Ro­bert Wyatt

“DIF­FERENT EVE­RY TIME”

Rock & Folk - - Rééditions -

Do­mi­no

Jean-Ma­rie Le Pen avait son bon arabe, nous avons notre bon com­mu­niste : de­puis plus de qua­rante ans, le barde Ro­bert Wyatt ne cesse de pro­duire une mu­sique à nulle autre pa­reille, em­prun­tant des sen­tiers vierges, fré­quen­tant tour à tour des genres dan­ge­reux (psy­ché­dé­lisme, jazz-rock, pro­gres­sif) sans ja­mais som­brer dans leurs pires tra­vers. C’est un géant, et sym­pa­thique avec ça. L’homme à la voix comme une cla­ri­nette a lui-même concoc­té cette double com­pi­la­tion. Le pre­mier CD réunit cer­tains de ses titres pré­fé­rés avec Soft Ma­chine, Mat­ching Mole ou en so­lo, un se­cond com­pile ses col­la­bo­ra­tions avec des mu­si­ciens aus­si va­riés que Hot Chip, Björk, John Cage, Epic Sound­tracks, Wor­king Week, An­ja Gar­ba­rek ou Phil Man­za­ne­ra. Et comme d’ha­bi­tude avec lui, tout est bon. Une ex­cel­lente in­tro­duc­tion avant d’al­ler s’ache­ter en cou­rant “Rock Bot­tom”, “Don­des­tan”, “Ruth Is Stran­ger Than Ri­chard”, etc.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.