“Mon­key Bu­si­ness”

Rock & Folk - - Rééditions - “THE DEFINITIVE SKIN­HEAD REG­GAE COL­LEC­TION”

Tro­jan/ Pias Tro­jan n’en fi­nit plus de re­con­di­tion­ner son ex­tra­or­di­naire fonds de ca­ta­logue (d’ailleurs, il n’y a pas de haut de ca­ta­logue) et les an­ciens ont vu fleu­rir au moins une bonne grosse di­zaine de com­pi­la­tions dé­diées au reg­gae six­ties vé­né­ré par les pre­miers ski­nettes, comme on dit dans nos ban­lieues au­jourd’hui chez les rap­pistes. Il n’em­pêche, celle-ci, ori­gi­nel­le­ment sor­tie en 1980 à l’époque du re­vi­val skin et du phé­no­mène Two-Tone, lar­ge­ment en­ri­chie de bo­nus au­jourd’hui, est hy­per co­ol, réunis­sant sur deux CD les in­con­tour­nables ha­bi­tuels tels “Tigh­ten Up”, “54-46 Was My Num­ber”, “007 (Shan­ty Town)”, “Li­qui­da­tor”, “Long Shot Kick De Bu­cket”, mais aus­si quelques pe­tites perles moins usées comme le char­mant “Eli­za­be­than Reg­gae” de Bo­ris Gar­di­ner & The Love People ou en­core le très chaud et gri­vois “Birth Con­trol” de de trois CD pro­po­sait évi­dem­ment plus de titres du groupe), mais aus­si de la très grande soul (“I’ll Still Love You” de Jeff Bar­ry, “Go Now” de Bes­sie Banks, clas­sique ab­so­lu), quelques no­vel­ties ra­vis­santes (“Iko Iko” des Dixie Cups), la ver­sion de “You Don’t Know” par la sainte El­lie Green­wich, et la dé­fla­gra­tion to­tale de “I Can’t Let Go” par Evie Sands. En bref, rien à je­ter dans ce pe­tit cof­fret qui rend notre coeur DumDumDit­ty.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.