Jeff Bu­ck­ley

Rock & Folk - - Disque - “You And I”

LE­GA­CY/SONYMUSIC De­puis son dé­cès il y a bien­tôt vingt ans (!), Jeff Bu­ck­ley a sor­ti beau­coup de disques. Il est en­core loin d’un Ji­mi Hen­drix mais, pour un gars qui n’a pu­blié qu’un al­bum de son vi­vant, il se dé­fend plu­tôt bien. Il y a eu les live, les dé­mos à moi­tié ter­mi­nées, puis les édi­tions De­Luxe, les com­pi­la­tions de EP, les best of avec in­édits... Là, on at­taque le double-fond de ti­roir. Cet al­bum, com­po­sé en­tiè­re­ment de ver­sions in­édites de chan­sons sou­vent dé­jà en­ten­dues dans d’autres confi­gu­ra­tions, pro­vient de séances réa­li­sées par Jeff à New York le 2 fé­vrier 1993, sept mois avant l’en­re­gis­tre­ment de “Grace”, seul en stu­dio avec ses gui­tares et l’in­gé­nieur/ pro­duc­teur Steve Ad­dab­bo (une poin­ture qui avait tra­vaillé sur le “Lu­ka” de Su­zanne Ve­ga

& The In­nocent Cri­mi­nals

STAX/CON­CORD Ben n’em­merde pas l’hu­ma­ni­té, n’a pas de sang sur les mains, ne chasse pas l’élé­phant, ne com­mande au­cune junte mi­li­taire. Il com­pose des pro­test songs so­phis­ti­quées, comme ici, les chante très bien et sait quoi faire d’une gui­tare, qu’elle soit bran­chée sur le sec­teur ou pas. On n’a donc a prio­ri au­cune rai­son de dire du mal de son nou­vel al­bum. Il l’a lon­gue­ment mû­ri et co­écrit avec Mi­chael Ward, le gui­ta­riste des In­nocent Cri­mi­nals, ce groupe d’élite avec le­quel il rem­pile : Leon Mo­bley aux per­cus, Juan Nel­son à la basse, Ja­son Yates aux cla­viers, et un bat­teur ex­tra­or­di­naire nom­mé Oli­vier Charles. Le nom du groupe, In­nocent Cri­mi­nals, colle par­fai­te­ment au thème cen­tral de l’al­bum. En lan­gage po­li­cier, il si­gni­fie pré­somp­tion­de­cul­pa­bi­li­té. Ben parle de cette épi­dé­mie de sa­tur­nisme qui s’em­pare des ado­les­cents noirs de son pays quand ils croisent une panse bleu ma­rine : “Cal­litw­ha­ti­tis/Mur­der”. La pre­mière plage, “When Sex Was Dir­ty”, pète comme si Ben ve­nait de vo­ler le feu aux dieux : mélodie scan­dée en deux lignes ef­fi­caces, ef­fon­dre­ments de bat­te­rie sous le chant, gros ac­cords de gui­tare par-des­sus, em­bal­le­ment élec­trique pour fi­nir. Ce par­ti pris au­da­cieux donne un ton for­mi­dable

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.