5 QUES­TIONS ES­SEN­TIELLES AVANT DE…

BIDON/Conseils MON se faire soi­gner les dents

Parents - - Mon Bidon -

1 « Une dent, une grossesse », c’est tou­jours d’ac­tua­li­té ? Heu­reu­se­ment non ! Tou­te­fois il est vrai que la grossesse in­flue sur l’état buc­co-den­taire de la fu­ture ma­man. Le cham­bou­le­ment hor­mo­nal de ces neuf mois, com­bi­né à des chan­ge­ments im­mu­no­lo­giques et à une mo­di­fi­ca­tion de la sa­live, ac­croît le risque d’in­flam­ma­tion de la gen­cive (d’où l’ap­pa­ri­tion de pe­tits sai­gne­ments chez cer­taines). Si une ma­la­die gin­gi­vale pré­existe, elle peut être exa­cer­bée par la grossesse, et en­core plus en pré­sence de plaque den­taire. Pour être tran­quille, pre­nez 2 ren­dez-vous chez votre den­tiste pour un check-up dès le dé­sir de grossesse. Une in­fec­tion des gen­cives peut-elle avoir un im­pact sur la grossesse ? « Les fu­tures ma­mans qui pré­sentent une in­fec­tion gin­gi­vale non soi­gnée sont plus à risque de com­pli­ca­tions de la grossesse », sou­ligne le Dr Huck, den­tiste. En par­ti­cu­lier, d’ac­cou­che­ment pré­ma­tu­ré ou de bé­bé de faible poids. L’ex­pli­ca­tion ? Les bac­té­ries et cer­tains mé­dia­teurs de l’in­flam­ma­tion, pré­sents en cas de ma­la­die des gen­cives, peuvent se dif­fu­ser vers le foe­tus et le pla­cen­ta via la cir­cu­la­tion san­guine. Des dé­fenses foe­tales im­ma­tures as­so­ciées à une 3 im­mu­ni­té ma­ter­nelle moins ef­fi­cace du­rant la grossesse “boostent” le pro­ces­sus. Pour soi­gner une ca­rie, je peux bé­né­fi­cier d’une anes­thé­sie lo­cale ? Il n’y a au­cune contra­dic­tion à une anes­thé­sie lo­cale. L’im­por­tant, c’est que le den­tiste adapte les pro­duits et les doses à votre état de grossesse. N’ou­bliez donc pas de lui pré­ci­ser que vous êtes en­ceinte ! En pra­tique, pour le confort de la fu­ture ma­man, on pré­fère re­por­ter les soins longs, non ur­gents et éta­lés sur plu­sieurs séances après l’ac­cou­che­ment. 4 Le den­tiste doit me faire une ra­dio den­taire, c’est sans dan­ger ? La ra­dio ex­pose aux rayons, mais pas de pa­nique ! Si celle-ci est ef­fec­tuée dans la bouche, donc loin de l’uté­rus, les doses re­çues sont ex­trê­me­ment faibles, « moins éle­vées que lorsque vous vous pro­me­nez dans la rue », pré­cise le Dr Huck ! Pas de risque donc pour le dé­ve­lop­pe­ment 5 du bé­bé : vous n’au­rez donc pas be­soin du fa­meux ta­blier de plomb. A quel tri­mestre est-il plu­tôt re­com­man­dé d’al­ler chez le den­tiste ? L’idéal, en termes de confort pour la ma­man, est de pro­gram­mer le ren­dez-vous entre le 4e et le 7e mois. C’est d’ailleurs à par­tir du qua­trième mois que vous pou­vez bé­né­fi­cier d’un exa­men buc­co-den­taire pris en charge à 100 % par l’As­su­rance ma­la­die. Avant, on peut res­sen­tir des nau­sées ou une hy­per­sa­li­va­tion qui peuvent rendre les soins pé­nibles. Les deux der­niers mois, les ma­mans sont sou­vent gê­nées par leur ventre et ne sup­portent que peu de temps la po­si­tion al­lon­gée sur le dos. Ce­pen­dant, en cas de dou­leur ou de doutes par rap­port à votre san­té buc­co-den­taire, n’hé­si­tez pas à consul­ter à tout mo­ment de la grossesse.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.