En France, 51 000 de­man­deurs d’em­ploi en moins de­puis un an

D’après la Dares, l’ins­ti­tut sta­tis­tique du ministère du Travail, le chô­mage est en baisse de 0,2 point de­puis un an, soit 51 000 de­man­deurs d’em­ploi en moins.

Rebondir - - ACTUALITÉS -

Entre fin 2015 et fin 2016, le taux de chô­mage a bais­sé se­lon la Dares “de 0,2 point sur un an et de 0,4 point de­puis le 3e trimestre 2015”, soit 51 000 de­man­deurs d’em­ploi en moins.

UNE BAISSE QUI PRO­FITE SUR­TOUT AUX HOMMES

À l’oc­ca­sion de sa der­nière enquête tri­mes­trielle me­née au­près de 108 000 per­sonnes, l’ins­ti­tut sta­tis­tique du ministère du Travail af­firme que le chô­mage s’éta­blis­sait fin 2016 à 10 % en France (DOM-ROM com­pris) et à 9,7 % en mé­tro­pole, soit 2 789 000 per­sonnes sans em­ploi. Tou­te­fois, cette baisse bé­né­fi­cie aux hommes (-0,6 point) mais pas aux femmes (+0,1 point).

L’INTÉRIM PRO­FITE AUX 15-24 ANS

Par ailleurs, la Dares rap­pelle que le nombre de de­man­deurs d’em­ploi clas­sés en ca­té­go­rie A par Pôle em­ploi (n’ayant exer­cé au­cune ac­ti­vi­té dans le mois) a bais­sé de 3 % en 2016, soit 3 467 000 per­sonnes. Au sein de cette ca­té­go­rie, cette pre­mière di­mi­nu­tion de­puis 2007 pro­fite tou­te­fois da­van­tage aux hommes (-3,7 %) qu’aux femmes (-2,1 %). Une tranche d’âge est par­ti­cu­liè­re­ment concer­née par cette baisse du chô­mage : celle des 15-24 ans. Entre fin 2015 et fin 2016, le taux de non-em­ploi de cette ca­té­go­rie est pas­sé de 23,9 % à 23,3 %, contre 25,4 % fin 2012, époque à la­quelle il avait at­teint un pic. Se­lon la Dares, le re­tour en force de l’intérim et les contrats aidés ex­pliquent en bonne par­tie cette amé­lio­ra­tion.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.