Trump souffle le chaud et le froid avec The­re­sa May

Nice-Matin (Cannes) - - France/ Monde -

Do­nald Trump a loué hier la re­la­tion « la plus spéciale qui soit » avec Londres, au len­de­main d’une at­taque en règle contre la Pre­mière mi­nistre The­re­sa May sur le Brexit qui a pro­vo­qué la stu­peur au Royaume-Uni. Au deuxième jour d’une vi­site qui a pous­sé des di­zaines de mil­liers de ma­ni­fes­tants dans la rue, le pré­sident amé­ri­cain a op­té pour un ton plu­tôt conci­liant sur la fa­çon dont il voyait la sor­tie du Royaume-Uni de l’Union eu­ro­péenne.

Un hon­neur qui passe mal

Il a aus­si été ac­cueilli avec faste par la reine Eli­za­beth II au châ­teau de Wind­sor, sous un so­leil écla­tant, avant de prendre le thé avec elle en com­pa­gnie de son épouse Me­la­nia. Cet hon­neur passe mal au­près de nom­breux Bri­tan­niques et cer­tains d’entre eux avaient fait le dé­pla­ce­ment ar­més de pan­cartes « Dites non à Trump ». Au cours d’une confé­rence de presse par­ti­cu­liè­re­ment dé­cou­sue de­puis la ré­si­dence de cam­pagne des Pre­miers mi­nistres bri­tan­niques à Che­quers, au nor­douest de Londres, le lo­ca­taire de la Mai­son Blanche a as­su­ré n’avoir ja­mais mis en cause la stra­té­gie de The­re­sa May. « Quoi que vous fas­siez, ça me va », a-til lan­cé, contre­di­sant ses pro­pos pa­rus dans le Sun où il as­su­rait que la dé­ci­sion de Londres de pri­vi­lé­gier une re­la­tion étroite avec l’UE tue­rait « pro­ba­ble­ment » la pos­si­bi­li­té de conclure un ac­cord de libre-échange avec les Etats-Unis.

Ta­pis rouge

Af­fi­chant sa vo­lon­té de par­ve­nir à un « for­mi­dable » ac­cord d’échange bi­la­té­ral avec Londres, Do­nald Trump s’est vou­lu op­ti­miste: « Nous vou­lons faire des échanges avec le Royaume-Uni, ils veulent en faire avec nous ». En écho, The­re­sa May a évo­qué sa vo­lon­té d’abou­tir à un ac­cord « am­bi­tieux » avec Wa­shing­ton une fois que la sor­tie de l’UE se­ra ef­fec­tive. Ten­tant de com­pen­ser la dé­fla­gra­tion pro­vo­quée par son en­tre­tien au Sun, le lo­ca­taire de la Mai­son Blanche a dé­plo­ré la fa­çon dont le ta­bloïd avait re­trans­crit ses pro­pos. Cette sor­tie de Do­nald Trump consti­tuait une claque d’au­tant plus cin­glante pour The­re­sa May que, jeu­di soir, elle lui avait dé­rou­lé le ta­pis rouge et avait van­té la force du lien trans­at­lan­tique.

(Pho­to AFP)

Des di­zaines de mil­liers de Bri­tan­niques ont ma­ni­fes­té dans la rue contre la ve­nue de Trump.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.