Lit­tle Bar­rie

Rock & Folk - - Disque du Mois -

“Death Ex­press” NONDELUX/DIFFER-ANT

Bar­rie Ca­do­gan (chant, gui­tare) fait par­tie de Pols­ka à Not­tin­gham avant de se lan­cer dans sa propre aven­ture en 1999. Avec Wayne Full­wood (bat­te­rie) et Le­wis Whar­ton (basse), il adopte la si exi­geante for­mule du po­wer trio et en­re­gistre “We Are Lit­tle Bar­rie” (2005, co­pro­duit par Edwyn Col­lins) puis “Stand Your Ground” (2007). Le groupe ac­com­pagne Paul Wel­ler (“22 Dreams”) et Ma­re­va Ga­lan­ter (“Hap­py Fiu”). Pa­ral­lè­le­ment, Bar­rie Ca­do­gan joue avec Mor­ris­sey et sur­tout Pri­mal Scream. La bat­te­rie confiée à l’in­ven­tif Vir­gil Howe (fils de Steve), Lit­tle Bar­rie re­trouve le stu­dio d’Edwyn Col­lins pour “King Of The Waves” (2010) et “Sha­dow” (2013). Au fil des disques, le style soul/ pop/ ga­rage se dur­cit avec tou­jours plus de dis­tor­sion, une évo­lu­tion pour­sui­vie par “Death Ex­press” à la du­rée gé­né­reuse (20 titres). L’ap­pel­la­tion DIY est ap­pro­priée, l’al­bum étant en­re­gis­tré avec deux MacBooks et un ma­gné­to dans le stu­dio de ré­pé­ti­tion. La for­mule est d’abord adop­tée pour la chan­son des­ti­née au gé­né­rique de “Bet­ter Call Saul” qui suc­cède à “Brea­king Bad”, sé­rie té­lé­vi­sée à suc­cès. En­thou­sias­mé par le ré­sul­tat, le trio en­re­gistre tout l’al­bum de cette ma­nière qui, quoique plu­tôt bru­tale, n’ex­clue pas un sa­vant tra­vail sur les riffs, les voix (sou­vent en re­trait), les mé­lo­dies, etc. Les textes abordent dif­fé­rents thèmes, une tour­née en Ca­li­for­nie (“I5CA”) ; l’ex­cès de sur­veillance (“’Cop­ter”) ; le contrôle des ma­ni­fes­tants (“Mo­lo­tov Cop”) ; le culte de l’ar­gent (psy­ché­dé­lique “Vul­ture Swarm”)... Avec grâce, Lit­tle Bar­rie jongle avec les ré­fé­rences 1960-70 du clas­sic rock qu’il pi­mente d’une in­dis­pen­sable dose de mo­der­ni­té. JEAN-WILLIAM THOURY

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.