Obli­ga­tion et né­ces­si­té

Les Fran­çais maî­trisent l’usage de should, pour ex­pri­mer une obli­ga­tion faible ou un conseil. Mais pour une obli­ga­tion plus forte, le choix entre have to et must est moins évident. En réa­li­té la nuance est im­por­tante.

Rebondir - - EN PRATIQUE - Par Anas­ta­sia AUTRET, res­pon­sable Pé­da­go­gique de FORMA2+

Must ex­prime une obli­ga­tion à la­quelle la per­sonne qui parle s’as­so­cie, elle y adhère. You are my best friend, you must help me ! I must be more ca­re­ful when I cross the road. We must show more cultu­ral un­ders­tan­ding. En re­vanche, have to ex­prime que l’obli­ga­tion vient de l’ex­té

rieur. Ain­si, ce­la peut être à cause d’une règle, une loi, la vo­lon­té d’une autre per­sonne, ou plus sou­vent la force des cir­cons­tances. We have to take the bus be­cause taxis are on strike to­day (…c’est le fait des cir­cons­tances). You have to get a vi­sa to en­ter Rus­sia (…c’est la loi). You have to work to­mor­row (…à cause du boss !). Tou­te­fois cette dif­fé­rence n’est va­lable qu’au pré­sent. En ef­fet,

“must” étant un verbe dit mo­dal, il ne se conjugue pas au pas­sé ou au fu­tur. On le rem­place alors par “have to”, ce qui fait dis­pa­raître le pro­blème. Dans une phrase né­ga­tive, mustn’t et don’t have to sont tout à fait dif­fé­rents. MUSTN’T : C’EST IN­TER­DIT You mustn’t tell anyone my se­cret (je vous l’in­ter­dis) DON’T HAVE TO : CE N’EST PAS LA PEINE (mais vous pou­vez si vous vou­lez vrai­ment). I don’t have to be at this mee­ting but I think I’ll go any­way.

En conclu­sion, re­te­nez que la dif­fé­rence tient dans l’ori­gine de l’obli­ga­tion (soit la per­sonne qui parle, soit les

cir­cons­tances), ce­la pour­rait vous évi­ter de pa­raître im­po­li. Ain­si pour vous échap­per élé­gam­ment à une per­sonne trop ba­varde, vous pou­vez dire I real­ly have to get going. Ce­la lais­se­ra com­prendre que vous se­riez en­chan­té de res­ter plus long­temps, mais que de mal­heu­reuses cir­cons­tances que vous ne contrô­lez pas vous obligent à abré­ger cette conver­sa­tion. You must for­give me now, this ar­ticle has to be kept rea­so­na­bly short.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.