Discographie la­quée or

La vague hair me­tal ré­su­mée en une poi­gnée d’al­bum, par­faits conden­sés d’exu­bé­rance glam, punk et hard.

Rock & Folk - - En Couverture -

HA­NOI ROCKS “Two Steps From The Move” (1984)

Tout est dé­jà écrit et cho­ré­gra­phié chez ces Fin­lan­dais ici pro­duits par Bob Ez­rin, avant que Vince Neil de Möt­ley Crüe ne tue ac­ci­den­tel­le­ment le bat­teur, pro­vo­quant l’ex­tinc­tion du groupe et l’ac­ces­sion au trône du plus grand concur­rent de Mi­chael Monroe, Axl Rose.

THE JONESES “Kee­ping Up With The Joneses” (1986)

Dans le sillage pou­dreux de John­ny Thun­ders, ces punks che­ve­lus ex­pé­dient un rock’n’roll abra­sif : qua­si in­con­nus en-de­hors du quar­tier, mais dé­ter­mi­nants pour la suite.

FASTER PUSSYCAT “Faster Pussycat” (1987)

Clone des Guns, entre Dead Boys et Ae­ros­mith, ce faux frère ver­sion chat de gout­tière ébouillan­té suinte le gla­mour des murs de chiottes : les meilleurs plans du sa­me­di soir sont gra­vés sur leur “Ba­throom Wall”.

ROCK CITY AN­GELS “Young Man’s Blues” (1988)

Le plus sto­nien des groupes de LA, ici dans un co­pieux double LP à la “Exile On Main St.”, écrit par de

beau­ti­ful lo­sers — dont John­ny Depp, qui tran­si­ta un temps dans le groupe.

JETBOY “Feel The Shake” (1988)

Entre Ra­mones, Cheap Trick et AC/DC, Jetboy est né de cette chan­son des New York Dolls, pro­mu comme le plus grand es­poir de la scène avant que leur bas­siste Todd Crew ne fasse son over­dose dans les bras de Slash.

BANG TAN­GO “Psy­cho Cafe” (1989)

Pre­mier bras­sage du sleaze avec la scène al­ter­na­tive, à ren­forts de basse funk slap­pée et avec un es­prit flir­tant entre punk et Jane’s Ad­dic­tion. Un tube : “So­meone Like You”.

VAIN “No Res­pect” (1989)

Da­vy Vain au­rait dû in­car­ner le Marc Bo­lan du mou­ve­ment, ho­que­tant une fièvre sexuelle tor­ride dans des mor­ceaux de hard-rock in­tense et ir­ré­pro­cha­ble­ment écrits. En vain.

CATS IN BOOTS “Ki­cked & Kla­wed” (1989)

Lorsque deux ro­ckeurs ja­po­nais viennent en ren­fort de deux punks du Mid­west, créant un hy­bride dia­ble­ment ex­ci­tant, entre AC/DC, Van Ha­len, boo­gie et rock su­diste. Un seul al­bum mé­con­nu, mais hé­las sans suite.

SEA HAGS “Sea Hags” (1989)

La ver­sion San Fran­cis­co des Guns. Kirk Ham­mett les ado­rait, Ian Ast­bu­ry éga­le­ment, mal­heu­reu­se­ment Ron Yo­com et ses hommes n’ont pas su évi­ter les em­buches ha­bi­tuelles (dope et bou­tanche) et ce après un seul et unique al­bum, pro­duit par Mike Clink, l’homme d’ “Appetite For Des­truc­tion”

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.