Foxy­gen

Rock & Folk - - Absolutely Live -

2 no­vembre, Si­len­cio (Pa­ris) Au mo­ment où l’on s’y at­tend le moins, Foxy­gen de­vient ce groupe de scène éblouis­sant qu’on n’osait plus es­pé­rer voir. Ce­la se passe un di­manche soir dans le club pri­vé dont Da­vid Lynch est pro­prié­taire, un lieu où le verre vaut une se­maine de sa­laire mais où les ar­tistes de pas­sage viennent ob­te­nir de consé­quents ca­chets. Les Foxy­gen sont dé­sor­mais neuf sur scène, avec trois pim­pantes cho­ristes, un bat­teur, un bas­siste et deux gui­ta­ristes au ta­quet. Jo­na­than Rado as­sure les par­ties de cla­vier et s’em­pare par­fois d’une Jazz­mas­ter pen­dant que Sam France as­sure le spec­tacle. Torse nu et in­quié­tant, il com­pense ses fai­blesses vo­cales par d’ig­gyesques ges­ti­cu­la­tions. On a ou­blié de pré­ci­ser, les mé­lo­dieux Ca­li­for­niens vi­sitent ce soir les mor­ceaux les plus vio­lents et élec­triques de l’al­bum “...And Star Po­wer”, en­re­gis­trés sur un ma­gné­to pour­ri et en­fin au­dibles. Une ré­vé­la­tion. Ceux qui aiment les Troggs, le sexe, les War­locks de la grande époque fe­raient bien de guet­ter le pro­chain spec­tacle de ces brillants fan­fa­rons.

BA­SILE FAR­KAS

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.