Fu­tur proche

Neptune Yachting Moteur - - L’édito Du Rédac’chef - Mi­chel Lui­zet

En ma­tière de dé­pla­ce­ments in­di­vi­duels, la ré­vo­lu­tion élec­trique est en marche . On le sa­vait dé­jà mais ce­la se confirme avec les an­nonces suc­ces­sives des construc­teurs et de notre mi­nistre de la Tran­si­tion Éco­lo­gique. La di­rec­tion de la marque sué­doise Vol­vo a fait un com­mu­ni­qué le 4 juillet der­nier dans le­quel elle s’en­gage à ne pro­duire que des voi­tures à mo­teur hy­bride ou 100% élec­trique à par­tir de 2019 ! Le même jour, Ni­co­las Hu­lot dé­clare vi­ser la fin de la vente des voi­tures à es­sence et die­sel d’ici à l’ho­ri­zon 2040. Au­tant dire de­main ! Im­pos­sible d’ima­gi­ner que cette pers­pec­tive am­bi­tieuse puisse être igno­rée par nos construc­teurs de ba­teaux. Pour le mo­ment, rien ne bouge ou si peu. Le su­jet est même qua­si­ment ta­bou car mis à part quelques construc­teurs de yachts hy­brides de plus de 30 mètres, le su­jet n’a pas l’air d’in­té­res­ser grand monde. Comme Tes­la ou Toyo­ta au dé­but des an­nées 2000, la marque Greenline, pion­nière de l’élec­trique, fait pour le mo­ment ca­va­lier seul. Sur le seg­ment du pe­tit ha­bi­table, le construc­teur pro­duit de­puis main­te­nant bien­tôt neuf ans une gamme d’uni­tés à mo­teur hy­bride qui semblent tout à fait fiables si l’on en croit les chiffres. Plu­sieurs di­zaines de Greenline 33 ou 40 se sont en ef­fet ven­dues à tra­vers le monde, en par­ti­cu­lier dans les pays du nord de l’Eu­rope où les ques­tions en­vi­ron­ne­men­tales concer­nant la na­vi­ga­tion sur lac sont

« La marque Greenline, pion­nière de la mo­to­ri­sa­tion hy­bride, est le seul chan­tier qui s’in­té­resse pour le mo­ment à la ques­tion. »

par­ti­cu­liè­re­ment pré­gnantes. Force est de re­con­naître que nous en sommes en­core au tout dé­but d’une aven­ture qui, compte te­nu des per­for­mances, semble en­core en phase d’ex­pé­ri­men­ta­tion. Le ha­sard a vou­lu que nous es­sayions à quelques mois d’in­ter­valle une Tes­la Mo­del S, sum­mum de la tech­no­lo­gie élec­trique sur route et le nou­veau Greenline 39 équi­pé d’un 220 ch Vol­vo et d’un mo­teur élec­trique Mahle. La confron­ta­tion est évi­dem­ment dé­vas­ta­trice pour la ver­sion ba­teau équi­pé d’un mo­teur de 10 kW quand la voi­ture dis­pose d’une puis­sance dix fois su­pé­rieure. Ca­pable de fi­ler à plus de 100 km/h en 2,7 se­condes, la Tes­la s’ap­puie dé­sor­mais sur une au­to­no­mie réelle su­pé­rieure à 500 km à vi­tesse moyenne. Le Greenline na­vigue quant à lui à presque 6 noeuds, soit 10 km/h en­vi­ron. Son au­to­no­mie à ce rythme n’ex­cède guère une heure trente. On ai­me­rait mieux, mais ce n’est dé­jà pas si mal. Ca­bo­ter en si­lence, même à faible vi­tesse dans une baie pro­té­gée, sur un ca­nal ou une ma­ri­na est une ex­pé­rience beau­coup plus ex­ci­tante qu’on ne se l’ima­gine. C’est en tout cas l’amorce d’un fu­tur proche où l’on se­ra obli­gé de na­vi­guer à l’élec­trique sur le ca­nal du Mi­di ou aux abords des ré­serves na­tu­relles des Ca­lanques de Mar­seille ou de Port-Cros. Greenline, c’est sûr, est sur la bonne voie.

Greenline et Tes­la, même com­bat ! Les deux firmes font fi­gure de pion­nières du mo­teur élec­trique sur leur sec­teur res­pec­tif.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.