Fu Man­chu

Rock & Folk - - Disques Metal - “Gi­gan­toid”

ATTHEDOJO/DIF­FER-ANT Si sa der­nière pro­duc­tion dis­co­gra­phique date dé­jà de 2009, Fu Man­chu n’a pas chô­mé ces der­nières an­nées. Au contraire, les sto­ners ca­li­for­niens ont pris leur des­ti­née en main en créant leur propre la­bel (ju­di­cieu­se­ment nom­mé At The Do­jo) avec le­quel ils ont ré­édi­té en vi­nyle leurs meilleurs al­bums (“No One Rides For Free” en dé­but d’an­née 2014 pour mar­quer ses vingt ans, et sur­tout les im­menses “The Ac­tion Is Go” et “In Search Of...” en 2013). Pour boos­ter ces cam­pagnes de ré­édi­tion, le groupe a fait quelques tour­nées où il a joué ses clas­siques en in­té­gra­li­té, ce qui a eu pour consé­quence bien­ve­nue de re­plon­ger le trio his­to­rique Brad Da­vis/ Scott Hill/ Bob Balch dans son pas­sé... et de re­trou­ver son mo­jo. Moins mo­no­li­thique que “Si­gns Of In­fi­nite Po­wer”, “Gi­gan­toid” té­moigne de la cure de jou­vence opé­rée par le groupe pen­dant ces an­nées sur la route. Comme en té­moigne la po­chette, Fu Man­chu fri­cote à nou­veau avec le space-rock qu’il dresse d’un lourd man­teau hea­vy (“In­va­ders On My Back”, “Tri­pla­ne­ta­ry”). Plus agile et agres­sif que lors de ses al­bums des an­nées 2000, Fu Man­chu pri­vi­lé­gie l’éner­gie à la puis­sance brute (“No War­ning”) et livre quelques mo­ments hé­roïques (“Evolution Ma­chine” et son so­lo de gui­tare ver­ti­gi­neux, l’at­taque de fuzz de “Ra­dio Source Sa­git­ta­rius”). En fin d’al­bum, le groupe se per­met même une mé­di­ta­tion psy­ché­dé­lique de huit mi­nutes avec “The Last Ques­tion”. Le signe d’un groupe en pleine confiance, sûr de son fait, et qui vient de pu­blier, après vingt-cinq an­nées de car­rière, un de ses tout meilleurs al­bums.

ERIC DEL­SART

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.