L’Âge de l’anes­thé­sie

Psychologies - - RESSOURCES - Laurent de Sut­ter

« Nous sommes en­trés dans une époque per­due, dont nous ne ces­sons de ten­ter de per­cer les mu­railles… Cette mu­raille n’est pas celle de l’in­cons­cience, mais celle que la chi­mie de notre cer­veau ré­clame avec tou­jours plus d’ar­deur. » C’est par ce constat que Laurent de Sut­ter, phi­lo­sophe et pro­fes­seur de droit, com­mence son ou­vrage foi­son­nant. Car de­puis les an­ti­dé­pres­seurs jus­qu’aux an­ti­dou­leurs, en pas­sant par d’autres pro­duits comme la co­caïne, notre quo­ti­dien res­semble à une phar­ma­cie. Les sub­stances chi­miques sont de­ve­nues une bé­quille, et cha­cune de nos dif­fi­cul­tés est pré­texte à mé­di­ca­tion : un ca­chet pour se ré­veiller, un pour s’en­dor­mir, un autre pour se concen­trer, un der­nier pour faire l’amour… Et si tout ce­la ca­chait « la mise sous tu­telle de nos émo­tions, de nos sen­ti­ments, de nos ex­ci­ta­tions, de leur en­fer­me­ment à l’in­té­rieur d’une ca­mi­sole chi­mique ré­dui­sant nos peurs au si­lence ? » In­quié­tante ques­tion, à la­quelle il se­rait bien­ve­nu de ré­flé­chir. E.G. Les Liens qui li­bèrent, 160 p., 15,50 €.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.