Pre­mière es­cale pa­ri­sienne

C’est par­ti ! Le ca­ta­ma­ran de 30 m fonc­tion­nant en to­tale au­to­no­mie éner­gé­tique a quit­té Saint-Ma­lo pour en­ta­mer un tour du monde.

Neptune Yachting Moteur - - Starter -

Le 25 juin der­nier, soit un gros mois après sa mise à l’eau, Ener­gy Ob­ser­ver, le ca­ta­ma­ran pro­pul­sé à l’hy­dro­gène et aux éner­gies re­nou­ve­lables (voir Nep­tune n°249), quit­tait son port d’at­tache de Saint-Ma­lo en di­rec­tion de Pa­ris, es­cale inau­gu­rale d’un tour du monde de­vant s’ache­ver en 2022. Une pre­mière na­vi­ga­tion de près de 350 milles, réa­li­sée à une moyenne de 8 noeuds, dé­jà riche d’en­sei­gne­ments et qui a per­mis à l’équi­page de prendre toute la me­sure de ce ba­teau hors norme. « C’est une sen­sa­tion unique, presque ma­gique, de glis­ser sur l’eau de la sorte, sans bruit » confirme avec des étoiles dans les yeux Vic­to­rien Erus­sard, ca­pi­taine du ba­teau et co-ini­tia­teur du pro­jet, en nous re­ce­vant à bord. L’es­cale pa­ri­sienne a aus­si été l’oc­ca­sion de faire bap­ti­ser par Ni­co­las Hu­lot, mi­nistre de la Tran­si­tion Éco­lo­gique et So­li­daire, cet an­cien ca­ta­ma­ran de course re­con­di­tion­né en na­vire d’ex­plo­ra­tion et re­cou­vert de 120 m 2 de pan­neaux pho­to­vol­taïques. L’ob­jec­tif prin­ci­pal de l’ex­pé­di­tion étant de « tester les éner­gies du fu­tur », le na­vire ex­pé­ri­men­te­ra no­tam­ment, lors de son tour du monde, des pan­neaux bi­faces à « hé­té­ro­jonc­tion », qui offrent un ren­de­ment de 23%, contre 17% concer­nant les pan­neaux ac­tuels. Cô­té na­vi­ga­tion, Vic­to­rien Erus­sard re­con­naît être ex­ci­té à l’idée de cher­cher de nou­velles routes. « Il ne s’agi­ra plus seule­ment de te­nir compte de l’or­tho­dro­mie ni des cartes des vents, mais éga­le­ment de don­nées telles que la né­bu­lo­si­té et l’en­so­leille­ment. C’est quelque chose de très nou­veau » s’en­thou­siasme l’an­cien cou­reur au large. Après l’été, Ener­gy Ob­ser­ver dé­bu­te­ra son long pé­riple par un tour de France, avec un pre­mier ga­lop réel de 1 800 milles entre Bor­deaux et Tou­lon pré­vu à l’au­tomne. Une étape au cours de la­quelle « l’aile de trac­tion in­tel­li­gente » de 50 m 2 li­vrée lors de l’es­cale pa­ri­sienne de­vrait éga­le­ment dé­mon­trer toute son uti­li­té : trac­ter le ca­ta­ma­ran lorsque le vent se­ra fa­vo­rable, mais aus­si pro­duire de l’éner­gie par hy­dro­gé­né­ra­tion par le biais des hé­lices. Sui­vront un tour de Mé­di­ter­ra­née et un tour d’Eu­rope, une cen­taine d’es­cales dans une cin­quan­taine de pays au to­tal étant pré­vue. Les ha­bi­tants de chaque ville vi­si­tée sont in­vi­tés à dé­cou­vrir ce ca­ta du fu­tur dans le vil­lage re­tra­çant le pro­jet si­tué à proxi­mi­té du ba­teau. ● In­fos www.ener­gy-ob­ser­ver.org

Ener­gy Ob­ser­ver est ar­ri­vé dé­but juillet dans la ca­pi­tale après une na­vi­ga­tion de 350 milles de­puis Saint-Ma­lo. Le ba­teau en­ta­me­ra après l’été un tour du monde de cinq ans et 100 es­cales. Les par­te­naires du pro­jet sont en ma­jo­ri­té fran­çais. Le spé­cia­liste des tis­sus com­po­sites Serge Fer­ra­ri four­nit les sel­le­ries ex­té­rieures.

Ac­corHo­tels comp­tant par­mi les par­te­naires prin­ci­paux, les amé­na­ge­ments in­té­rieurs ont été par­ti­cu­liè­re­ment soi­gnés.

Vic­to­rien Erus­sard, ca­pi­taine du na­vire, de­vant le ta­bleau per­met­tant de connaître l’état de charge des bat­te­ries. Le sys­tème a été mis au point pour le ba­teau par le CEA-Li­ten.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.