The Wytches

“An­na­bel Dream Rea­der”

Rock & Folk - - Disques Pop Rock -

HEA­VEN­LY/PIAS

Les Bri­tons de Hea­ven­ly Re­cor­dings ont dé­ci­dem­ment le nez creux ces temps­ci : après avoir suc­ces­si­ve­ment dé­ni­ché Toy, Char­lie Boyer And The Voyeurs et Temples, voi­ci qu’ils nous amènent en­core de nou­veaux pro­diges… The Wytches, donc, est un trio de jeunes gens aux longues ti­gnasses qui s’en­nuyaient ferme sur les plages de Brigh­ton et qui eurent la riche idée de fo­men­ter un ga­rage-rock tein­té de grunge et de psy­ché­dé­lisme, à la fois lu­gubre et ac­cro­cheur, qu’ils nom­mèrent surf-doom. Ra­pi­de­ment re­pé­rés, les gar­ne­ments eurent le pri­vi­lège de pé­né­trer dans l’antre ana­lo­gique des stu­dios Toe Rag (où “Ele­phant” fut cou­ché) afin d’y cap­ter, avec l’aide de l’ex-Co­ral Bill Ry­der-Jones, ce pre­mier opus ga­ran­ti sans ar­ti­fices, ni syn­thé­ti­seur. Qu’en­tend-on donc ici ? La voix aigüe, mi-scan­dée, de Kris­tian Bell, qui évoque Jack White mais qui est ca­pable de ra­di­ca­le­ment s’écor­cher — le fan­tôme de Co­bain rôde sou­vent, comme sur “Wire Frame Mat­tress” — ain­si qu’une gui­tare folle, aux sons étranges, ci­se­lant de mys­té­rieux mo­tifs orien­taux (“Dig­saw”, “A Robe For Ju­da”) et dont les tré­mo­los rap­pellent par­fois The Mi­sun­ders­tood. Un écrin mu­si­cal fort adap­té à l’ima­ge­rie hor­ri­fique ori­gi­nale (clowns gri­ma­çants, tra­ves­tis, mort-vi­vants, stran­gu­la­tion) dé­ve­lop­pée par les trois jeu­nots qui font par ailleurs preuve d’une ma­tu­ri­té mu­si­cale ahu­ris­sante. On re­tient, avec un émoi cer­tain, l’apo­ca­lyp­tique “Fra­gile Male” et son fi­nal hur­lé, la go­thique “Burn Out The Bruise”, la bal­lade ca­ta­to­nique “Wide At Mid­night” et en­fin “Track 13”, ul­time of­frande folk fa­çon “France” des Li­ber­tines, belle à pleu­rer. Ex­cellent de bout en bout, “An­na­bel Dream Rea­der” est, sans contes­ta­tion pos­sible, un pre­mier coup de maître. Ba­laise. JO­NA­THAN WITT

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.