Ka­wa­sa­ki Bud Ra­cing

MX Magazine - - Focus -

Après KTM Mar­tens puis HDI, Su­zu­ki Eu­rope, le Fran­çais dé­couvre un qua­trième team en re­joi­gnant l’équipe Ka­wa­sa­ki Bud Ra­cing. Le cham­pion d’eu­rope MX2 va res­ter trois ans chez les verts.

Fin 2011, Teillet ac­cepte la pro­po­si­tion de Sté­phane Das­sé pour re­joindre le team Ka­wa­sa­ki Bud. L’ob­jec­tif : s’of­frir le titre Élite MX2 et si­gner une sai­son de GP ré­gu­lière : « Quand Sté­phane m’a con­tac­té, je n’ai pas ré­flé­chi long­temps. J’étais très mo­ti­vé pour dif­fé­rentes rai­sons. Re­ve­nir en France en fai­sait par­tie, mais sur­tout tra­vailler aux cô­tés de Ja­cky Vi­mond. Pour moi, c’était un vrai plus de pou­voir bé­né­fi­cier de son ex­pé­rience. Très vite, le cou­rant est bien pas­sé entre nous, il a su me mettre en confiance. Du­rant l’hi­ver, j’ai bos­sé comme un fou. Je me sen­tais prêt. Une fois de plus, une bles­sure est ve­nue stop­per ma dy­na­mique… » C’est lors d’une séance pho­tos que Va­len­tin se brise l’omo­plate pour la troi­sième fois en quelques mois. En dé­pit de ce coup dur, il tra­vaille pour être mal­gré tout au dé­part du pre­mier GP pré­vu à Val­kens­waard. Neu­vième du gé­né­ral (9/10), il li­mite la casse avant de chu­ter en Bul­ga­rie : « À Sev­lie­vo, j’étais en confiance. Je ter­mine 9e de la pre­mière manche et puis dans la se­conde, je me suis pul­vé­ri­sé sur une table. J’ai lou­pé quelques courses avant de bien re­ve­nir en France (6e) puis de me bles­ser une fois de plus. Après trois nou­velles épreuves à re­gar­der mes potes du bord de la piste, j’ai en­fin re- trou­vé ma KX-F pour dis­pu­ter les six der­niers GP. J’ai bien rou­lé à Lo­ket (9/7), en Grande-bre­tagne (8/8), mais aus­si à Faen­za (10/6) et en Al­le­magne ( 5/ 6). » 14e du Mon­dial, Teillet a prou­vé qu’il avait le ni­veau pour jouer les pre­miers rôles à condi­tion d’évi­ter les blessures. Cette an­née-là, il s’est éga­le­ment of­fert son pre­mier titre de cham­pion Élite bien qu’ayant man­qué une épreuve. Quelques mois plus tard, il de­vient aus­si cham­pion d’eu­rope SX2. En 2013, après un hi­ver stu­dieux, VT ar­rive en pleine confiance au Qa­tar pour le pre­mier GP. Vainqueur de la qua­lif de­vant Col­den­hoff et Bu­tron, il ne concré­tise pas le len­de­main. Le plus dur est à ve­nir. Après avoir ga­gné la pre­mière manche de l’élite à Ro­ma­gné, il s’ex­plose dans la deuxième : « Sur l’un des gros sauts du cir­cuit, le so­leil m’a aveu­glé et j’ai pris l’une des pires chutes de ma car­rière. Je me suis fait mal à l’épaule. Après les pre­miers exa­mens, les mé­de­cins n’ont rien trou­vé. Et pour­tant j’avais mal tous les jours. Je suis al­lé au GP de Bul­ga­rie en ser­rant les dents. En pre­mière, je claque un po­dium der­rière Her­lings et Tixier avant d’aban­don­ner dans la se­conde… J’avais trop mal. Je me suis fait opé­rer dans la fou­lée. Après quatre mois sans mo­to, j’étais écoeu­ré, j’avais en­vie de tout ar­rê­ter. Se bles­ser, re­ve­nir, se bles­ser, re­ve­nir en­core, c’est usant. En plus, je de­vais pas­ser en 450 en fin d’an­née avec la li­mite d’âge. Avec mon pe­tit ga­ba­rit, j’avais peur que ça ne le fasse pas. » Sté­phane Das­sé lui pro­pose alors un chal­lenge pour 2014 : dis­pu­ter les pre­mières épreuves du 250 SX West coast avant de ren­trer en France pour rou­ler en 450 sur l’élite et les SX. Qua­li­fié à cinq re­prises, son ex­pé­rience se ter­mine à San Die­go. De re­tour en France, VT gagne l’ou­ver­ture de l’élite à Er­née avant de si­gner deux po­diums. Ab­sent à Ro­ma­gné sur bles­sure, de re­tour pour la fi­nale de Tho­mer, il ter­mine le cham­pion­nat en qua­trième po­si­tion. Cette an­née-là, il dis­pute aus­si deux GP avec la KX-F d’usine de chez KRT en s’of­frant no­tam­ment un top dix de manche en Al­le­magne. Après trois sai­sons pas­sées chez Bud, il signe pour le team Hon­da SR.

Pal­ma­rès

➜ 2014 : 4e Élite MX1 ➜ 2013 : bles­sé ➜ 2012 : 14e MX2, cham­pion Élite MX2 et d’eu­rope SX2

Le Ven­déen a pas­sé trois ans chez Ka­wa­sa­ki Bud Ra­cing et s’est of­fert un titre Élite MX2!

Chez Ka­wa Bud, Teillet a aus­si dé­cou­vert le SX US en 250 West avant de faire ses pre­miers pas en 450!

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.