FI­NAN­CER SA FOR­MA­TION, un casse-tête ?

Après avoir éplu­ché son contenu, vous avez en­fin je­té votre dé­vo­lu sur une for­ma­tion. Pro­blème, les frais pé­da­go­giques sont éle­vés et à moins de cas­ser votre ti­re­lire, il vous pa­raît dif­fi­cile de les payer. Ne par­tez pas per­dant. Afin de fa­vo­ri­ser la re­pr

Rebondir - - LE GRAND DOSSIER -

Dans la jungle de la for­ma­tion, votre conseiller en évo­lu­tion pro­fes­sion­nelle est votre meilleur al­lié. À ses cô­tés, vous al­lez pou­voir re­pé­rer les aides fi­nan­cières les plus adap­tées à votre si­tua­tion et sur­mon­ter le la­bo­rieux mon­tage de votre dos­sier de fi­nan­ce­ment.

LE CPF

Votre pre­mière mis­sion ? Ac­ti­ver en ligne votre compte per­son­nel de for­ma­tion (CPF). Si vous avez été sa­la­rié, vous avez cu­mu­lé des heures de for­ma­tion (24 heures par an­née de travail jus­qu’à 120 heures, 12 heures au-de­là) dans cette ca­gnotte qui vous suit tout au long de votre car­rière. “Le CPF a pour am­bi­tion d’ac­croître le ni­veau de qua­li­fi­ca­tion de

cha­cun et de sé­cu­ri­ser les par­cours pro­fes­sion­nels”, rap­pelle Phi­lippe De­bruyne, vice-pré­sident du Co­pa­nef (Co­mi­té pa­ri­taire in­ter­pro­fes­sion­nel na­tio­nal pour l’em­ploi et la for­ma­tion). À votre ini­tia­tive, toutes ces heures sont mo­bi­li­sables pour fi­nan­cer des for­ma­tions qua­li­fiantes, di­plô­mantes et cer­ti­fiantes. Grâce à elles, vous pou­vez ac­qué­rir le socle de connais­sances et de com­pé­tences, pré­pa­rer la va­li­da­tion des ac­quis de l’ex­pé­rience (VAE) ou le per­mis B,

ef­fec­tuer un bi­lan de com­pé­tences. Si les heures ac­quises sont in­suf­fi­santes, il fau­dra re­cher­cher des fi­nan­ce­ments com­plé­men­taires via no­tam­ment Pôle em­ploi.

L’AIDE IN­DI­VI­DUELLE À LA FOR­MA­TION

Après l’ana­lyse de votre Pro­jet per­son­na­li­sé d’ac­cès à l’em­ploi (PPAE), Pôle em­ploi peut contri­buer à la prise en charge des frais pé­da­go­giques dans le cadre de l’Aide in­di­vi­duelle à la for­ma­tion (AIF). “La dé­marche de for­ma­tion doit être en co­hé­rence avec le pro­jet per­son­nel de la per­sonne et les be­soins en re­cru­te­ment sur le ter­ri­toire. En dé­ve­lop­pant des com­pé­tences, le de­man­deur d’em­ploi doit pou­voir

ac­cé­der ra­pi­de­ment au mé­tier vi­sé”, pré­cise Au­drey Per­ro­cheau, di­rec­trice pro­gramme de for­ma­tion à Pôle em­ploi. Avec votre conseiller, vous étu­die­rez aus­si les pos­si­bi­li­tés de ré­mu­né­ra­tion en tant que sta­giaire de la for­ma­tion pro­fes­sion­nelle, un sta­tut qui dis­pense des re­cherches d’em­ploi. Si vous bé­né­fi­ciez avant votre en­trée en for­ma­tion de l’Al­lo­ca­tion d’aide au re­tour à l’em­ploi (ARE), vous pou­vez pré­tendre à l’Al­lo­ca­tion d’aide au re­tour à l’em­ploi for­ma­tion (AREF), dans la li­mite de vos droits. Pour vous

“Les per­sonnes qui cu­mulent les contrats courts ont l’op­por­tu­ni­té de se for­mer

entre deux CDD.”

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.