L’his­toire de Su­zu­ki

MX Magazine - - Business -

C’est en 1909 que Mi­chio Su­zu­ki crée son en­tre­prise spé­cia­li­sée dans les mé­tiers à tis­ser pour l’in­dus­trie de la soie au Ja­pon. Vingt ans plus tard, il in­vente un nou­veau type de ma­chine à tis­ser qui ren­contre un grand suc­cès à l’ex­por­ta­tion avant que le mar­ché ne s’ef­fondre en 1951 et pousse Mi­chio à di­ver­si­fier l’ac­ti­vi­té de Su­zu­ki. En 1939, Su­zu­ki pré­sente sa pre­mière mo­to, la Po­wer Free. Un mo­teur 2-temps de 36 cm3 de cy­lin­drée adap­té sur un vé­lo, une so­lu­tion par­ti­cu­liè­re­ment éco­no­mique qui lui as­su­re­ra un cer­tain suc­cès. C’est en 1960 qu’une Su­zu­ki est en­ga­gée pour la pre­mière fois en com­pé­ti­tion et deux ans plus tard, Ernst De­gner im­pose son 50 Su­zu­ki au TT de l’île de Man. Il faut at­tendre en­core un peu pour que Su­zu­ki pro­duise sa pre­mière ma­chine de mo­to­cross, la 250 RH67 qui ap­pa­raî­tra en Eu­rope en 1967 aux mains de Mat­su­hi­sa Ko­ji­ma. Le suc­cès n’est pas au ren­dez-vous et les Ja­po­nais dé­cident d’en­rô­ler le Sué­dois Olle Pet­ters­son pour faire évo­luer une ma­chine avec la­quelle Joël Ro­bert et Syl­vain Ge­boers do­mi­ne­ront le Mon­dial 250 en 1970. La sai­son sui­vante, Ro­ger De Cos­ter est en­ga­gé par l’usine pour dis­pu­ter le Mon­dial 500 au gui­don de la RN71 (396 cm3 de cy­lin­drée) et dès sa pre­mière sai­son en jaune, Ro­ger coiffe le pre­mier de ses cinq titres consé­cu­tifs! Ti­tré en 250 et en 500, Su­zu­ki s’at­ta­que­ra en 1975 au Mon­dial 125 avec la RA125 confiée à Gas­ton Ra­hier (en­core un pi­lote belge!) qui dé­cro­che­ra le pre­mier des dix titres consé­cu­tifs rem­por­tés dans cette ca­té­go­rie par Su­zu­ki.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.