El­ton John

“THE MIL­LION DOLLAR PIA­NO”

Rock & Folk - - Dvd Musique - Eagle

As­su­mons-le, on n’a pas sou­vent l’oc­ca­sion, dans les pages de ce ma­ga­zine, d’évo­quer le ta­lent et l’ex­tra­va­gance d’El­ton John. Vieillis­sant, un peu épais, rem­plu­mé du haut, Re­gi­nald Ken­neth Dwight dont la pro­chaine dé­cen­nie qu’il cé­lé­bre­ra se­ra la sep­tième de­puis sa nais­sance est de­ve­nu un clas­sic­pop­per, mal­gré lui et en dé­pit de ses ex­cen­tri­ci­tés. Ceux qui le rangent dans la ca­té­go­rie vieux­cons ont bien tort puisque ses der­niers al­bums, pa­rus de­puis le dé­but des an­nées 2000, sont tous très écou­tables et s’in­sèrent sans grincement dans une dis­co­gra­phie dont, ef­fec­ti­ve­ment — c’est éga­le­ment va­lable pour les plus mé­ri­tants de ses pairs — on pré­fère sou­vent re­te­nir ceux en­re­gis­trés au cours des an­nées 70. Bien conscient que ces chan­sons-là lui sur­vi­vront, et que ce sont celles que veut en­tendre son pu­blic (d’un âge mûr, certes, mais en par­tie re­nou­ve­lé grâce à des ci­néastes comme Ca­me­ron Crowe qui in­cluent ses hits dans leurs bandes ori­gi­nales — “Ti­ny Dan­cer” dans le fé­dé­ra­teur “Al­most Fa­mous”), El­ton John en donne pour leur ar­gent à ses fans et no­tam­ment ceux qui ont as­sis­té à un ou plu­sieurs des concerts qu’il pro­pose, en ré­si­dences ré­gu­lières, au Co­los­seum du Cae­sars Pa­lace de Las Ve­gas. Fil­mé en HD, au mi­lieu d’un dé­cor kit­schis­sime (un pia­no/ écran) et ani­mé, avec Ray Coo­per sur­plom­bant les autres mu­si­ciens et plu­tôt drôle entre les chan­sons, El­ton car­tonne en­core avec ses mer­veilles (“The Bitch Is Back”, “Ro­cket Man”, “Your Song”...) et s’en contre­fi­che­rait cer­tai­ne­ment s’il sa­vait que, ni­chés dans des trous de rat, dans de sales re­coins du monde, de tristes dé­trac­teurs iro­nisent sur son ta­lent et son au­then­ti­ci­té. Bande de sourds.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.