Al­dous Har­ding Vi­sage

Rock & Folk - - Disques - “Al­dous Har­ding” “Demons To Dia­monds”

SPUNK Du nou­veau au rayon non bruyant : Al­dous Har­ding. Di­vers noms flat­teurs sont évo­qués au su­jet de cette jeune Néo-Zé­lan­daise, Joan­na New­som — mais à qui ne la com­pare-t-on pas ? — ou Linda Pe­rhacs, mais son or­gane est loin de ce­lui de cha­toune sous hé­lium de la py­thie d’ “Inherent Vice”, et son folk n’em­prunte guère les si­nuo­si­tés de la se­conde. Il est plus mo­deste, do­mes­tique si l’on veut, ce qui ne veut pas dire sans am­pleur. Grandie dans la pe­tite ville por­tuaire de Lyt­tel­ton (3000 âmes, fan­tômes non com­pris) où se sont ac­cu­mu­lées ru­meurs et lé­gendes, Al­dous Har­ding hante ses chan­sons, aux pa­roles el­les­mêmes han­tées, au­tant qu’elle les chante. Peu lu­ronne, elle conte, avec ce beau sé­rieux des fol­keuses

AUGUSTDAY Drôle d’oi­seau des nuits lon­do­niennes du­rant la pre­mière moi­tié des an­nées 80, lea­der des Nou­veaux Ro­man­tiques (ces groupes elec­tro-pop ma­quillés, ac­cou­trés et en­core plus abhor­rés par la presse rock que la dé­cen­nie qui les a vus naître), Steve Strange était aus­si le chan­teur de Vi­sage. Il est mort en fé­vrier der­nier, d’une crise car­diaque, alors qu’il en­re­gis­trait ce cin­quième et ul­time al­bum. Se sen­tant in­ves­tie d’une mis­sion — Strange était très po­pu­laire en Angleterre, Vi­sage s’y étant pro­duit au dé­but du nou­veau siècle dans le cadre de tour­nées d’an­ciennes gloires eigh­ties — sa famille a mis un point d’hon­neur à ce que l’équipe qui l’en­tou­rait par­mi les­quels le gui­ta­riste Ro­bin Si­mon (Ul­tra­vox, Ma­ga­zine) et le cla­vié­riste Mick MacNeil (Simple Minds) ter­mine l’al­bum. Soyons hon­nête, “Demons To Dia­monds” (qui est éga­le­ment le nom d’un jeu Ata­ri vin­tage) s’adresse aux nos­tal­giques des an­nées 80 et sur­tout à ceux qui ont été mar­qués par les grands singles de l’époque dont “Fade To Grey”, le tube de Vi­sage (co­écrit par deux Ul­tra­vox), fait par­tie. Puis­qu’en 2015, on a re­mis une couche d’im­per­méa­bi­li­sant sur la cou­ronne de lau­riers de New Or­der, il n’y a pas de rai­son de pas­ser Vi­sage à la trappe. Certes ce disque, dans le

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.