ifi Au­dio Na­no IDSD Lite

L’ifi Na­no IDSD Lite (ou LE) est un pe­tit ap­pa­reil audiophile mul­ti­tâche : à la fois DAC USB (pour PC, Mac, IOS ou An­droid), am­pli casque et pré­am­pli Hi-fi. Il coûte moins de 150 €, mais n’est pas pour au­tant conçu à l’éco­no­mie puis­qu’il est com­pa­tible av

On Magazine - - SOMMAIRE - par Pierre Stem­me­lin

L’ifi Na­no IDSD Lite est un pe­tit cou­teau suisse pour au­dio­philes no­mades, mo­dernes et exi­geants. En­fer­mé dans un so­lide boî­tier consti­tué d’un pro­fi­lé d’aluminium ex­tru­dé, il est équi­pé, à l’ar­rière d’un port USB 2.0, et à l’avant d’un po­ten­tio­mètre de vo­lume, d’une prise mini-jack pour le bran­cher un casque ou des écou­teurs ain­si qu’une paire de prises RCA pour le rac­cor­de­ment à une chaîne Hi-fi.

Un kit d’ac­ces­soires très bien four­ni

Dans l’em­bal­lage de l’ifi Na­no IDSD Lite on trouve de nom­breux ac­ces­soires : une pe­tite housse de ran­ge­ment, des pa­tins en si­li­cone amor­tis­sant et an­ti­dé­ra­pants, un câble USB 2.0, un cor­don RCA ain­si qu’une fiche d’uti­li­sa­tion ra­pide et même un gros élas­tique pour ac­cro­cher l’ap­pa­reil à un smart­phone. Il ne manque fi­na­le­ment que les câbles Lightning (pour IOS) et OTG (An­droid) pour le bran­che­ment di­rect à une ta­blette ou un smart­phone.

Une sim­pli­fi­ca­tion mi­nime pour cette ver­sion «Lite»

Comme son suf­fixe «Lite» l’in­dique, ce mo­dèle est une ver­sion al­lé­gée du mo­dèle Na­no IDSD, ven­du 100 € de plus. Les sim­pli­fi­ca­tions portent sur la ré­so­lu­tion des si­gnaux DSD sup­por­tés. Ils peuvent mon­ter jus­qu’à une fré­quence de 11,2/12,4 MHZ sur le mo­dèle haut de gamme et s’ar­rête à 5,6/6,2 MHZ sur le «Lite». Vu l’ex­trême ra­re­té de ce for­mat de fi­chier, ce n’est pas bien gê­nant. Le choix entre dif­fé­rents modes de fil­trage nu­mé­rique, qui joue sur la si­gna­ture so­nore de l’ap­pa­reil, a éga­le­ment dis­pa­ru sur le «Lite».

Un étage de sor­tie au­dio sim­pli­fié, mais des cir­cuits au­dio­philes sé­rieux

Dans ses en­trailles, l’ifi Na­no IDSD LE com­porte une bat­te­rie de 1000 mah sous 3,7 V. L’in­ter­face de ré­cep­tion USB est une puce asyn­chrone Xmos (SK1511SU1) com­pa­tible 32 bits/384 khz et DSD. Le conver­tis­seur est quant à lui un mo­dèle Burr Brown (DSD1793). Deux hor­loges (quartz) se chargent de le ca­den­cer en fonc­tion du si­gnal re­çu : DSD ou PCM mul­tiples de 44,1 khz ou de 48 khz. Une so­lu­tion haut de gamme pour éli­mi­ner cer­tains pro­blèmes de jit­ter (sorte de dis­tor­sion tem­po­relle nu­mé­rique). Elle a été ici dé­ve­lop­pée par AMR (Ab­bing­don Mu­sic Re­search), mai­son mère d’ifi Au­dio spé­cia­li­sée dans l’au­dio pro­fes­sion­nel, et se­rait de grade mi­li­taire. En­fin les étages de sor­tie au­dio ana­lo­gique, uti­li­sant vo­lon­tai­re­ment très peu de com­po­sants, s’ap­puient sur un mo­dule am­pli casque Di­rect­drive (cer­tai­ne­ment de chez Maxim In­te­gra­ted). Leur

ré­glage de vo­lume est ana­lo­gique et ils dé­livrent une puis­sance de 150 mw sous 16 Ω.

L’ifi Na­no IDSD Lite à l’écoute

L’ifi Na­no IDSD Lite n’est pas d’une puis­sance très im­por­tante, mais celle-ci est dé­jà suf­fi­sante pour ali­men­ter tous types d’écou­teurs et la plu­part des casques élec­tro­dy­na­miques d’une im­pé­dance de moins de 100 Ω. Nous l’avons es­sayé, entre autres, avec une paire d’in­tra-au­ri­cu­laires Fi­nal F7200 et un de nos vieux casques Hi-fi de ré­fé­rence, le HD595 de Senn­hei­ser. L’ifi Na­no IDSD LE, dé­livre une res­ti­tu­tion bien équi­li­brée à la fois cha­leu­reuse et sans ex­cès ne for­çant le trait ni dans les ai­gus ni dans les basses. Le son est ho­mo­gène, d’une bonne consis­tance et ner­vo­si­té, sans cher­cher à pa­raître trop cris­tal­lin ou hy­per trans­pa­rent. On ai­me­rait un peu plus d’aé­ra­tion et d’ou­ver­ture dans le haut du spectre, mais pour le prix c’est dé­jà de bon ni­veau. Le ren­du sur «Aux heures blanches» de Li­li Poe est fort réus­si avec un bon ef­fet «close-up» et de pré­sence sur la voix de la chan­teuse, une bonne éner­gie. De même avec la chan­son «Roo­ting of You» de Lon­don Gram­mar. Le son est propre, ten­du don­nant cette fois-ci une bonne sen­sa­tion d’am­pleur, avec une scène so­nore ab­so­lu­ment pas étri­quée. La res­ti­tu­tion est cha­leu­reuse et flat­teuse, avec une ten­dance à la dou­ceur, lé­gè­re­ment sombre, mais pas éteinte. Car, comme on peut s’en rendre compte, avec «The Player» de Kid Fran­ces­co­li, la res­ti­tu­tion de l’ifi Na­no IDSD LE se concentre sur le re­gistre mé­dium, lui don­nant un as­pect très chan­tant et vi­vant, tan­dis que sa cha­leur dans le bas du spectre évite de de­ve­nir lourde ou trop ré­pé­ti­tive, grâce à une bonne ner­vo­si­té et ar­ti­cu­la­tion des basses. Nous avons éga­le­ment com­pa­ré l’ifi Na­no IDSD Lite avec la sor­tie casque di­recte d’un iphone SE ou d’un Mac­book Pro. Il marque in­con­tes­ta­ble­ment des points. Le son est beau­coup moins clin­quant. Le gain en termes de dé­fi­ni­tion semble certes dis­cret, du fait que l’ai­gu n’est pas mis en avant, et quelques mi­nimes bruits pa­ra­sites sont en­core au­dibles sur cer­tains fi­chiers. Ce­pen­dant, l’équi­libre to­nal est beau­coup plus agréable. Les timbres ont plus de corps, de ri­chesse et de consis­tance.

En conclu­sion

Notre avis L’ifi Na­no IDSD LE dé­livre un son chaud, vi­vant, agréable sans être ar­ti­fi­ciel. Comme pe­tite carte son per­met­tant d’amé­lio­rer la sor­tie au­dio d’un or­di­na­teur, d’une ta­blette ou d’un smart­phone pour ali­men­ter un casque ou une chaîne Hi-fi, il joue cor­rec­te­ment son rôle avec le sup­port de l’au­dio Hi-res en bo­nus. C’est une bonne al­ter­na­tive au Nu­prime UDSD ou au Nu­force UDAC3 un peu plus an­cien.

150 €

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.