving­ton, l’un des big boss de Mons­ter Ener­gy aux ÉtatsU­nis, Tho­mas est là pour se faire les dents avant de dé­bu­ter chez les pros de l’out­door US quelques se­maines plus tard à Glen He­len. À Lo­sail, le jeune homme ter­mine dou­zième de sa qua­li­fi­ca­tion puis aban­donne après deux tours en pre­mière manche. Par­ti dans le groupe de tête au se­cond dé­part, il tient la deuxième place jus­qu’à l’avant der­nier tour pour fi­na­le­ment ter­mi­ner troi­sième der­rière Jef­frey Her­lings et Ar­naud To­nus. Cette belle et sur­pre­nante en­trée en ma­tière va fi­na­le­ment en­traî­ner un chan­ge­ment de cap ra­di­cal chez l’amé­ri­cain. Au lieu de ren­trer en Ca­li­for­nie pour in­té­grer le team Pro Cir­cuit Mons­ter de Mitch Pay­ton, TC signe un contrat avec l’équipe Ka­wa­sa­ki CLS pour pour­suivre l’aven­ture mon­diale jus­qu’en 2015. Un choix éton­nant, mais to­ta­le­ment as­su­mé par l’in­té­res­sé qui veut se faire une place au so­leil en GP alors que la plu­part des jeunes de sa gé­né­ra­tion rêvent de SX US.

Des dé­buts mi­ti­gés…

Après les belles pro­messes lais­sées par son po­dium de manche au Qa­tar, Co­ving­ton ne va pas vrai­ment confir­mer lors des GP sui­vants. Ir­ré­gu­lier, plus sou­vent entre dix et quinze que proche du top five, l’amé­ri­cain conclut son bap­tême du feu à la dix­sep­tième place fi­nale du Mon­dial. Cette an­née d’ap­pren­tis­sage obli­ga­toire faite de nou­velles pistes, nou­veaux pays à dé­cou­vrir, nou­veau team et nou­vel en­vi­ron­ne­ment à ap­pré­hen­der s’avère bien évi­dem­ment très en­ri­chis­sante en termes d’ex­pé­rience. C’est donc tou­jours au gui­don de sa 250 KX-F CLS Mons­ter que Tho­mas at­taque la sai­son 2015. Dès les pre­mières courses, il montre de réels pro­grès. Dixième au Qa­tar (11/10), il s’offre son pre­mier top quatre ove­rall en Thaï­lande (5/5) avant de confir­mer en Ar­gen­tine ( 7/ 7). Après trois courses, Co­ving­ton oc­cupe la cin­quième place du pro­vi­soire der­rière Her­lings, Fer­ran­dis, Jo­nass et

L’amé­ri­cain vi­se­ra le titre mon­dial l’an pro­chain, tou­jours chez HVA Rocks­tar…

2014, le jeune Tho­mas Co­ving­ton dé­boule en MX2 chez Ka­wa­sa­ki CLS.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.