Ju­lian Ca­sa­blan­cas + The Voidz

11 no­vembre, Crys­tal Ball­room (Port­land, Ore­gon, USA)

Rock & Folk - - Absolutely Live -

“Xe­rox” au tem­po lan­ci­nant et ré­pé­ti­tif (d’où le titre) est un choix éton­nant et pour­tant par­fait pour in­tro­duire The Voidz aux foules cu­rieuses. Le syn­thé et les gui­tares car­ré­ment déjantés tour­billonnent au­tour de cette voix re­con­nais­sable entre mille : “I’mthe

worst, I’m the worst”, ré­pète Ju­lian Ca­sa­blan­cas dont on n’aper­çoit que la sil­houette tor­tu­rée. Le chan­teur des Strokes nous ef­fraie avec l’apo­ca­lyp­tique “MAD” puis nous ca­resse dans le sens du poil avec “Ins­tant Crush” (Daft Punk) avant de nous épui­ser avec l’ha­le­tant “Crunch Punch”. Neuf titres illus­trent son nou­vel al­bum “Ty­ran­ny”. Un seul de “Ph­razes For The Young” (“Ri­ver Of Bra­ke­lights”). Et l’on se de­mande ce que peuvent bien pen­ser ses col­lègues Strokes à l’écoute des ver­sions Voidz de

“The Ize Of The World” et “I’ll Try Any­thing”. Ici, elles prennent une toute autre di­men­sion. En dou­ceur, le su­perbe “Hu­man Sad­ness” clôt un show qui fut sombre, in­tense et ré­con­for­tant.

DAN­NY BOY

Ju­lian Ca­sa­blan­cas + The Voidz

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.