PLAYPOP, BAXTER DURY & JU­LIA JEAN-BAP­TISTE

Playboy (France) - - Sommaire -

I dont think you know / How suc­cess­ful i am / I’m like a ship­ping ty­coon / Full of pro­mise and come I’m a sa­la­man­der / A short riff lo­ver boy / Cau­sing grief with the blee­ding eyes / I’m the tur­gid fu­cked up lit­tle goat / Pis­sing on your fu­cking hill / And you cant ship me out / Cos u cant catch me cos your too fat / So fuck you I’m Mia­mi. » C’est avec ces pa­roles toxiques en­voyées par une voix lu­gubre que le gé­nial Baxter an­nonce son nou­vel al­bum à pa­raître au titre pro­gram­ma­tique, Prince Of Tears. Cap sur Mia­mi comme un ame­ri­can dream à la sauce wor­ches­ter ? “Le rêve amé­ri­cain est juste un rêve par­mi d’autres. Mia­mi est un per­son­nage dé­li­rant qui re­créée sans cesse son per­son­nage pour s’adap­ter à la vue qu’il se fait de lui-même. J’ai donc créé à mon tour ce per­son­nage de Mia­mi comme vé­hi­cule d’une to­tale li­ber­té d’ex­pres­sion. Ce qui ex­plique ces flots de mots obs­cènes mê­lés à un funk sor­dide ”. Se­rait-ce de la dis­co triste comme ce­la semble être la mode (Eve­ry­thing Now d’Ar­cade Fire au ha­sard ) ? “il n’y a rien de triste au contraire, c’est une vi­sion qui cé­lèbre la fête, tel un Ras­pou­tine mo­derne qui irait en dis­co­thèque. un mar­tyr du style in­cons­cient de son in­son­dable tris­tesse ”. Bref, de l’in­tel­lo-pop mi­ni­male pas si éloi­gnée du Sex and Drugs ans Rock’n’roll de son pa­pa ian Dury, que l’on ap­pré­cie de­puis son su­perbe al­bum Hap­py Soup.

Mia­mi, pre­mier single de l’al­bum “Prince Of Tears ” à sor­tir le 27 oc­tobre ( Hea­ven­ly/PIAS )

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.