A la sauce hol­lan­daise

Le Néer­lan­dais Dy­lan Groe­ne­we­gen est sor­ti vain­queur, hier, à Chartres, du sprint qui a conclu la 7e étape au bout d’une longue jour­née de tran­si­tion

Nice-Matin (Cannes) - - Sports -

Groe­ne­we­gen, vain­queur de l’étape des Champs-Ely­sées l’an pas­sé en fin de Tour, a de­van­cé les deux sprin­teurs qui avaient ac­ca­pa­ré les vic­toires de­puis le dé­part, le Co­lom­bien Fer­nan­do Ga­vi­ria (2e) et le cham­pion du monde, le Slo­vaque Pe­ter Sa­gan (3e). Les Fran­çais Ar­naud Dé­mare (4e) et Ch­ris­tophe La­porte (5e) ont pris les ac­ces­sits sur la ligne ins­tal­lée en faux-plat mon­tant, à la sor­tie de Chartres. Le maillot jaune est res­té le bien du Belge Greg Van Aver­maet. Le cham­pion olym­pique s’est ac­cor­dé une pe­tite marge sup­plé­men­taire en gri­gno­tant 3 se­condes dans un sprint in­ter­mé­diaire. Le pe­lo­ton s’est of­fert une pause à l’oc­ca­sion de cette étape-type de tran­si­tion, la plus longue du Tour avec 231 km et près de six heures de vé­lo. La jour­née s’est avé­rée tran­quille pour les fa­vo­ris. Hor­mis une pre­mière ac­cé­lé­ra­tion en dé­but de course et un coup de chaud, à moins de 100 km de l’ar­ri­vée, quand plu­sieurs équipes (AG2R, Trek, Movistar) ont bru­ta­le­ment for­cé l’al­lure. Des can­di­dats au po­dium, seul l’Ir­lan­dais Dan Mar­tin a été pié­gé. Mais il a pu re­ve­nir quelques ki­lo­mètres plus loin. Le mou­ve­ment a condam­né le Fran­çais Yoann Of­fre­do, qui s’était lan­cé dans une échap­pée so­li­taire après 34 km de course.

Chan­ge­ment de gé­né­ra­tion

Laurent Pi­chon est par­ti à son tour à l’aven­ture à 84 km de l’ar­ri­vée. Le Fran­çais a fi­ni par payer sa so­li­tude et a vu le pe­lo­ton re­ve­nir à 38 km de Chartres. Dans le fi­nal, le pe­lo­ton n’a ac­cé­lé­ré que dans les tout der­niers ki­lo­mètres. A l’ap­proche du sprint do­mi­né par Groe­ne­we­gen, le plus puis­sant dans le faux-plat d’ar­ri­vée.

“Ça

n’a pas réus­si mais c’est tou­jours bien de ten­ter les choses, de faire des ac­tions col­lec­tives. C’est une bonne ma­nière de se mettre en confiance. Le but était de créer une ac­tion et de voir ce qu’il se pas­sait. Si l’ac­tion se pro­lon­geait, ça au­rait pu faire des dé­gâts. ”

Vincent Lavenu, ma­na­ger gé­né­ral d’AGR, dont l’équipe s’est as­so­ciée avec la Trek hier, pour créer des bordures et ten­ter de ré­cu­pé­rer les ’’ per­dues par Ro­main Bar­det jeu­di. Agé de 25 ans, le Néer­lan­dais de l’équipe Lot­to NL s’est im­po­sé pour la deuxième fois dans le Tour au­quel il par­ti­cipe pour la troi­sième fois. Groe­ne­we­gen, pas­sé pro­fes­sion­nel en 2015, compte 31 vic­toires à son pal­ma­rès, 10 cette sai­son. L’ar­ri­vée a sou­li­gné le chan­ge­ment de gé­né­ra­tion en train de s’opé­rer dans les sprints. Le Bri­tan­nique Mark Ca­ven­dish (33 ans) et l’Al­le­mand An­dré Grei­pel (35 ans), qui ont long­temps trus­té les suc­cès dans les sprints du Tour, ont été une nou­velle fois bat­tus. De­puis le dé­part, Grei­pel a ri­va­li­sé sur­tout à l’ar­ri­vée à Sar­zeau (3e de la 4e étape). Ca­ven­dish, qui a ga­gné à trente re­prises dans la Grande Boucle, n’a ja­mais été en me­sure de lut­ter pour la vic­toire. A Chartres, « Cav » a si­gné son meilleur ré­sul­tat. Mais à la… 10e place. Au­jourd’hui, la 8e étape conduit de Dreux à Amiens (181 km). Pour les sprin­teurs, c’est la der­nière oc­ca­sion de la se­maine, avant les pa­vés puis la mon­tagne. Pour Grei­pel et Ca­ven­dish, mais aus­si l’Al­le­mand Kit­tel (loin de sa réus­site de l’an pas­sé quand il avait ga­gné cinq étapes) et le « ré­gio­nal » Ar­naud Dé­mare, c’est l’heure du ra­chat. “tran­si­tion”, mais pas si simple, car il y avait beau­coup de stress à cause du vent. On a al­ter­né des pas­sages ex­po­sés et abri­tés en fo­rêts et il y a eu des ten­ta­tives de “bordures”. Au fi­nal, ça s’est fi­ni par une bonne ar­ri­vée au sprint, avec Ar­naud (Dé­mare) qui est pla­cé (e). Pour ma part, les sen­sa­tions étaient moyennes, car il a fal­lu res­ter bien concen­tré toute la jour­née, mais on n’a pas eu de gros pé­pins hor­mis la chute d’Oli­vier Le Gac. C’était, di­sons, une jour­née cor­recte. » L’An­ti­bois Ru­dy Mo­lard (e de l’étape d’hier, e au gé­né­ral à ’’’ du maillot jaune), membre de Grou­pa­ma-FDJ, nous ra­conte tous les jours son quo­ti­dien dans le pe­lo­ton. Le Tour s’offre une der­nière fois aux sprin­teurs dans la pre­mière se­maine de course, au­jourd’hui, au coeur de la Pi­car­die. « Le gros risque, c’est le vent », pré­vient le di­rec­teur de course Thier­ry Gou­ve­nou à pro­pos des  km de plaine même si le fi­nal, sou­vent rec­ti­ligne, est plu­tôt abri­té. Le par­cours, qui fran­chit la Seine à Ver­non et suit le fleuve jus­qu’aux An­de­lys, est agré­men­té de deux mo­destes côtes de e ca­té­go­rie dans la pre­mière moi­tié de course. Le fi­nal em­prunte les grandes ar­tères d’Amiens avec une ar­ri­vée au bout d’une ligne droite de  m. Dé­part à h, ar­ri­vée vers h. Etape

1. Dy­lan Groe­ne­we­gen (PB/LNL) les 231,0 km en 5h43’42’’

(moyenne : 40,4 km/h) 2. Fer­nan­do Ga­vi­ria (COL/QST) à 0’’ 3. Pe­ter Sa­gan (SVQ/BOR) mt 4. Ar­naud Dé­mare (FRA/FDJ) mt 5. Ch­ris­tophe La­porte (FRA/COF) mt 6. John De­gen­kolb (ALL/TRE) mt 7. Da­ryl Im­pey (AFS/MIT) mt 8. An­dré Grei­pel (ALL/LOT) mt 9. An­drea Pas­qua­lon (ITA/WGG) mt 10. Mark Ca­ven­dish (GBR/DDT) mt 11. Rick Za­bel (ALL/KAT) mt 12. Son­ny Col­brel­li (ITA/BAH) mt 13. Alexan­der Kris­toff (NOR/EAU) mt 14. Tho­mas Bou­dat (FRA/DEN) mt 15. Ti­mo­thy Du­pont (BEL/WGG) mt 16. Greg Van Aver­maet (BEL/BMC) mt 17. Vin­cen­zo Ni­ba­li (ITA/BAH) mt 18. Ni­kias Arndt (ALL/SUN) mt

Gé­né­ral

« Une jour­née longue, in­ter­mi­nable (avec  km, il s’agis­sait de la plus longue étape de ce Tour). Une fa­meuse étape de

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.