Lord Jim Wild Side

Rock & Folk - - Dvd Cinéma -

“Je crois que lors­qu ’on connaît les écrits de Joseph Con­rad, on touche à la vie”, di­sait le grand met­teur en scène Ri­chard Brooks lors­qu’il adap­ta en 1965 son “Lord Jim”, consi­dé­ré (il est vrai, par la Fnac) comme un des cent meilleurs livres du 20e siècle. Tout comme le bou­quin, le film conte le ré­cit ini­tia­tique d’un of­fi­cier de ma­rine qui trouve une se­conde chance (il avait fui un na­vire en train de cou­ler) en par­ti­ci­pant au sou­lè­ve­ment d’une po­pu­la­tion ma­lai­sienne contre le dic­ta­teur lo­cal. Enorme échec pu­blic en son temps, “Lord Jim” reste pour­tant un des plus puis­sants films d’aven­ture des six­ties. Où ré­demp­tion et quête in­té­rieure viennent se mê­ler aux contra­dic­tions et in­ter­ro­ga­tions sur la lâ­che­té et l’hé­roïsme. Où est le mal ? Où est le bien ? Vastes ques­tions mille fois po­sées par de grands met­teurs en scène, y com­pris Fran­cis Ford Cop­po­la qui s’ins­pi­re­ra à son tour des écrits de Con­rad (“Au Coeur Des Té­nèbres”) pour son “Apo­ca­lypse Now”. Au-de­là de son trip exis­ten­tia­liste, “Lord Jim” com­porte éga­le­ment d’im­pres­sion­nantes sé­quences d’ac­tion au ly­risme éche­ve­lé (tem­pête en pleine mer, siège d’une for­te­resse) por­té par le fas­ci­nant Pe­ter O’Toole (le gay-friend­ly “La­wrence d’Ara­bie” quatre ans plus tôt) et d’autres se­conds rôles im­po­sants. Dont Eli Wal­lach, le Tu­co du “Bon, La Brute Et Le Truand”, dis­pa­ru le 24 juin der­nier à 98 ans. Le DVD col­lec­tor est ac­com­pa­gné d’un livre pas­sion­nant sur l’his­toire du film écrit par Pa­trick Brion (alias Mon­sieur Ci­né­ma De Mi­nuit sur FR3) qui connaît la fil­mo­gra­phie de Ri­chard Brooks comme sa poche.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.