Yan­mar teste l’hy­dro­gène

Technologi­e

Neptune Yachting Moteur - - Starter Toute L’actualité Du Bateau À Moteur -

D’ici la fin de ce siècle, l’OMI (Or­ga­ni­sa­tion Ma­ri­time In­ter­na­tio­nale) au­ra in­ter­dit toute émis­sion à ef­fet de serre pour le trans­port et l’ac­ti­vi­té ma­ri­time.

Les grands construc­teurs et les mo­to­ristes tra­vaillent d’ar­rache-pied pour mettre au point des so­lu­tions al­ter­na­tives fiables en s’ap­puyant sur les groupes au­to­mo­biles qui ont la puis­sance né­ces­saire en re­cherche et dé­ve­lop­pe­ment. C’est le cas de Toyo­ta qui tra­vaille de­puis long­temps sur un sys­tème de pile à com­bus­tible ali­men­tée à l’hy­dro­gène. Le prin­cipe de la pile à com­bus­tible n’est pas nou­veau (1839). Il consiste à gé­né­rer de l’élec­tri­ci­té en met­tant en contact deux élec­trodes et du car­bu­rant (l’hy­dro­gène) qui s’oxyde au contact de l’oxy­gène pour créer une ten­sion élec­trique, uti­li­sée pour ali­men­ter un mo­teur. Tout le tra­vail de Toyo­ta est de mettre au point une pile com­bus­tible fiable pour ali­men­ter des mil­liers de voi­tures. Yan­mar quant à lui adapte le pro­cess au­to­mo­bile au ma­ri­time, avec ce que ce­la sup­pose de contrainte­s en termes d’au­to­no­mie, de puis­sance et de fia­bi­li­té. L’hy­dro­gène est un gaz très cou­rant, c’est l’un des deux élé­ments de l’eau (H2O), mais sa pro­duc­tion reste chère.

Yan­mar tra­vaille sur le dé­ve­lop­pe­ment de la pile à com­bus­tible adap­tée à la ma­rine, en par­te­na­riat avec Toyo­ta.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.