TEN­NIS An­der­son, c’est géant !

Le Sud-Afri­cain s’est qua­li­fié hier pour la fi­nale, en ve­nant à bout de l’Amé­ri­cain John Is­ner lors d’un duel de 6h36’ en cinq sets 7-6, 6-7, 6-7, 6-4, 26-24

Nice-Matin (Cannes) - - Sports -

Les deux hommes ont dis­pu­té le deuxième match le plus long du tour­noi et de l’his­toire. An­der­son af­fron­te­ra de­main en fi­nale le N.1 mon­dial, l’Es­pa­gnol Ra­fael Na­dal ou le Serbe No­vak Djo­ko­vic, op­po­sés dans l’autre de­mi-fi­nale hier, sous le toit fer­mé du Court cen­tral. Ce dispositif per­met de pro­lon­ger les par­ties dans la soi­rée, mal­gré le manque de lu­mi­no­si­té, mais pas au-de­là de 23h lo­cales (mi­nuit heure fran­çaise) en rai­son d’un cou­vre­feu im­po­sé par les ré­si­dents de Wim­ble­don. C’est pour­quoi la par­tie a été in­ter­rom­pue hier alors que le Serbe me­nait deux manches à une (6-4, 3-6, 7-6). Les deux joueurs re­pren­dront le jeu au­jourd’hui.

San­to­ro et Clé­ment dé­pas­sés

De son cô­té, à 32 ans, An­der­son dis­pu­te­ra sa deuxième fi­nale en Grand Che­lem, après celle per­due en sep­tembre à l’US Open face à Na­dal. Il est le pre­mier joueur de son pays à at­teindre ce ni­veau de la com­pé­ti­tion à Wim­ble­don de­puis 1921 (Brian Nor­ton). La pen­dule af­fi­chait 6h36’ lorsque le 8e mon­dial a fi­ni par avoir le der­nier mot face à Is­ner (10e). Le deuxième match le plus long du tour­noi jus­qu’ici avait du­ré 6h09’ sur deux jours : c’était en 2006, en quarts de fi­nale de l’épreuve du double mes­sieurs lorsque le Ba­ha­méen Mark Knowles et le Ca­na­dien Da­niel Nes­tor avaient bat­tu le Sué­dois Si­mon As­pe­lin et l’Aus­tra­lien Todd Per­ry 23-21 au 5e set. Le deuxième match le plus long de l’his­toire du tour­noi en simple jusque-là avait lui du­ré 5h31’. C’était en 2012 au troi­sième tour lors de la vic­toire du Croate Ma­rin Ci­lic de­vant l’Amé­ri­cain Sam Quer­rey (17-15 au 5e set). Dans toute l’his­toire, c’est le duel entre Fa­brice San­to­ro et Ar­naud Clé­ment, au pre­mier tour de Ro­land Gar­ros 2004 (6h35’) qui, jus­qu’à hier, était le deuxième en terme de du­rée (16-14 au 5e). Is­ner est dé­ci­dé­ment rom­pu aux duels ho­mé­riques. Il avait rem­por­té le match le plus long de l’his­toire face au Fran­çais Ni­co­las Ma­hut, en 2010 au pre­mier tour sur le ga­zon lon­do­nien après 11h05’ de jeu en trois jours, 70-68 au cin­quième set. Hier, après avoir me­né 2 sets à 1, le géant amé­ri­cain de 33 ans (2,08 m) a fi­ni par cé­der face au géant suda­fri­cain (2,03 m) au terme d’un 5e set de 175 mi­nutes… Les chiffres donnent le ver­tige, avec 103 aces cu­mu­lés (53 pour Is­ner) et 247 coups ga­gnants au to­tal (129 pour l’Amé­ri­cain).

Hier Plus qu’une vic­toire et Se­re­na Williams réa­li­se­ra l’un des plus grands ex­ploits du sport. Au­jourd’hui (h), en fi­nale de Wim­ble­don, la star amé­ri­caine peut éga­ler le re­cord ab­so­lu de titres en Grand Che­lem et ce, dix mois après son ac­cou­che­ment com­pli­qué. Ce­la fait quelques an­nées main­te­nant que le re­cord de l’Aus­tra­lienne Mar­ga­ret Court ( titres), grande cham­pionne des an­nées -, lui trotte dans la tête. Cet après-mi­di, le rêve peut de­ve­nir réa­li­té pour Se­re­na Williams à condi­tion de battre l’Al­le­mande An­ge­lique Ker­ber (e mon­diale).

Le hui­tième mon­dial a rem­por­té le deuxième match le plus long de Wim­ble­don et de l’his­toire. (Pho­to AFP)

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.