Sa pre­mière séance de ci­né…

Parents - - Âge par Âge - DOROTHÉE LOUESSARD

Ma­man, on va au ci­né­ma ? » De­puis quelques mois, Mar­tin vous pose la ques­tion en boucle. L’idée vous en­chante mais vous vous in­ter­ro­gez : va-t-il réus­sir à res­ter calme et concen­tré du­rant toute la du­rée du film ? Est-il suf­fi­sam­ment grand pour sa­vou­rer l’ex­pé­rience ? Et quel film choi­sir ? Mode d’em­ploi pour une ini­tia­tion au 7e art réus­sie.

Un for­mat spé­cial tout-pe­tits

3-4 ans, c’est l’âge idéal pour com­men­cer à dé­cou­vrir l’uni­vers ci­né­ma­to­gra­phique, se­lon So­phie Ha­mon, char­gée de mis­sion Ci­né­ma jeune pu­blic au sein de l’as­so­cia­tion En­fances au Ci­né­ma. A condi­tion de choi­sir le bon for­mat. « Il existe des films vrai­ment adap­tés aux tout-pe­tits, pro­po­sant des séances courtes, entre 30 et 40 mi­nutes, qui vont lui per­mettre de s’adap­ter à la salle de ci­né­ma tout en res­tant concen­tré. » Ou­bliez donc les block­bus­ters pour l’ins­tant. Vous y re­vien­drez quand votre en­fant au­ra 5-6 ans. Idem pour les films en 3D, car ils durent trop long­temps et im­pliquent de lui faire gar­der des lu­nettes sur les yeux pen­dant tout le film, une mis­sion (qua­si) im­pos­sible. Pri­vi­lé­giez les pro­grammes de courts-mé­trages et « de pré­fé­rence ceux où les per­son­nages re­viennent au fil des his­toires – à l’ins­tar de Gros-pois Pe­tit-point et de Ca­pe­li­to – pour que l’en­fant ait le temps de s’ha­bi­tuer à eux », conseille So­phie Ha­mon. Le choix de l’ho­raire aus­si est im­por­tant. Les séances pour les pe­tits ont gé­né­ra­le­ment lieu le ma­tin ou à 16 heures, cré­neaux où ils sont en prin­cipe en forme puis­qu’ils sortent soit de leur nuit, soit de leur sieste.

On prépare la séance en amont…

Pour que tout se passe bien, brie­fez bien votre en­fant sur ce qui l’at­tend : que la lu­mière va s’éteindre au fur et à me­sure pour lais­ser place à l’image. Il doit aus­si com­prendre que dans une salle de ci­né­ma, il n’est pas tout seul et que pour bien pro­fi­ter du film, il ne faut pas par­ler fort, ni gi­go­ter dans tous les sens. « En gé­né­ral, quand on lui ex­plique, tout se passe très bien », as­sure la re­pré­sen­tante d’En­fances au Ci­né­ma. Il peut néan­moins ar­ri­ver que votre en­fant ait peur ou se lasse en cours de pro­jec­tion. Dans ce cas, pré­cise-t-elle « l’im­por­tant est de ne pas le contraindre à res­ter jus­qu’au bout, afin qu’il conserve un bon sou­ve­nir de ce mo­ment ». Vous re­ten­te­rez l’ex­pé­rience une pro­chaine fois. Au ni­veau du pla­ce­ment dans la salle, évi­tez de l’ins­tal­ler trop près de l’écran. Pas trop au fond non plus, si­non votre pe­tit ci­né­phile risque de ne pas voir grand-chose. Si les fau­teuils vous semblent trop grands pour lui, sa­chez qu’en prin­cipe, lors­qu’un pro­gramme pour “jeune pu­blic” est dif­fu­sé, des re­haus­seurs sont à votre dis­po­si­tion. En­fin, n’ou­bliez pas de lui faire faire es­cale aux toilettes avant le dé­but du film.

Vous vous ap­prê­tez à em­me­ner votre en­fant au ci­né­ma pour la pre­mière fois ? Nos conseils pour que tout se passe bien.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.