It Comes At Night

Rock & Folk - - Le film du mois -

Pré­cé­dé d’une bonne ré­pu­ta­tion suite au buzz de son ex­cel­lente bande an­nonce, la sé­rie B d’hor­reur de Trey Ed­ward Shults ne ré­vo­lu­tionne pour­tant pas le genre. Peu no­va­teur dans son scé­na­rio (en pleine cam­pagne, un père dé­fend sa fa­mille d’une pré­sence mal­fai­sante), le film ar­rive — mais par à-coups seule­ment — à ins­tal­ler un sem­blant de chouia de dé­but d’an­goisse. Prin­ci­pa­le­ment grâce à une pho­to très sombre (vu qu’on ne voit rien, on a peur !) et, sur­tout, la BO en­voû­tante et syn­thé­tique de Brian McOm­ber (bat­teur du groupe Dir­ty Pro­jec­tors) dont les cordes et per­cus­sions collent par­fai­te­ment à l’am­biance té­né­breuse et ni­hi­liste du film (en­sal­lesle21­juin).

It Comes At Night

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.