IN­DEX HAGI MER­CEDES-BENZ CLAS­SIC

Octane (France) - - Marché -

Le MBCI ré­vèle un pay­sage en constante mu­ta­tion. En mai, quand tous les autres in­dices HAGI ont bais­sé ou sont res­tés stables, le MBCI a ga­gné 2,15 %. De­puis le dé­but de l’an­née, le MBCI est mon­té de 6,86 %, alors que tous les autres in­dices sont en né­ga­tif. D’une an­née sur l’autre, le MBCI a ga­gné 16,6 %, plus que le double de tous les autres in­dices, voire quatre fois plus que cer­tains.

Ce n’est pas qu’une simple fluc­tua­tion à court terme, mais un phé­no­mène lié aux ca­rac­té­ris­tiques de la marque et à la com­po­si­tion du MBCI, qui in­clut des mo­dèles plus jeunes, moins oné­reux et plus nom­breux que les autres in­dices HAGI. Le ca­ta­logue Mer­cedes-benz a une plus grande di­ver­si­té que ce­lui des marques plus pu­re­ment spor­tives, com­pre­nant des ber­lines et des mo­dèles haut de gamme pro­duits en grande quan­ti­té. Ce­ci at­tire de fa­çon évi­dente les col­lec­tion­neurs qui se di­ver­si­fient au-de­là des vraies ra­re­tés et des exo­tiques oné­reuses, dans des voi­tures qui pro­posent la même ex­pé­rience que les mo­dèles “ico­niques”, mais à un ta­rif d’en­trée plus bas et avec une ex­pé­rience de pro­prié­té moins in­tense.

Alors que les sec­teurs les plus ex­clu­sifs se ca­rac­té­risent au­jourd’hui par une sé­lec­tion très exi­geante des meilleurs exem­plaires, la chasse fer­tile des voi­tures plus cou­rantes et des young­ti­mers ré­sulte sur une plus grande trans­pa­rence des prix et des échanges.

Ces deux points s’ap­pliquent au MBCI.

Il y a une chose qui place Mer­cedes à part, ce­ci dit : la tu­telle de Mer­cedes-benz Clas­sic. Le pro­gramme Clas­sic est une ré­fé­rence dans l’in­dus­trie et son mes­sage est clair : en tant que pro­prié­taire de Mer­cedes, vous faites par­tie de la fa­mille.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.