MAN­DE­LIEU-LA NAPOULE Ch­ris­tiane Payne ré­vèle les grandes voix de la ré­gion

L’an­cienne can­ta­trice ani­me­ra un concert di­manche à l’église Notre-Dame du Li­ban, avec les jeunes chan­teurs de son as­so­cia­tion pour un hom­mage à Giu­seppe Ver­di

Nice-Matin (Cannes) - - Région Cannoise - LOUIS GOHIN lgo­hin@ni­ce­ma­tin.fr

Vi­va Ver­di!» Les jeunes chan­teurs de l’as­so­cia­tion can­noise Li­be­ri Can­to­ri in­ter­pré­te­ront, di­manche à 17 heures à l’église Notre-Dame du Li­ban, les grands clas­siques du grand com­po­si­teur ita­lien : Ri­go­let­to, La tra­via­ta, Ai­da... Ils se­ront di­ri­gés par une an­cienne can­ta­trice, Ch­ris­tiane Payne. Voi­là dix ans que la di­va en­seigne le fruit de son ex­pé­rience au sein de Li­be­ri Can­to­ri. À 85 ans, après sa car­rière à Mi­lan, elle est au­jourd’hui ins­tal­lée au Can­net. Dans son sa­lon, entre un vé­lo d’ap­par­te­ment et un pia­no, des pho­tos d’elle en cos­tume de can­ta­trice sont po­sées sur tous les meubles.

Dans les pas de Pa­va­rot­ti

En te­nue spor­tive, elle ra­conte son en­fance à Pa­ris et ses ori­gines can­noises. « Ma mère est née rue du Pré au Su­quet… confie-t-elle. Mon père jazz­man n’était pas heu­reux que je fasse du clas­sique. À 5 ans, je vou­lais dé­jà être chan­teuse d’opé­ra. » À vingt ans, elle émigre en Ita­lie. « Je n’ai­mais pas la fa­çon de chan­ter à la fran­çaise», ex­plique-t-elle. « J’ado­rais les disques de Ma­ria Cal­las, Rey­na­ta Te­bal­di… » Elle étu­die au conser­va­toire Giu­seppe Ver­di de Mi­lan avec le même pro­fes­seur que Lu­cia­no Pa­va­rot­ti, Et­tore Cam­po­gal­lia­ni. Elle mar­che­ra en­core quelque temps dans les pas du cé­lé­bris­sime té­nor. «En 1966, coïn­ci­dence, j’ai ga­gné le con­cours in­ter­na­tio­nal de l’as­so­cia­tion des théâtres Emi­lia Ro­ma­na… que Pa­va­rot­ti avait rem­por­té l’an­née pré­cé­dente ! » rap­porte-t-elle. Pen­dant qua­rante ans, elle se pro­duit par­tout en Ita­lie et en Eu­rope, à Ham­bourg, Bar­ce­lone, Tou­louse… Elle en­seigne de­puis plus de trente ans, avec un cre­do : « Can­tare con li­ber­tà ! J’ai tou­jours te­nu à mon in­dé­pen­dance vis-à-vis de toute école. Et je n’ai ja­mais eu d’im­pre­sa­rio. » D’où le nom Li­be­ri Can­to­ri de l’as­so­cia­tion. « Par le chant, Ch­ris­tiane en­seigne toute une ma­nière d’être, té­moigne Florent Ra­mi, l’un des jeunes chan­teurs. Elle a le don d’en­sei­gner avec gé­né­ro­si­té et avec le sou­rire. »

Une re­traite bien oc­cu­pée

Ar­ri­vée au Can­net pour sa re­traite, elle ne tarde pas à re­prendre l’en­sei­gne­ment. « Le pré­sident de l’Aca­dé­mie pro­ven­çale Jacques Co­que­lin m’a re­cru­té pour sa cho­rale en me di­sant: ‘‘tu ne vas tout de même pas res­ter à rien faire !” » Elle s’est aus­si oc­cu­pée du théâtre d’opé­rette de Cannes, fer­mé ré­cem­ment. Au sein de Li­be­ri Can­to­ri, elle forme 8 jeunes chan­teurs. Elle les ac­com­pa­gne­ra di­manche pour brû­ler les planches de l’église Notre-Dame du Li­ban… en at­ten­dant les plus grandes scènes d’Eu­rope !

Voi­là tout juste dix ans qu’elle en­seigne aux ta­lents émer­gents des Alpes-Ma­ri­times le fruit de son ex­pé­rience, après une vie de concerts dans toute l’Ita­lie. (Photo L.G.)

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.