La sai­son de TC64

MX Magazine - - Portrait -

Ton­kov. Mal­heu­reu­se­ment, l’amé­ri­cain re­trouve son ir­ré­gu­la­ri­té chro­nique lors des trois GP sui­vants où il ne marque que trente-cinq points, soit une moyenne de six uni­tés par manches. Un to­tal bien trop faible pour s’ins­tal­ler du­ra­ble­ment par­mi les top ri­ders du cham­pion­nat. Et pour­tant, dès la course sui­vante en Grande-bre­tagne, TC ré­agit en si­gnant deux manches so­lides (7/10) avant de se bles­ser. Un coup dur pour le jeune Ri­cain qui doit faire l’im­passe sur la France, l’ita­lie et l’al­le­magne. De re­tour en Suède et prêt pour s’ali­gner au dé­part des huit der­niers rounds de la sai­son, il lui faut six courses pour re­trou­ver son rythme du tout dé­but d’an­née. Ef­fi­cace dans les sables d’as­sen (6/11), il crée la sen­sa­tion quelques jours plus tard. Le 12 sep­tembre, l’avant-der­nier round de la sai­son em­mène les ri­ders du Mon­dial sur la piste mexi­caine de Leon. Troi­sième de sa qua­lif le sa­me­di, l’amé­ri­cain a de très bonnes sen­sa­tions. Un fee­ling qui va se confir­mer le len­de­main avec une qua­trième place en pre­mière manche der­rière le trio Jo­nass, Ans­tie et Pa­tu­rel. Au­teur d’un ex­cellent dé­part en se­conde manche, TC64 passe en tête à l’en­tame du deuxième tour et ne se­ra plus ja­mais re­joint. Vain­queur de­vant Tim Ga­j­ser et Ju­lien Lie­ber, Co­ving­ton rem­porte le pre­mier GP de sa jeune car­rière (4/1). Dou­zième du clas­se­ment fi­nal en dé­pit de ses trois GP man­qués sur bles­sure, ses pro­grès sont si­gni­fi­ca­tifs. Une mon­tée en puis­sance qui ne laisse pas in­dif­fé­rent cer­tains teams ma­na­gers et no­tam­ment Ja­cky Martens. Boss du team HVA en MX2, le grand Belge se rap­proche de l’en­tou­rage de Tho­mas et l’en­gage pour 2016. Après deux sai­sons pas­sées chez Ka­wa­sa­ki CLS, le fils de l’un des plus grands boss de Mons­ter re­joint donc le team Hus­ky d’usine sou­te­nu par le concur­rent Rocks­tar Ener­gy. Une nou­velle page de sa jeune car­rière s’ap­prête à s’ou­vrir aux cô­tés de son team­mate an­glais Max Ans­tie.

Nou­velle étape…

Après neuf sai­sons pas­sées à pi­lo­ter des Ka­wa­sa­ki aux USA chez les ama­teurs puis en Eu­rope sur le front du MX2, Tho­mas change de marque pour la toute pre­mière fois de­puis son pas­sage chez les pros. Nou­velle ma­chine, nou­veau team, équipe tech­nique dif­fé­rente, l’amé­ri­cain dé­bute cette aven­ture avec l’am­bi­tion de pour­suivre sa pro­gres­sion. Dé­sor­mais conscient qu’il a la vi­tesse de pointe pour ga­gner des manches et des GP, il aborde 2016 avec de la confiance. Mal­heu­reu­se­ment, son dé­but de sai­son est per­tur­bé par des pro­blèmes phy­siques et no­tam­ment un pé­pin l’ayant re­tar­dé lors de sa der­nière phase de pré­pa­ra­tion hi­ver­nale. Au soir du Mexique, après cinq courses et un double DNF à Val­kens­waard, le néo-pi­lote HVA ne pointe qu’en trei­zième po­si­tion du cham­pion­nat, à des an­nées lu­mière de ses ob­jec­tifs spor­tifs. Et le plus dur est en­core à ve­nir… De nou­veau bles­sé à la main, il est contraint de dé­cla­rer for­fait pour quatre nou­veaux rounds. De re­tour en France, il lui faut trois courses pour réel­le­ment se re­mettre dans le bain et cla­quer son pre­mier vrai bon ré­sul­tat de l’an­née à Man­to­va en s’of­frant la qua­trième place de la jour­née après deux manches so­lides (4/5). Mal­heu­reu­se­ment, cette em­bel­lie est de courte du­rée puisque ses deux courses sui­vantes de Lo­ket et Lom­mel sont moyennes. Comme lors de sa pre­mière an­née, Co­ving­ton est de nou­veau frap­pé par ce syn­drome d’ir­ré­gu­la­ri­té chro­nique. Il re­trouve la flamme dans les sables d’as­sen en ga­gnant sa pre­mière manche avec la Hus­ky avant de briller à Char­lotte ( 4/ 4) et de conclure à Glen He­len (4/14) avec une hui­tième place. On­zième du clas- En dix-neuf GP MX2, le pi­lote amé­ri­cain s’est of­fert deux vic­toires au gé­né­ral, quatre vic­toires et quatre po­diums sup­plé­men­taires, voi­ci son par­cours 2017.

#1-Qa­tar : 16e (8/ DNF) #2-In­do­né­sie : 13e (DNF/8) #3-Ar­gen­tine : 14e (8/20) #4-Mexique : 1er (4/1) #5-Tren­ti­no : 5e (11/3) #6-Eu­rope : 10e (3/ DNF) #7-Let­to­nie : 11e (6/17) #8-Al­le­magne : 4e (14/1) #9-France : 8e (11/7) #10-Rus­sie : 14e (9/16)

se­ment fi­nal, la troi­sième sai­son de Co­ving­ton s’avère fi­na­le­ment plu­tôt dé­ce­vante. Pé­na­li­sé par plu­sieurs bles­sures, ir­ré­gu­lier, le Ri­cain n’a pas su ré­pondre aux at­tentes pla­cées en lui par l’usine HVA. C’est donc avec un sen­ti­ment de re­vanche qu’il pré­pare sa sai­son 2017…

En­fin la confir­ma­tion !

Max Ans­tie par­ti en MXGP, Co­ving­ton se re­trouve as­so­cié pour cette nou­velle sai­son au cham­pion EMX2 Tho­mas Kjer Ol­sen et au jeune An- glais Con­rad Mewse. Ri­der le plus ex­pé­ri­men­té des trois, l’amé­ri­cain est lo­gi­que­ment consi­dé­ré comme le lea­der du team 2017. Ce nou­veau sta­tut, Tho­mas ne l’as­sume pas vrai­ment en dé­but d’an­née. Après les trois pre­miers GP, Co­ving­ton est quin­zième du pro­vi­soire avec qua­rante pe­tits points au comp­teur et dé­jà deux DNF à son ac­tif. Dans le même temps, au­teur d’un dé­but de sai­son ca­non, le Da­nois Kjer Ol­sen pointe dé­jà dans le top cinq avec cin­quante-neuf points de plus au comp­teur ! Ti­tillé par son team ma­na­ger, TC64 ré­agit au Mexique, piste sur la­quelle il a rem­por­té l’unique GP de sa car­rière en 2015. Qua­trième de la pre­mière manche, vain­queur de la se­conde, il s’im­pose une nou­velle fois du cô­té de Leon et lance en­fin sa sai­son. Lors des six courses sui­vantes, même si sa ré­gu­la­ri­té laisse en­core à dé­si­rer, l’of­fi­ciel HVA Rocks­tar claque des po­diums de manche et en gagne même une à Teut­schen­thal. Au soir de l’al­le­magne, hui­tième round du cham­pion­nat, Tho­mas oc­cupe la sixième place du clas­se­ment mon­dial. Après deux nou­veaux GP moyens en France et en Rus­sie, il dé­bute alors la meilleure pé­riode de sa car­rière. Troi­sième en Lom­bar­die (4/3), au Por­tu­gal (3/3) puis à Lo­ket (1/10), le gar­çon en­chaîne pour la pre­mière fois trois po­diums consé­cu­tifs. Pas dans le coup à Lom­mel, il en­tame une nou­velle belle sé­rie en Suisse (7/2), gagne une manche en Suède (16/1) avant de ter­mi­ner l’an­née en trombe. Troi­sième du GP des USA (2/4), sep­tième à As­sen (3/13), il conclut son an­née par un suc­cès pro­bant à Villars (1/2). Qua­trième du clas­se­ment fi­nal, Co­ving­ton est en­fin consi­dé­ré comme l’une des ré­fé­rences mon­diales de sa ca­té­go­rie. Un bon­heur n’ar­ri­vant ja­mais seul, l’amé­ri­cain a dis­pu­té son pre­mier MXDN il y a quelques jours à Mat­ter­ley Ba­sin aux cô­tés de ses com­pa­triotes Zach Os­borne et Cole See­ly ! En 2018, il se­ra de nou­veau au dé­part du MX2 chez HVA avec un seul ob­jec­tif en tête, de­ve­nir le pre­mier pi­lote US cham­pion du monde de­puis Bob­by Moore il y a 23 ans en 1994. Une vé­ri­table éter­ni­té puisque Tho­mas n’était même pas en­core né à l’époque !

4e du MX2 2017, Co­ving­ton a mis quatre sai­sons pour concré­ti­ser son po­ten­tiel!

Ici en ac­tion chez lui lors du GP des USA 2017, TC s’est of­fert le po­dium.

En 2016, Tho­mas Co­ving­ton quitte Ka­wa­sa­ki Mons­ter pour re­joindre Ja­cky Martens chez HVA Rocks­tar.

En 2015, pour sa deuxième sai­son de GP, TC64 change de look et opte pour les che­veux longs!

En 2015, tou­jours chez CLS, TC64 rem­porte son pre­mier GP MX2 au Mexique.

C’est dans les sables d’as­sen en 2016 que le ri­der US a rem­por­té sa pre­mière manche au gui­don de sa nou­velle HVA d’usine!

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.