“Que les en­sei­gnants soient re­con­nus !”

Nice-Matin (Cannes) - - Face À La Rédaction -

Quel est l’état d’es­prit des   en­sei­gnants du Var et des Alpes-Ma­ri­times ? Mo­ti­vés ? Dé­sa­bu­sés ?

Je reste convain­cu que les en­sei­gnants, de la ma­ter­nelle à l’uni­ver­si­té, sont tous ul­tra­com­pé­tents dans leur ma­tière, très en­ga­gés et qu’ils ont vrai­ment en­vie de faire réus­sir les jeunes. Je ne fe­rai pas de langue de bois : quel­que­fois, cette communauté édu­ca­tive se dit : « En­core une ré­forme, ça va être com­pli­qué ! » mais glo­ba­le­ment, les en­sei­gnants ont la vo­lon­té d’ai­der leurs élèves à réus­sir et de les faire tra­vailler dans de bonnes condi­tions pour y par­ve­nir.

Bref, des en­sei­gnants heu­reux...

Je ne sais pas s’ils sont heu­reux. Le bon­heur re­lève de fac­teurs ex­trê­me­ment per­son­nels et je rentre pas dans la vie pri­vée des gens. Ce que je veux, c’est qu’ils soient re­con­nus dans leur mé­tier. Je suis très at­ten­tif à la re­con­nais­sance so­ciale des pro­fes­seurs. Ils ont entre les mains le des­tin d’une so­cié­té dans son en­semble ! Un rôle cen­tral qui mé­rite d’être va­lo­ri­sé au plus haut point.

Com­ment édu­quez-vous les en­fants et les ado­les­cents aux bons com­por­te­ments contre le har­cè­le­ment scolaire ?

C’est la troi­sième an­née que nous me­nons cam­pagne contre cette forme de har­cè­le­ment. Pour que l’en­fant qui est dans cette si­tua­tion ne soit pas iso­lé, que ses ca­ma­rades puissent l’ai­der, qu’il sache qui ap­pe­ler. Le har­cè­le­ment est un fac­teur qui contri­bue à l’échec scolaire et il est im­por­tant que l’on puisse com­prendre, dans chaque cas, ce qui se passe.

Les chefs d’éta­blis­se­ment ont par­fois la ten­ta­tion de re­fer­mer le cou­vercle sur ces affaires...

A chaque ren­trée, je porte cette pa­role : l’École doit être un lieu de la confiance, ce qui passe par un dia­logue per­ma­nent, par la re­mon­tée sys­té­ma­tique des don­nées. J’y suis très at­ten­tif. Quel­que­fois on se dit : « Si je fais re­mon­ter tel ou tel fait, est-ce que mon éta­blis­se­ment ne va pas être stig­ma­ti­sé ? » Il est im­por­tant de te­nir à l’image de son école ou de son col­lège. Mais je pense, au contraire, que ne pas nuire à l’image, c’est pou­voir se dire les choses, que chaque cas soit trai­té.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.