Ni­co Du­por­tal

Rock & Folk - - News -

Elle a au­jourd’hui la qua­ran­taine, cette gé­né­ra­tion qui a dé­con­ges­tion­né le blues fran­çais dans les an­nées 90 (blues fran­çais qui se dé­dui­sait, comme par­tout ailleurs, du style de Chi­ca­go), lui don­nant l’éclat plus pré­cis des ter­roirs amé­ri­cains. Du­por­tal a com­men­cé par le jump texan. De­puis trois al­bums, il s’est rap­pro­ché de Louis Jor­dan avec un groupe à gifles, les Rhythm Dudes : contre­basse, bat­te­rie, cla­viers, deux saxos, un té­nor, un ba­ry­ton, meilleurs en maths que les Tym­pa­ny Five, les­quels ne furent ja­mais 5 ! Tou­jours éclai­ré par le pas­sé, Du­por­tal fait par­tie de ces sty­listes qui voient l’ave­nir dans le ré­tro­vi­seur. C’est vrai qu’à l’heure du bit­coin, il re­met en cir­cu­la­tion d’an­ciennes de­vises n’ayant plus cours, et c’est vrai qu’il tire quelques lignes de cré­dit sur Jim­my McC­ra­ck­lin, Chuck Ber­ry, les Champs ou, bien sûr, Louis Jor­dan, mais on n’a ja­mais l’im­pres­sion qu’il ré­cite ou pon­ti­fie. Dé­jà, parce que cet al­bum est fait de com­pos, que ce vin­tage bluf­fant est le vé­hi­cule d’une grosse per­son­na­li­té et la cer­ti­tude d’une longue ex­pé­rience de­ve­nue sou­ve­raine au fil des an­nées et des ki­lo­mètres d’as­phalte. Du­por­tal chante comme un ange go­mi­né, avec le de­lay qui va bien et des ai­gus qui s’al­lument par mo­ments. Sur “Gui­tar Player”,

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.