Des flaps au­to­ma­tiques

Lea­ders sur le mar­ché des «in­ter­cep­tors», ces nou­velles lames cor­rigent au­to­ma­ti­que­ment l’as­siette du ba­teau et at­té­nuent le rou­lis. Hum­phree pro­pose dé­sor­mais des sys­tèmes adap­tés aux ba­teaux à par­tir de 25 pieds.

Neptune Yachting Moteur - - Equipement -

Ima­gi­ne­riez-vous ache­ter votre voi­ture sans sus­pen­sion ? Telle est la ques­tion qu’Hum­phree pose à ses clients po­ten­tiels. Au-de­là du mar­ke­ting, la for­mule ré­sume bien l’ob­jec­tif af­fi­ché pour ses flaps au­to­ma­tiques : cor­ri­ger la gîte et at­té­nuer le ca­brage du ba­teau. Le HCS-5, son der­nier sys­tème, dis­pose aus­si d’un as­sis­tant de vi­rage per­met­tant de ré­duire le rayon de bra­quage grâce à l’ac­tion au­to­ma­tique des flaps. Mais l’in­no­va­tion la plus im­por­tante est à al­ler cher­cher du cô­té de la fonc­tion Sta­bi­li­sa­tion Ac­tive, qu’offre l’ac­tion ul­tra ra­pide de ces lames de nou­velle gé­né­ra- tion. Ca­pables de se dé­ployer ou se ré­trac­ter to­ta­le­ment en moins d’une se­conde, les flaps li­mitent ef­fi­ca­ce­ment le dés­équi­libre pro­vo­qué par le rou­lis et le tan­gage en na­vi­ga­tion. Nous avons consta­té à bord de di­vers mo­dèles (Sas­ga 29, Tar­ga 37, Nord West 420) que l’at­té­nua­tion de la gîte en vi­rage était très ef­fi­cace, no­tam­ment avec les mo­dèles équi­pés de pods IPS. Et, en al­lant na­vi­guer dans le sillage d’autres ba­teaux, la fonc­tion sta­bi­li­sa­tion a fait preuve de belles ap­ti­tudes. Comp­tez 15 000 € hors ins­tal­la­tions pour un sys­tème com­plet à bord d’un mo­dèle de 12 mètres.

l’Azi­mut 68, la perte de vi­tesse semble même qua­si nulle. L’une des autres bonnes sur­prises des ai­le­rons d’Hum­phree est leur faible vo­lume so­nore. Ins­tal­lés sous le lit de la ca­bine prin­ci­pale, il est éton­nant de consta­ter que, même en l’ab­sence de pro­duits d’in­so­no­ri­sa­tion, le bruit des ai­le­rons pi­vo­tant sur leur axe est qua­si in­au­dible avec les mo­teurs à l’ar­rêt. Hum­phree in­siste éga­le­ment sur la fa­ci­li­té de mise en place de l’en­semble.

Quatre tailles d’ai­le­rons au choix

En gros, ce­la consiste à per­cer deux trous cir­cu­laires de 42 cm de dia­mètre sous une coque d’au moins 8,6 cm d’épais­seur, dans un es­pace com­pris entre 30 et 55 % de la lon­gueur de flot­tai­son du ba­teau. Les mo­teurs élec­triques viennent se lo­ger à l’in­té­rieur du ba­teau, les ai­le­rons étant fixés de­puis l’ex­té­rieur. Quatre tailles d’ai­le­rons sont pro­po­sées à l’heure ac­tuelle par le construc­teur, avec des mo­dèles com­pris entre 0,45 et 1 m 2 . Au­tre­ment dit de quoi équi­per des ba­teaux me­su­rant entre 12 et 50 mètres, les ai­le­rons pou­vant être au nombre de deux ou de quatre sous les coques des plus grands mo­dèles. Comp­tez un bud­get d’en­vi­ron 100 000 eu­ros, en in­cluant les coûts d’ins­tal­la­tion, pour la mise en place d’une paire d’ai­le­rons de 1 m 2 .

Des mo­dèles de flaps de dif­fé­rentes lar­geurs sont pro­po­sés pour s’adap­ter aux tailles des ba­teaux. La sta­bi­li­sa­tion est ef­fec­tive dès 6 ou 7 noeuds.

Le pan­neau per­met­tant de com­man­der les lames et les ai­le­rons donnent des in­di­ca­tions en fonc­tion de la gîte et du tan­gage.

Une mé­téo un peu trop clé­mente nous a contraints à mul­ti­plier les na­vi­ga­tions dans les vagues d’étrave afin de si­mu­ler les ef­fets d’une mer for­mée pour tester l’ef­fi­ca­ci­té des ai­le­rons et des in­ter­cep­tors.

Le mo­teur élec­trique ali­men­tant l’ai­le­ron est suf­fi­sam­ment com­pact pour pou­voir prendre place sous le lit de la ca­bine prin­ci­pale d’un Azi­mut 68S.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.