Sicario

Rock & Folk - - Cinéma -

Après les suc­cès in­ter­na­tio­naux de “Pri­so­ners” et “Ene­my”, le Ca­na­dien De­nis Villeneuve réus­sit son meilleur film avec “Sicario”, des­cente en apnée chez les tra­fi­quants de drogue dans une zone fron­ta­lière entre le Mexique et les Etats-Unis. Une na­na du FBI, re­cru­tée par le gou­ver­ne­ment pour ai­der un groupe d’in­ter­ven­tion à coin­cer un ba­ron de la came, dé­couvre pe­tit à pe­tit que les choses ne sont pas aus­si simples. Les tra­fi­quants sans pi­tié étant si im­plan­tés dans la so­cié­té que le seul moyen de les com­battre est de contour­ner la loi. Un pe­tit cô­té “Dir­ty Har­ry” en quelque sorte ! In­croya­ble­ment ten­du, presque aus­si déses­pé­ré que le for­mi­dable “Car­tel” de Rid­ley Scott et por­té par le jeu am­bi­gu d’ac­teurs aux jeux sombres et iro­niques (Be­ni­cio Del To­ro et Josh Bro­lin), “Sicario” tient en ha­leine fé­tide. Per­due au mi­lieu de cet en­fer de balles et de poudre blanche, tel un ange épris d’idéa­lisme, la for­mi­dable Emi­ly Blunt dé­couvre l’en­fer am­biant au même rythme que le spec­ta­teur.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.