Hon­da US et ses dé­boires

MX Magazine - - Sommaire -

De­puis la cou­ronne 450 MX de Ri­cky Car­mi­chael dé­cro­chée en 2004, le my­thique team Ame­ri­can Hon­da n’a plus rien ga­gné aux USA. Les an­nées passent, les top ri­ders roulent au gui­don de la CRF HRC, mais les titres ne tombent pas. Nous vous pro­po­sons l’ana­lyse d’une situation qui com­mence à sé­rieu­se­ment cris­per les Ja­po­nais.

Re­cru­té l’an pas­sé par le HRC pour of­frir à Hon­da son pre­mier titre en 450 SX, Ken Roc­zen est pas­sé à cô­té de son ob­jec­tif après une nou­velle bles­sure. De­puis qua­torze ans, les reds courent après un sacre qui leur file ré­gu­liè­re­ment sous le nez. En out­door, le bi­lan n’est guère meilleur puisque seul Car­mi­chael a fait ga­gner la CRF en 2004…

Qui se­ra le pre­mier pi­lote à of­frir un titre SX US à la cé­lèbre 450 CRF? Quel ri­der s’im­po­se­ra pour la se­conde fois de l’his­toire avec cette ma­chine en out­door? On peut clairement com­men­cer à se po­ser la ques­tion. Si en Europe, Tim Ga­j­ser a fait sau­ter le ver­rou sur le front du MXGP en 2016, la porte est tou­jours fer­mée à double tour de l’autre cô­té de l’at­lan­tique. Les reds n’y ar­rivent pas. Les sai­sons passent et le constat est tou­jours le même! Après avoir do­mi­né le MX et le SX des an­nées 1980/1990, le team Ame­ri­can Hon­da se cherche tou­jours un nou­veau souffle…

La ma­lé­dic­tion dé­bute !

Cette ma­lé­dic­tion rouge dé­bute fin 2004 avec le dé­part de Ri­cky Car­mi­chael vers Su­zu­ki US. RC quitte les rouges et re­trouve l’ex-ma­na­ger em­blé­ma­tique du team Hon­da, Ro­ger de Cos­ter. En­semble, les deux hommes vont re­lan­cer l’équipe Suz. De­puis main­te­nant qua­torze ans, une vé­ri­table éter­ni­té, Hon­da n’a donc plus ga­gné le moindre titre dans la ca­té­go­rie reine aux USA. À l’époque, Ri­cky Car­mi­chael se pré­pare pour en­ta­mer sa troi­sième an­née de contrat avec Hon­da. Cham­pion SX/MX en 2002/2003 au gui­don de sa 250 CR d’usine, le Flo­ri­dien dé­couvre la nou­velle 450 4T avec la­quelle il doit dé­bu­ter à Ana­heim. Gra­ve­ment bles­sé au ge­nou à l’en­traî­ne­ment, il ne ver­ra pas une piste SX de l’an­née avant de re­ve­nir pour cla­quer le grand che­lem en MX. In­tou­chable, RC ter­mine son aven­ture en rouge le 12 sep­tembre à Glen He­len. De­puis, per­sonne n’a réus­si à prendre sa suc­ces­sion. Le pi­lote ayant ob­te­nu les meilleurs ré­sul­tats avec la CRF sur cette pé­riode se nomme Ke­vin Wind­ham. Mais l’em­blé­ma­tique nu­mé­ro 14 US n’évo­luait pas dans la struc­ture of­fi­cielle, mais chez Fac­to­ry Con­nec­tion de­ve­nu Gei­co Hon­da par la suite. Dès 2004, alors que ses ri­vaux Reed, Vuille­min et La­roc­co sont tou­jours équi­pés d’une 250 2T, « K-dub » se lance dans l’aven­ture four-stroke. Elle va du­rer neuf ans. Neuf sai­sons pleines lors des­quelles l’amé­ri­cain glane quatre places de vice- cham­pion SX/ MX. Si l’on doit as­so­cier un pi­lote à la

Roc­zen et See­ly n’ont pas ter­mi­né le cham­pion­nat de Su­per­cross, un coup dur pour les reds!

450 CRF, c’est bien lui ! Consi­dé­ré à juste titre comme l’un des ri­ders les plus tech­niques du monde, son pi­lo­tage est taillé sur me­sure pour la Hon­da. KW, c’est un peu l’arbre qui cache la fo­rêt chez les rouges. Chez Ame­ri­can Hon­da, si entre 2007 et 2010 An­drew Short et Da­vi Mill­saps s’offrent des po­diums fi­naux en MX/SX, les deux hommes ne se re­trouvent ja­mais en po­si­tion de réel­le­ment jouer un titre face à Ste­wart, Reed puis Dun­gey.

New gé­né­ra­tion…

La gé­né­ra­tion sui­vante ren­contre les mêmes dif­fi­cul­tés. Éle­vés en 250 chez Gei­co Hon­da, cham­pions SX et MX dans la ca­té­go­rie, Trey Ca­nard et Jus­tin Bar­cia dé­butent chez les « big guys » en 2011 et 2013. Les deux com­pères ont du po­ten­tiel, la confiance du Ja­pon, signent des po­diums, gagnent des courses, mais ne passent pas le cap pour jouer un titre. La marche est trop haute pour eux. Frei­né par une cas­cade de bles­sures, TC41 n’a ja­mais pu s’ex­pri­mer comme il l’au­rait mé­ri­té. Sa dé­ter­mi­na­tion à re­ve­nir à chaque fois au plus haut ni­veau après ses graves pé­pins phy­siques (fé­mur, ver­tèbres…) force mal­gré tout l’ad­mi­ra­tion. En dé­pit de ses ré­sul­tats en dents de scie, Ca­nard dis­po­sait en re­vanche d’une très bonne image. Ce qui ex­plique en par­tie qu’erik Ke­hoe, team ma­na­ger, l’a tou­jours sou­te­nu et re­te­nu dans l’équipe du­rant six longues an­nées. Avec Bar­cia, il n’a pas eu la même pa­tience puisque Bam Bam ne conserve son sta­tut de pi­lote d’usine Hon­da que pen­dant 24 mois. Ex­cellent lors de son an­née de « roo­kie », qua­trième du SX en rem­por­tant deux fi­nales, sur le po­dium fi­nal de l’out­door (3e), le jeune homme ne confirme pas la sai­son sui­vante. Moins bon en SX (4e), bles­sé en MX, le fu­tur des reds ne passe dé­jà plus par lui. Pour le rem­pla­cer, Hon­da mise alors sur Cole See­ly. Vice- cham­pion 250 West coast chez Hon­da TLD, le

Ca­li­for­nien se voit confier la 450 du HRC pour 2015. Au­teur de plu­sieurs po­diums, il gagne l’unique finale de sa car­rière le 11 avril à Hous­ton. Fi­na­le­ment troi­sième du cham­pion­nat, ses dé­buts sont en­cou­ra­geants. Tout comme la se­conde sai­son d’eli To­mac, rem­pla­çant de Wind­ham chez Gei­co Hon­da. Bles­sé pour ses dé­buts en 2014, ET3 de­vient vice-cham­pion 2015 der­rière Dun­gey. Le vé­ri­table es­poir des rouges, c’est lui ! Mal­heu­reu­se­ment, le Ja­pon ne le re­tient pas pour le lais­ser fi­ler chez Ka­wa­sa­ki Mons­ter en 2016. Cette an­née-là, See­ly ter­mine meilleur pi­lote Hon­da en SX (6e), re­tar­dé par une bles­sure.

Le HRC veut plus !

Au Ja­pon, la pi­lule a du mal à pas­ser. Si le titre de Ga­j­ser a re­don­né le sou­rire aux res­pon­sables du HRC, l’ob­jec­tif US n’a tou­jours pas été at­teint. Si Ya­ma­ha avec Reed et Ste­wart, Ka- wa­sa­ki avec Ste­wart et Villo­po­to, Su­zu­ki avec Dun­gey et Car­mi­chael, KTM avec Dun­gey et HVA avec An­der­son cette an­née ont tous rem­por­té des titres 450 Su­per­cross, les reds courent tou­jours après de­puis plus de dix ans… Ils vont alors je­ter leur dé­vo­lu sur Ken Roc­zen. Re­cru­té à prix d’or fin 2016 après une an­née étin­ce­lante chez Su­zu­ki RCH (vice-cham­pion SX, cham­pion MX), l’al­le­mand est cen­sé être l’homme du re­nou­veau. Un an et de­mi après sa si­gna­ture, K-roc a sur­tout en­chaî­né les dé­con­ve­nues. Avant le dé­but de la sai­son out­door, il n’avait dis­pu­té qu’une di­zaine de courses au gui­don de sa CRF #94 : la Mons­ter Cup 2016, trois fi­nales SX en 2017 et cinq seule­ment cette an­née. Gra­ve­ment tou­ché au bras l’an pas­sé et « out » toute la sai­son, vic­time d’une frac­ture de la main à San Die­go il y a quelques mois, Roc­zen tra­verse la passe la plus dé­li­cate de sa car­rière. De re­tour de­puis le mois de mai en out­door, sur son pre­mier po­dium à La­ke­wood (2/2), l’al­le­mand re­trouve le rythme et pro­gresse tous les wee­kends. Si Roc­zen a en­core tout l’ave­nir de­vant lui, il est main­te­nant im­pé­ra­tif d’évi­ter les bles­sures et de mul­ti­plier les courses. Si c’est le cas en MX cette sai­son, qu’il en­chaîne en­suite avec une pré­pa­ra­tion hi­ver­nale sans ac­croc, il se­ra prêt pour re­le­ver le dé­fi en 2019. Conscient du men­tal hors-norme

De­puis ses dé­buts en course, la 450 CRF s’est of­fert deux titres out­door et MXGP!

du gar­çon, Erik Ke­hoe a tou­jours conser­vé une confiance ab­so­lue en Roc­zen et conti­nue de le faire. L’an pro­chain, on ne sait pas en­core qui se­ra son team­mate. En fin de bail et gra­ve­ment bles­sé, Cole See­ly n’est pas sûr de re­ve­nir. En­ga­gé pour le sup­pléer cette sai­son, Ch­ris­tian Craig semble en­core un peu tendre et vient lui aus­si de re­joindre la longue liste des ri­ders « out » . Li­ga­ments du ge­nou tou­chés après un gros crash à Glen He­len, obli­gé de pas­ser sur la table d’opé­ra­tion, son an­née est ter­mi­née. Cette sai­son, quand on dresse la liste des pi­lotes of­fi­ciels Hon­da qui se sont bles­sés, ça fait peur ! En Europe, Brian Bo­gers ne rou­le­ra pas de la sai­son alors qu’il a re­joint le HRC fin 2017. Son rem­pla­çant Todd Wa­ters s’est frac­tu­ré la cla­vi­cule dès sa pre­mière course alors que Ga­j­ser s’était pul­vé­ri­sé la mâ­choire avant le dé­but du cham­pion­nat. Aux US, Roc­zen a ou­vert le bal, avant d’être imi­té par See­ly puis Craig. Pas un seul red ri­der n’est pas­sé au tra­vers des pé­pins phy­siques. Cette fa­meuse ma­lé­dic­tion semble donc par­ti­cu­liè­re­ment te­nace ! Chez Hon­da, on peut en re­vanche se conso­ler avec les per­for­mances de la 250 CRF. Double cham­pionne out­door en 2010/2012 avec Ca­nard et To­mac, cham­pionne du monde MX2 avec Ga­j­ser en 2015, elle compte aus­si huit titres SX East gla­nés entre 2006 et 2016 grâce à Mill­saps, Ca­nard, Bar­cia, To­mac, Hahn, Bogle et Mal­colm Ste­wart. Mais ce­la ne rem­place pas la cou­ronne su­prême 450 SX… Ren­dez-vous l’an pro­chain pour une nou­velle ten­ta­tive avec, sou­hai­tons-le pour les reds, un brin de réus­site en plus !

Ces der­nières an­nées, les pi­lotes du HRC ont été vic­times d’une ava­lanche de bles­sures…

Eli To­mac a ga­gné des fi­nales de SX avec une 450 CRF aux cou­leurs Gei­co, mais n’a ja­mais rou­lé pour le HRC !

De­puis son ar­ri­vée chez les reds fin 2016, Ken Roc­zen s’est gra­ve­ment bles­sé à deux re­prises. L’al­le­mand conserve mal­gré tout le sou­rire et es­père des jours meilleurs! Ke­vin Wind­ham est l’homme qui s’est lan­cé le pre­mier sur le front du SX US au gui­don de la CRF 450!

Après avoir fait ses armes chez Gei­co, Ca­nard (au centre) est mon­té en 450 au sein du team of­fi­ciel. Il a ga­gné des courses mais s’est éga­le­ment beaucoup bles­sé. Da­vi Mill­saps a long­temps rou­lé pour le HRC en 450, mais n’a ja­mais rem­por­té de cham­pion­nat.

Tim Ga­j­ser a per­mis au HRC de s’of­frir un titre MXGP en 2016.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.