La mé­di­ta­tion, ça bous­cule !

Psychologies - - ENQUÊTE -

À en croire sa no­to­rié­té, elle se­rait le re­mède à notre agi­ta­tion in­terne comme au stress am­biant. Et si nous nous fai­sions des illu­sions ?

« Mé­di­ter ». Le mot fait fan­tas­mer les grands an­gois­sés. Pour­tant, dans son livre Fou­tez-vous la paix ! , Fa­brice Mi­dal, fon­da­teur de l’École oc­ci­den­tale de mé­di­ta­tion, les ex­horte à « ces­ser de mé­di­ter » car ce­la ne sert à rien. Ou plu­tôt il s’agit d’un art, ce­lui de se foutre la paix. « On ne mé­dite que si on ar­rête de cher­cher à mé­di­ter », écrit-il. Ses conseils : « As­seyez-vous. Sur un cous­sin ou une chaise, peu im­porte, il n’existe pas de pos­ture à pres­crire ni à pros­crire. […] J’ajou­te­rais un con­seil de bon sens : te­nez-vous droit pour res­ter alerte, pré­sent, dis­po­nible. » Et ? C’est tout. La mé­di­ta­tion, sauf celle de pleine conscience (tech­nique psy­cho­cor­po­relle an­ti­stress pra­ti­quée dans un cadre thé­ra­peu­tique), n’ap­porte ni calme ni dé­ta­che­ment. « Ce n’est pas se dé­ta­cher du monde ni se dés­in­car­ner, mais s’ou­vrir au monde à tra­vers ses sens et, donc, son corps. » Au­cune mé­di­ta­tion n’a pour but le calme ou la paix, pré­cise Éric Rom­me­luère1, autre grande fi­gure de cette pra­tique. « Elle est pré­sen­tée dans les mé­dias comme un moyen de se pro­té­ger de la bru­ta­li­té du monde ou de ses dé­mons in­té­rieurs, ou de s’an­crer dans le pré­sent. Mais mé­di­ter, c’est s’ex­po­ser, être se­coué, bous­cu­lé de ma­nière à sor­tir de nos condi­tion­ne­ments et chan­ger en pro­fon­deur. » Il pointe le glis­se­ment sé­man­tique « qui fait du mot “zen” un sy­no­nyme d’im­pas­sible, alors que c’est à l’op­po­sé de cette no­tion. La maxime des maîtres zen “Les boud­dhas naissent dans le feu” in­vite à s’en­ga­ger dans le feu bouillon­nant de la vie. » Cet en­ga­ge­ment dans la voie du zen, ajoute-t-il, va de pair avec la re­mise en cause de son fonc­tion­ne­ment et de ses né­vroses. Mou­rir à soi­même pour re­naître n’est pas un pro­ces­sus in­do­lore. 1. Au­teur de S’as­seoir tout sim­ple­ment et des Boud­dhas naissent dans le feu (Seuil).

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.