Pur­ling Hiss

Rock & Folk - - News - “High Bias”

DRAGCITY/MODULOR Mike Po­lizze n’est pas le nom le plus fa­meux de l’un­der­ground amé­ri­cain mais la­boure conscien­cieu­se­ment son sillon de­puis une di­zaine d’an­nées. Fi­gure de la scène de Phi­la­del­phie au sein des Birds Of Maya, pote de Kurt Vile, Po­lizze est connu comme étant un ex­traor­di­naire gui­ta­riste, au son abra­sif, ca­pable de sculp­ter la dis­tor­sion avec une dex­té­ri­té qua­si hen­drixienne. Pur­ling Hiss, fon­dé en 2009 comme un pro­jet so­lo, of­frait des disques plu­tôt lo-fi, noise rock, rap­pe­lant sou­vent Di­no­saur Jr. De­puis l’ex­cellent “Water On Mars” en 2013, il sem­ble­rait que notre homme Mike tente réel­le­ment de quit­ter sa confi­den­tielle or­nière, clarifiant très net­te­ment ses en­re­gis­tre­ments et af­fi­nant consi­dé­ra­ble­ment ses com­po­si­tions. Gra­vé en for­ma­tion po­wer trio, ce “High Bias” vient confir­mer cette ten­dance. La puis­sance du jeu de Po­lizze y est tou­jours aus­si im­pres­sion­nante, dan­tesque ser­pent cra­chant ses dé­ci­bels, et sa voix prend ici des in­to­na­tions rap­pe­lant John Ly­don, in­so­lente, gouailleuse. La ryth­mique est ex­plo­sive et les mor­ceaux, ul­tra-fré­né­tiques, peuvent lor­gner vers le krau­trock (“Ted­dy’s Ser­vo Mo­tors”, “Os­ti­na­to Mu­sik”) ou le punk (“No­tion Si­ck­ness”, “Pul­sa­tions”). Par mo­ments, ils dé­gainent de su­perbes

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.