The Raid 2

Rock & Folk - - Cinéma -

Dieu sait à quel point le pre­mier “The Raid” (film du mois d’il y a deux ans) avait été élec­tri­sant. Un mix souf­flant entre le ci­né­ma de genre hong­kon­gais des an­nées 80-90 et les gun­fights des­troy des meilleurs jeux vi­déo de l’époque. L’adré­na­line à son top. On at­ten­dait donc beau­coup (voire un peu trop) de “The Raid 2” tou­jours mis en scène par Ga­reth Evans, fou fu­rieux gal­lois qui s’est ex­pa­trié en In­do­né­sie pour ré­in­ven­ter le ci­né­ma d’ac­tion ka­mi­kaze. Sauf que le Ga­reth a un peu eu la fo­lie des grandeurs. Non pas sur l’ac­tion, tou­jours ef­fi­cace dans sa vio­lence tei­gneuse, mais dans son scé­na­rio et ses per­son­nages qui tentent de flir­ter sur la noir­ceur des “Par­rain” de Cop­po­la. Sauf que son am­biance ma­fieuse, à dé­faut d’être cap­ti­vante, est un peu lon­guette — le film dure 2 h 30 — et pe­sante. Bien ten­té, certes, mais hé­las un peu vain. Heu­reu­se­ment, il reste des sé­quences de bas­tons ho­mé­riques dont — clou du film — une ba­taille ran­gée et fu­ri­barde entre dé­te­nus, à base d’os concas­sés et de co­lonnes ver­té­brales vrillées. Et ça fait très très très mal (en sal­lesle 23 juillet).

The Raid 2

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.